DAL au doigt

L’alimentation au doigt, qu’on appelle aussi DAL au doigt ou finger feeding est une alternative au biberon très peu connue…

Cette méthode consiste à donner au bébé du lait maternel ou maternisé avec l’aide d’un tube d’alimentation très fin pendant qu’il tète le doigt d’un adulte. 

Mais parfois, au lieu d’un tube, on utilise aussi une seringue à bout arrondi qui se place le long du doigt.

Alors dans quels cas utilises t-on le DAL au doigt ?

Est-ce un bon moyen pour éviter la préférence sein/tétine ?

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette méthode ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article 😉

 

DAL au doigt : dans quel cas utiliser cette méthode ?

L’alimentation au doigt est une alternative à l’utilisation d’un biberon ou d’une tasse si le bébé n’est pas encore allaité.

Cette méthode peut également être utilisé comme une technique d’apprentissage de la succion.

Petit tour d’horizon des différentes situations pour lesquelles cette méthode peut être utile…  

1- Le DAL au doigt chez un nourrisson qui ne prend pas le sein

Si un enfant n’a pas encore appris à prendre le sein, l’alimentation au doigt peut aider à le préparer à l’allaitement.

En fait, la technique de succion utilisée est similaire à celle qui est utilisée pour l’allaitement au sein.

L’alimentation au doigt est aussi utile pour réveiller un nouveau-né endormi qui ne prend pas le sein et lui apporter quelques calories. 

Cependant, si le nourrisson prend le sein (même pas bien) il est préférable d’utiliser un DAL au sein pour donner le complément de lait.

Selon Jack Newman (pédiatre canadien et expert en allaitement) le DAL au sein est « supérieur à la seringue, au gobelet, au doigt ou à toute autre méthode, puisque le nourrisson est au sein et en train de téter. »

DAL-au-sein
Enfant nourrit à l’aide d’un DAL au sein

 

2 – Le finger feeding pour entraîner à la succion

Comme le DAL au doigt présente des similitudes avec l’allaitement maternel, elle peut être utilisée comme une technique d’entraînement à la succion pour améliorer la fonction de la langue.

” L’idée première de l’alimentation au doigt n’est pas de nourrir le bébé, mais de l’entraîner à téter correctement “

 

3 – Une alternative pour éviter l’introduction des biberons

L’utilisation du DAL au doigt, avant que le nourrisson ne puisse prendre le sein, permet d’éviter l’introduction des biberons.

Cela permet d’éviter une éventuelle préférence pour le biberon avant que la lactation ne soit bien établit.

Toutefois, si un nourrisson est très somnolent ou a un faible poids, le finger feeding peut engendrer des difficultés pour qu’il prenne un volume de lait adéquat.

Dans ces cas-là, il semble judicieux de prévoir une méthode supplémentaire… 

 

4 – Une utilisation contre les mamelons douloureux

Le DAL au doigt peut être utilisé pendant un jour ou deux si les mamelons de la mère sont trop douloureux suite à l’apparition d’une crevasse

Par contre, Jack Newman, met en garde contre l’interruption de l’allaitement, sauf en cas d’absolue nécessité, car le bébé peut parfois hésiter à reprendre le sein.

Lors de l’apparition d’une crevasse, la première chose consiste à déterminer la cause

C’est pourquoi, la position d’allaitement et la prise du sein sont essentielles à réévaluer pour guérir les crevasses d’allaitement !

Une fois réévalué, l’allaitement peut se poursuivre sereinement pour la plupart des mamans. 

 

5 – Une solution provisoire en cas de séparation

Il peut y avoir des situations où l’enfant allaité doit être séparé de sa maman. 

Si vous êtes dans ce cas, vous n’êtes pas obligé de passer par la case biberon. L’alimentation au doigt peut être une autre solution à court terme.

Jack Newman recommande tout de même d’utiliser la tasse comme alternative au biberon lorsque la mère est absente.

Étant donné que le DAL au doigt est à utiliser principalement pour aider un tout-petit à prendre le sein

 

6 – L’alimentation au doigt en cas de refus du biberon

Certaines mamans choisissent de donner le biberon, mais le nourrisson le refuse.

Dans ce cas-là, Le DAL au doigt est aussi être une bonne alternative !

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Congé paternité en France & rôle du papa dans l'allaitement : on en parle ?!

Les avantages et les inconvénients de l’alimentation au doigt

On dit que le finger feeding renforce une bonne technique d’allaitement par un certain nombre de similitudes.

Cependant, il est important d’utiliser correctement cette méthode… 

🌸 Les avantages du finger feeding

Technique de succion similaire à l’allaitement au sein

Le DAL au doigt peut aider un nouveau-né à utiliser la bonne technique de succion pour l’allaitement :

  • Le bébé doit garder sa langue vers le bas et vers l’avant dans sa bouche pour couvrir ses gencives ;

  • Sa bouche doit être grande ouverte pour recréer une prise de sein profonde (utilisez votre plus gros doigt.) ;

  • L’enfant doit téter activement pour faire monter le lait dans le tube, tout comme il le fait au sein pour déclencher une descente de lait (réflexe d’éjection du lait).

Éviter la préférence pour le biberon avant que l’allaitement ne soit bien établi

Pour la plupart des nourrissons, le lait s’écoule trop rapidement des biberons. Ce qui peut être un réel problème !

Eh oui, lorsqu’un enfant ne tolère pas le flux, il interrompt sa respiration, peut tousser ou s’étouffer pendant la tétée.

Ainsi, le tout-petit peut développer un modèle de mouvement compensatoire de la langue qui protège les voies respiratoires.

Mais le problème est que l’enfant ne retire plus efficacement le lait du sein.

Dans d’autres cas, un enfant peut devenir “accro” au débit plus rapide du biberon.

Cette préférence sein/tétine, comme on l’appelle, amène le bébé à devenir impatient et frustré au sein.

En fait, l’enfant s’attend à une satisfaction instantanée au sein comme sur le biberon.

L’alimentation au doigt empêche le développement de ces problèmes ! Eh oui car cette alternative au biberon, oblige le bébé à rythmer la tétée.

Le tout-petit peut contrôler le débit du lait. Et donc, le lait ne coule que s’il exerce l’effort qui imite une bonne succion au sein. 

 

🌸 Les inconvénients du finger feeding

  • Certains bébés peuvent être conscients de l’existence du tube ou trouver difficile d’obtenir du lait par le tube ;

  • Il est difficile de nettoyer correctement les tubes ce qui augmente le risque de contracter une infection ;

  • Il peut être assez difficile de nourrir un tout-petit au doigt, surtout si le lait fuit dans un système fait maison et il peut être difficile de trouver des tubes d’alimentation ;

  • Si le tube est placé au-dessus du doigt, il peut frotter contre le palais dur de votre bébé, ce qui peut lui donner mal à la bouche. C’est pourquoi, il faut veiller à bien maintenir le tube sur le côté de votre doigt ;

  • Placer le doigt trop loin dans la bouche du nourrisson peut entraîner un réflexe nauséeux.
DAL-au-doigt
Enfant nourri à l’aide d’un DAL au doigt

 

Finger feeding : conduite à tenir

🌸 Comment nourrir mon bébé avec le dal au doigt

  1. Lavez-vous les mains avant de le nourrir (et assurez-vous d’avoir les ongles bien courts) ;

  2. Installez-vous confortablement et placez votre enfant en position demi-assise (en plaçant un oreiller sous bébé, cela rendra l’allaitement plus confortable pour vous deux.) ;

  3. Placez l’extrémité arrondie d’un petit tube d’alimentation le long du côté de votre doigt (vous pouvez aussi le fixer si vous préférez.) l’extrémité du tube ne doit pas dépasser le bout de votre doigt !

  4. Vérifiez que l’autre extrémité du tube est immergée dans le lait maternel ou le lait maternisé exprimé et que la valve est ouverte ;

  5. Chatouillez doucement la lèvre inférieure de votre bébé jusqu’à ce qu’il ouvre suffisamment grand sa bouche ;

  6. Faites glisser doucement votre doigt le long du palais dur de sorte que le coussinet souple du bout du doigt soit en haut et repose sur le palais de votre bébé ;

  7. Laissez-le porter votre doigt dans sa bouche aussi loin qu’il le souhaite, sans aller trop loin pour ne pas provoquer de réflexe nauséeux ou de sensation d’inconfort ;

  8. Votre enfant saisira votre doigt avec sa langue et l’aspirera profondément dans sa bouche de sorte que le coussinet du doigt repose vers l’arrière de sa bouche à la jonction des palais dur et mou. Le côté ongle de votre doigt doit être centré contre la langue ;

  9. Vérifiez que ses lèvres ne sont pas repliées, que la lèvre supérieure repose sur votre doigt en formant un joint et que la lèvre inférieure soit retournée. (tirez doucement sur le menton, juste assez pour faire sortir la lèvre si elle est repliée.) ;

  10. Essayez de garder votre doigt droit ou plat pour favoriser la position correcte de la langue, sans appliquer de pression sur le palais de votre enfant. (l’objectif étant d’avoir la bonne position du mamelon dans la bouche) ;

  11. Laissez l’enfant gérer son rythme : il fera de son mieux pour synchroniser la succion, la déglutition et la respiration.

 

🌸 Pour conclure, une dernière astuce… 

Cette méthode convient bien en général aux tout-petits.

Eh oui, le DAL au doigt est particulièrement adapté aux enfants qui ont des difficultés de succion...

L’objectif étant d’éviter au mieux l’usage du biberon.

Mais garder en tête, un doigt n’est pas la même chose qu’un sein !

Alors, il est important de surveiller attentivement votre bébé pour déceler tout signe de stress.

Sinon il pourrait commencer à résister à tout ce qui entre dans sa bouche, y compris votre sein…

En complément, vous pouvez aussi lire mon article sur les autres alternatives au biberon

Connaissez-vous le DAL au doigt ? Avez-vous testé cette méthode ?

Partagez vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Je vous souhaite un bel allaitement,

Sources : International Breastfeeling Centre & La Leche League

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

 

 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1