Vous envisagez de proposer le biberon à votre bébé allaité ? Mais vous ne savez pas trop comment vous y prendre ?

Si c’est le cas, vous êtes au bon endroit !

Dans cet article, je vous partage 6 astuces pour diminuer le risque de préférence sein/biberon. 

Eh oui, la tétine d’un biberon n’est pas la même que celle d’un sein, malgré les affirmations des fabricants !

Voyons tout cela plus en détails… 😉

 

Comment introduire sereinement le biberon chez un bébé allaité ?

Saviez-vous que la prise du sein et du biberon sont 2 mécanismes complètement différents ?

En fait, l’allaitement fait appel à une action de la langue et de la mâchoire différente de celle nécessaire pour obtenir du lait d’un biberon.

Conséquence ?

Le débit de lait est plus rapide avec une tétine : ce qui facilite la tâche au nouveau-né ! 

C’est pourquoi, il arrive qu’un bébé allaité commence à s’agiter au sein pour préférer le biberon. Et par la suite, cela engendre des difficultés pour passer du biberon au sein….

Alors comment limiter ce risque ?

🌸 1 – Recréer une prise du sein profonde

La façon dont un nourrisson s’accroche au sein s’appelle la “prise du sein”.

Dans le cas d’une prise du sein profonde, l’enfant s’accroche au sein avec une grande quantité de tissu mammaire ainsi qu’avec le mamelon. 

Le mamelon doit venir se situer tout au fond de la bouche, au niveau du palais mou !

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment avoir une bonne prise du sein ?

On pense que recréer la position de la mâchoire que l’on observe lors de l’allaitement permet d’éviter la “confusion” ou la préférence pour le biberon. 

Ok Sophie… Mais comment recréer cette position avec un biberon ?

Utiliser une tétine de longueur moyenne avec une base de taille moyenne

Cela permettra à votre enfant de prendre la plus grande partie de la tétine dans sa bouche !

De cette manière, il aura la bouche grande ouverte autour de la base de la tétine et l’extrémité de la tétine sera profondément enfoncée dans sa bouche. 

En fait, il reproduira la même position que le mamelon pendant l’allaitement 😉

Que se passe t-il si vous utilisez une tétine trop longue et étroite et/ou une base très large ?

Eh bien, votre enfant sera amené à “faire une petite bouche” autour de la longueur étroite de la tétine, comme lorsqu’il suce une paille.

Conséquence ?

Cela pourrait créer de mauvaises habitudes dans la prise du sein.

Ce n’est pas ce que vous souhaitez n’est-ce pas ?

Trouver une tétine qui convient à votre enfant !

Certaines marques vous diront que tel type de tétine est plus proche de l’allaitement…

Clairement, ne vous fiez pas uniquement à ces affirmations. La plupart du temps, elles ne sont pas fiables !

Le plus souvent, il est nécessaire d’essayer plusieurs formes de tétines pour voir laquelle fonctionne le mieux pour votre enfant. 

L’objectif est de maintenir la bouche grande ouverte avec la tétine du biberon bien enfoncée dans sa bouche.

 

🌸 2 – Encourager le réflexe de fouissement

En effleurant doucement les lèvres de votre petit bout avec l’extrémité de la tétine du biberon, vous déclenchez son réflexe d’ouvrir la bouche pour chercher la tétine.

On appelle cela le réflexe de fouissement

Et donc, en déclenchant ce réflexe puis en attendant que ce soit lui qui prenne la tétine en bouche, cela reproduit la manière dont un bébé prend profondément le sein.

Encouragez votre enfant à prendre toute la tétine dans sa bouche, près du capuchon.

Par contre, si la tétine du biberon est trop longue, il risque de ne pas apprécier (et de s’étouffer !)

C’est pourquoi, il est important de vous laisser guider et de choisir une tétine plus courte si nécessaire.

 

🌸 3 – Changer de côté

L’allaitement implique généralement de changer de sein, soit au milieu de la tétée, soit à la tétée suivante.

Pour reproduire cela, vous pouvez tenir votre bébé dans le bras opposé pour qu’il prenne la deuxième moitié de son biberon. 

Cela peut aider à maintenir sa volonté de se nourrir dans toutes les directions au sein et peut être bénéfique pour son développement. 

 

🌸 4 – Imiter le réflexe d’éjection

Au sein, un nourrisson doit généralement attendre 1 à 2 minutes pour que le réflexe d’éjection du lait se déclenche… 

L’idéal serait de reproduire ce réflexe au biberon !

Ok super Sophie, mais comment faire ?

Eh bien, c’est tout simple 🙂 Vous avez simplement à tenir le biberon à l’horizontale

De cette manière, le lait ne remplira pas la tétine pendant les premières tétées et donc vous réduisez le temps d’attente avant la descente du lait.

 

🌸 5 – Éviter la préférence pour le biberon causée par un débit rapide

Les tétines des biberons peuvent souvent fournir du lait plus rapidement que le sein, ce qui peut plaire à certains bébés et les amener à préférer le biberon au sein.

Cependant, si le débit est très rapide, il peut aussi être stressant pour votre tout-petit d’essayer de suivre le rythme.

Choisir une tétine à débit lent

Les tétines de biberon à débit lent sont généralement plus proches du débit de lait pendant l’allaitement.

Mais, encore une fois, il ne faut se fier uniquement à ce que vous proposent les marques !

Comme le montre cette étude, une tétine peut être marquée comme étant à débit lent mais être très rapide et vice-versa.

Eh oui, tout cela est purement marketting !

La vitesse à laquelle le lait s’écoule de la tétine lorsque le biberon est tenu à la verticale n’est pas non plus un indicateur fiable de la vitesse d’écoulement du lait. 

Le meilleur indicateur est d’observer votre bébé

Dernièrement, Marie, une maman que j’ai accompagnée me confiait :

” Je commence tout juste à introduire le biberon chez mon bébé allaité. Mais il déglutit très rapidement, s’étouffe, renverse beaucoup de lait lorsque le papa lui donne le biberon… Est-ce que c’est normal ? J’appréhende beaucoup la reprise du travail…” 

Vous l’avez peut-être deviné, le débit de lait est trop rapide pour lui… Et il faut dire que son petit bout présente même des signes de stress. 

D’où l’importance d’être dans l’observation de son bébé 😉 

La position : un facteur très important !

Le lait s’écoule automatiquement de la plupart des biberons lorsqu’ils sont tenus à l’envers (à la verticale).

Votre bébé ne peut pas contrôler l’écoulement du lait s’il est couché à plat sur le dos et le lait coule dans sa bouche même s’il ne tète pas.

S’il est sur le dos, il devra continuer à avaler pour suivre le flux de lait jusqu’à ce que le biberon soit terminé.

Cela peut être stressant pour lui !

Voici quelques positions qui peuvent être idéales :

La position verticale

Tenir un bébé de manière à ce qu’il soit soutenu à un angle de 45° ou en position plus verticale peut l’aider à contrôler le débit de lait dans sa bouche.

biberon-bébé-allaité
Introduction du biberon chez un bébé allaité : position à 45°
La position couchée sur le côté

La position couchée sur le côté peut convenir à un nouveau-né.

Cependant, il est nécessaire de veiller à ne pas hyper-extensifier son cou et vérifiez que le débit de lait n’est pas trop rapide pour lui.

Voici une vidéo pour vous montrer comment positionner votre enfant. 

Rythmez la tétée, autoriser les pauses

Pendant l’allaitement, un tout-petit contrôle le débit de lait. Lorsqu’il cesse de téter, le lait s’arrête de couler.

Il n’est pas si facile pour votre bébé nourri au biberon de faire une pause ou de décider qu’il est rassasié si le lait s’écoule rapidement. 

En revanche, lorsque le biberon est placé à l’horizontale, il doit téter plus activement, car la gravité ne l’aide pas à verser le lait dans sa bouche.

Aussi, en changeant l’angle du biberon à intervalles réguliers, il peut faire des pauses quand il en a besoin, au lieu d’avoir un flux de lait continu du début à la fin !

Le fait de rythmer la tétée peut aider votre enfant à reconnaître le moment où il est rassasié et évite la suralimentation.

Voici une vidéo montrant comment rythmer une tétée (rendez-vous à 1 minute 43 si vous ne souhaitez pas la visionner entièrement 😉 )

 

🌸 6 – Observer les signes de stress

Un débit ni trop rapide…

Si le débit de lait est trop rapide, votre nourrisson peut montrer des signes de stress comme : 

  • Froncement des sourcils
  • Regard avec les yeux écarquillé
  • Mains en l’air avec les doigts écartés
  • Avaler goulûment
  • Ne pas faire de pause pour respirer
  • Devenir cyanosé. 

Les astuces du point n°5 peuvent alors être utilisées pour ralentir le débit 😉

Ni trop lent !

Il n’est pas non plus nécessaire de ralentir inutilement le débit au point de le frustrer.

Saviez-vous que le rythme peut être “dirigé par le bébé” ?

Eh oui, c’est tout à fait possible de le laisser contrôler lui-même (cf: vidéo juste au-dessus)

De plus, un ralentissement excessif du débit n’est pas approprié chez certains nourrissons, comme :

  • Ceux en sous-poids
  • Ou présentant un retard de croissance
  • Ceux ayant besoin d’être encouragés à téter de la manière la plus simple possible.

 

🌸 – Pour conclure… Et si mon bébé préfère le biberon ?

Malheureusement, le risque 0 n’existe pas !

Malgré toutes les petites astuces que je viens de vous partager, il est possible que votre bébé allaité semble préférer le biberon… 

Alors, si vous vous retrouvez dans cette situation, voici ce que vous pouvez essayer :

  1. Faire des compressions mammaires pour augmenter le débit du lait maternel s’il est frustré par un débit plus lent au sein.

  2. Réduire les biberons pendant un certain temps. Cela renforcera les compétences de votre nourrisson en matière d’allaitement !

  3. Si possible, ramenez-le au sein pour terminer son alimentation après avoir reçu son complément. Ainsi, il associera le sein à la sensation de satiété et aura plus de patience pour un débit plus lent.

  4. Opter pour une autre alternative. Comme par exemple : l’alimentation à la tasse ou l’allaitement avec un système d’allaitement complémentaire sont de bonnes options. 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Alternatives biberon : quelles sont les méthodes à privilégier chez un bébé allaité ?

J’espère que cet article vous a été utile.

Comment se passe l’introduction du biberon chez votre bébé allaité ?

Vous êtes libre de partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Je vous souhaite de réussir votre allaitement et d’allaiter aussi longtemps que vous et votre bébé le désirent ❤️

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •