bébé-agité-au-sein

” Mon bébé est agité au sein, je ne sais plus quoi faire !”

“Pourtant, je désire tellement poursuivre l’allaitement et continuer à lui offrir la meilleure alimentation possible… “

Que puis-je faire ? M’a demandé Agnès…

Si vous lisez cet article, c’est peut-être parce que vous aussi vous êtes dans cette même situation ? Et vous vous sentez démunis ?

Au bout de quelques semaines, la lactation est généralement mise en place… 

Mais, un nourrisson peut vite être déstabilisé au sein, quel que soit son âge ou son stade. Et vous allez voir qu’il existe de nombreuses raisons possibles… 

Dans cet article, je vais passer en revue 11 causes courantes du comportement agité d’un bébé allaité.

 

Bébé agité au sein : découvrez 11 causes possibles !

🌸 1 – Position d’allaitement et/ou prise du sein incorrecte

Avant de chercher une raison plus complexe, il est utile de vérifier la position d’allaitement et la prise du sein comme cause du comportement agité !

Eh oui, car si un tout-petit se sent instable au sein (par exemple, s’il doit tourner la tête dans un angle inhabituel), cela peut engendrer des difficultés d’allaitement comme :

  1. difficultés à prendre le sein
  2. agacement et pleurs 
  3. éloignement du sein
  4. douleurs/ crevasses… 

À l’inverse, lorsqu’un enfant est bien positionné, il prend, généralement, mieux le sein !

En fait, la prise du sein doit être profonde pour qu’il puisse contrôler plus facilement le débit et la quantité de lait.

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Les 6 meilleures positions d'allaitement à adopter

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment avoir une bonne prise du sein ?

 

🌸 2 – Un nourrisson en insuffisance pondérale et/ou affamé

Un bébé agité au sein qui se nourrit constamment ou qui a du mal à dormir ne reçoit peut-être pas assez de lait maternel !

Surtout si ces comportements s’accompagnent d’une faible prise de poids… 

Voici ce que dit le Dr Jack Newman, pédiatre canadien et spécialiste de l’allaitement :

“La cause la plus fréquente de l’agitation au sein est la frustration du nourrisson face à la lenteur de la montée de lait. Et cela se traduit généralement par un tout-petit affamé qui s’agite, pleure, tire sur le sein ou s’éloigne sans cesse !” 

Les difficultés à stimuler la montée de lait ou à obtenir suffisamment de lait peuvent être liées à plusieurs raisons comme :

  • Mauvaise prise du sein
  • Mauvais positionnement
  • Démarrage de l’allaitement difficile (compétence du nouveau-né, douleurs…)
  • Introduction des substituts de lait 
  • etc…

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  6 astuces pour savoir si votre bébé allaité prend assez de lait !

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment produire plus de lait maternel naturellement ?

🌸 3 – Préférence pour le biberon et/ou tétine

Si un enfant commence à prendre le biberon alors que la lactation n’est pas bien mise en place, il y a un risque !

Eh oui, il est possible qu’un tout-petit se détourne du sein et se mette à préférer le biberon.

On appelle ce phénomène la préférence sein/ tétine (qu’on appelle aussi confusion sein/ tétine).

À quel moment un tout-petit peut-il préférer le biberon ?

Eh bien, la préférence pour le biberon est plus susceptible de se produire si le bébé associe l’allaitement à la frustration. 

Le débit de lait étant plus lent au sein, il peut trouver le biberon plus gratifiant !

Cela peut se produire également si l’enfant a pris de nombreux biberons avant d’être vraiment habité au sein.

Si votre nourrisson prend de plus en plus de biberons et commence à être grognon ou déstabilisé au sein, vous pouvez essayer les options suivantes :

  • Réduire le nombre de biberons pendant un certain temps et donner à votre bébé de nombreuses occasions de s’alimenter au sein ;
  • Utiliser une alternative au biberon (comme la tasse par exemple pour compléter si nécessaire).

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Alternatives biberon : quelles sont les méthodes à privilégier chez un bébé allaité ?

 

🌸 4 – Comportement normal pris pour de l’agitation

Parfois, ce qui peut sembler être un comportement difficile ou sensible est un comportement tout à fait normal chez le nourrisson.

Par exemple, Agnès ne comprenait pas pourquoi son nourrisson protestait dès qu’elle le couchait…

En fait, son bébé (comme la plupart des bébés) aime être porté et se sent plus en sécurité lorsqu’il est près de sa maman

Il est aussi normal qu’un nouveau-né se nourrisse très fréquemment !

Saviez-vous qu’un nouveau-né double son poids de naissance en seulement quelques mois ?

D’où l’importance de proposer le sein à la demande, dès les premiers signes d’éveil et sans limite de temps.

De plus, chaque enfant est UNIQUE, à son propre caractère et ses propres besoins qu’il est important de respecter 🙂

 

🌸 5 – Une étape à passer

Votre enfant s’est nourri correctement au sein pendant plusieurs mois ? Et, tout à coup, il devient capricieux ?

Mince, j’ai peut-être raté quelque chose me diriez-vous… 

J’ai conscience qu’il peut être plus difficile de trouver une raison à ce changement !

Mais sachez qu’aux alentours des 4, 5, 6 mois (voir plus !), il est fréquent qu’un nourrisson refuse de s’alimenter au sein.

Eh oui, un bébé peut se laisser facilement distraire par les bruits et les activités de son environnement en particulier pendant la journée.

Cela me fait penser à Johanna, maman d’une petite Thais.

Elle me racontait que lorsque les grands-frères étaient à côté, son tout-petit était omnibulé et passait son temps à les observer même lorsqu’il était au sein…

C’est pourquoi, il peut être utile de réduire les distractions au moment de la tétée !

Voici d’autres astuces pour limiter les distractions liées à l’environnement :

  • allaiter dans un endroit calme
  • fermer les rideaux pour baisser la lumière
  • mettre des sous-titres à la télévision pour réduire le bruit de fond.

 

🌸 6 – Une éventuelle allergie

Saviez-vous que des traces de votre alimentation passent dans votre lait ?

Eh oui, c’est pourquoi, un bébé allergique à un aliment de votre régime alimentaire peut aussi être agité au sein !

Voici quelques signes/symptômes chez le nourrisson qui peuvent être liés à une allergie :

  • Se retire et/ou pleure lorsque le lait commence à couler

  • Préfère téter dans des positions inhabituelles
  • Est très tendus /serrer ou mordre le sein (= douleurs aux mamelons)

  • Présente des symptômes de reflux (voir cause n° 8)
  • A régulièrement des selles très liquides, abondantes et souvent vertes, avec des symptômes de surcharge en lactose (voir cause n°9)

L’allergie est considérée comme une cause possible des coliques du nourrisson (pleurs inexpliqués).

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Colique du nourrisson : quelles peuvent être les causes ? Comment les soulager ?

 

🌸 7 – Un réflexe d’éjection fort

Certains bébés peuvent avoir du mal à supporter un débit de lait très rapide.

Conséquence ?

Ils sont très agités au sein : cela les fait tousser, s’étouffer et les amène à prendre le sein et à le quitter constamment !

Un bébé doit être capable de coordonner la succion, la déglutition et la respiration pendant la tétée. 

Et donc, lorsque le débit de lait est trop rapide, il peut trouver la tétée très stressante, être agité et lâcher le sein pour donner la priorité à sa respiration.

La difficulté à contrôler le débit de lait peut aussi être due à :

  • Une mauvaise prise du sein et/ou un mauvais positionnement au sein. Lorsque le nourrisson s’accroche correctement, il est mieux à même de faire face au débit de lait, même s’il s’agit d’un écoulement rapide.
  • Un bébé qui veut continuer à téter pour se réconforter ou pour s’endormir après avoir été rassasié, mais le lait coule plus vite qu’il ne le souhaite (Newman, 2014).

  • La surabondance ou “trop de lait”. Avoir beaucoup de lait est normalement une bonne chose… Mais parfois, le volume de lait disponible peut lui-même être une cause de comportement agité au sein.

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  REF allaitement : trop de lait, trop vite, trop fort ! Comment l'apprivoiser ?

 

🌸 8 – Un reflux

Les régurgitations sont fréquentes, elles sont dîtes « physiologiques ». Pourtant, elles sont souvent une source d’inquiétude pour les parents.

Si elles sont isolées, elles disparaissent spontanément avec le temps et ne nécessitent ni bilan particulier, ni traitement médical.

Généralement, cela ne cause pas de problème, bien que des formes plus graves soient possibles, par exemple le RGO [reflux gastro-œsophagien].

Mais certaines causes sous-jacentes, comme une allergie ou une suralimentation, peuvent aggraver le reflux et rendre un bébé agité au sein !

 

🌸 9 – Surcharge en lactose

Le lactose est le principal sucre du lait maternel. Et s’il n’est pas correctement digéré dans les intestins, cela peut provoquer une surcharge temporaire en lactose.

Cela se produit généralement dans 2 cas :

  • Les cellules de la paroi intestinale qui produisent l’enzyme digérant le lactose sont endommagées ;
  • Le volume de lait maternel pauvre en matières grasses passe dans les intestins et surpasse l’enzyme disponible.

À savoir, une surcharge en lactose peut déstabiliser l’enfant et provoquer des maux de ventre, des gaz et des selles vertes

La surcharge en lactose peut aussi être causée ou associée à une allergie au lait de vache et peut être une explication des coliques du nourrisson.

Et donc, ces différents symptômes peuvent rendre un bébé agité au sein !

 

🌸 10 – Manque de contacts physiques

La privation sensorielle ou le manque de contact physique peut rendre un nourrisson “fragile”. 

Un nourrisson pleure pour de nombreuses raisons – c’est le seul moyen dont il dispose pour communiquer ses besoins !

Pourtant, il m’arrive souvent de lire des commentaires de ce genre dans des groupes Facebook :

” Si je prends mon bébé dans les bras dès qu’il pleure, il pleurera de plus en plus ; si j’ignore ses pleurs, il s’arrêtera “.

Quel dommage… 

Les recherches ont démontré le contraire :

  1. Les bébés auxquels on répond le plus rapidement et systématiquement pleurent moins à l’âge d’un an.
  2. Plus important encore, ils ont tendance à parler plus tôt et à faire plus d’efforts pour communiquer, apparemment parce qu’ils ont appris qu’on les écouterait.

La plupart des nourrissons ont besoin de contact physique ; les porter dans une écharpe et accepter qu’ils aient besoin d’être avec vous la plupart du temps peut contribuer à satisfaire leur besoin de proximité.

 

🌸 11 – Autres causes d’un bébé agité au sein

D’autres causes peuvent expliquer un comportement agité au sein.

Comme par exemple :

  • Déshydratation mineure (d’où l’importance de laisser votre bébé téter aussi souvent qu’il le désire pour étancher sa soif) ;
  • Sensation d’inconfort (trop chaud, trop froid, couche trop serrée…)
  • Démangeaisons ou maladies quelconques (poussée dentaire, otite, fièvre…)

Médicaments

Certains parents remarquent un lien entre le comportement de leur enfant et certains suppléments ou médicaments qu’ils prennent eux-mêmes ou que prend leur bébé.

Vaccinations

Certains nourrissons peuvent être irritables s’ils ont eu une réaction à une vaccination récente.

 

🌸 Pour conclure…

Je pense avoir bien fait le tour du sujet 🙂

J’espère que cet article vous aidera à comprendre pourquoi votre bébé est agité au sein. 

Et si l’agitation persiste, pensez à consulter une spécialiste de l’allaitement pour vous aider à déterminer la cause.

Cela permettra d’exclure toute cause médicale au comportement agité de votre petit bout… 

En tout cas, je vous envoie plein d’ondes positives et vous souhaite beaucoup de courage pour passer cette étape difficile. 

J’espère que tout s’arrangera pour vous et je vous souhaite d’allaiter aussi longtemps que vous et votre bébé le désirent ❤️

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •