tétine-allaitement

Dans cet article, j’ai choisi d’aborder le sujet de la tétine et l’allaitement car donner la sucette à son bébé allaité peut parfois être très tentant. Notamment, si vous avez un petit bout qui a un besoin de succion important…

En réalité, les professsionnelles vous mettront en garde sur le risque de confusion sein/tétine. Beaucoup d’entres-elles seront catégorique sur le sujet. Mais alors, tétine et allaitement sont-ils vraiment incompatibles ?

Il s’agit d’une question qui revient souvent auprès des mamans que j’accompagne, alors voici mon avis sur l’utilisation de la sucette chez un bébé allaité 😉

Voici ce que vous allez découvrir dans cet article : 

  • Pourquoi la tétine est déconseillée lorsque vous allaitez ?
  • Quels sont les risques de confusion sein/tétine ? Et les autres risques ?
  • Y a t-il des avantages à utiliser la sucette ? 
  • Faut-il introduire la tétine chez un bébé allaité ? Laquelle choisir si besoin ?

 

Tétine et allaitement : toute une histoire !

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à vous parler de la succion du bébé et vous expliquer les différences concrètes entre une tétée au sein et la prise d’un biberon. 

🌸 La succion du nouveau-né : un besoin inné

La succion est un réflexe archaique que votre enfant acquiert déjà dans votre ventre. Eh oui, vers l’âge de 15 – 18 semaines votre tout-petit commence déjà à sucer son pouce. Peut-être que vous l’avez remarqué lors de l’échographie 🙂

Savez-vous qu’il existe 2 types de succion ?

la succion nutritive

La succion nutritive se produit lorsque votre nourrisson tète efficacement pour obtenir les nutriments du lait maternel.

Et les premiers jours, les premières semaines, un enfant grandit tellement vite qu’il a besoin de téter très régulièrement.

la succion non-nutritive

Savez-vous qu’un tout-petit aime aussi les tétées câlines ? Eh oui c’est ce qu’on appelle aussi la succion non nutritive.

En fait, c’est quand votre bébé tète, léchouille, s’amuse avec votre sein juste pour le confort. C’est la même chose lorsqu’il suce une sucette ou son pouce. Comme son nom l’indique, elle ne produit aucune nutrition

La succion non nutritive lui permet de s’apaiser, de se sentir en sécurité et aussi de renforcer le lien mère enfant. 

L’impact de la succion sur la production de lait

Devinez qui est ce qui régule la production de lait maternel ?

Eh bien, c’est votre bébé !

Alors le mettre fréquemment au sein est très important surtout les premières semaines pour permettre la mise en route de la lactation. 

Eh oui, comme c’est lui qui gère, plus il va téter au sein, plus il va produire de lait.

C’est aussi pour cette raison qu’il est essentiel d’apprendre à repérer les petits signes annonciateurs de la faim.

 

🌸 Le mécanisme de succion du bébé

Et si vous introduisez une tétine pendant l’allaitement ?

Quel est l’impact de confusion sein/tétine ?

Afin de mieux comprendre, je vais vous expliquer la différence entre les 2 mécanismes de succion 😉

Comment se passe une tétée au sein ?

  • Le bébé doit ouvrir très grand la bouche [pour que la prise du mamelon soit profonde] ;
  • Ses lèvres doivent être retroussées ;
  • Sa langue doit être en gouttière sous le sein. 
bébé et la prise du sein
prise du sein du bébé

Comment se passe une tétée au biberon ?

  • Le bébé doit ouvrir moyennement sa bouche, voir très peu [tout dépend de la tétine] ;
  • Ses lèvres et ses gencives doivent pincer la sucette pour faire venir le lait ;
  • Sa langue est parfois derrière la tétine pour réguler le flux de lait. 

Comme vous pouvez le constater, la différence au niveau de la succion est très différente...

 

🌸 Le risque de confusion sein/tétine

À savoir, il existe 2 types de confusion :

  1. la confusion par modification du réflexe de succion
  2. Celle dîtes de préférence

La confusion par modification du réflexe de succion

Elle se produit lorsque le bébé n’arrive plus à téter efficacement et à extraire le lait correctement après avoir été exposé à la sucette.

En fait, le tout-petit n’arrive plus à ouvrir suffisamment grand sa bouche et à ventouser le sein. Conséquence ?

Il ne sait plus comment téter à celui-ci. En fait, il est un peu perdu entre les deux façon de téter.

La confusion dîtes de préférence

Elle a lieu lorsque le bébé se met à refuser le sein et préfère le biberon. La succion au biberon étant bien plus simple, car elle demande moins d’effort à votre tout-petit.

Cette confusion peut également être liée à la différence des flux de lait.

En effet, lors d’une tétée au sein, l’écoulement du lait est discontinu. Il se fait en plusieurs éjections.

Quant au biberon, l’écoulement est continu, parfois difficile à contrôler par l’enfant, parfois “attendu” ensuite.

Ce n’est donc pas la même chose ! Alors si vous introduisez une sucette pendant l’allaitement, il est possible que sa préférence soit claire… 

 

Quelles sont les autres conséquences de la tétine pendant l’allaitement ?

🌸 Les risques et les inconvénients de la sucette

Impact sur la production de lait

L’utilisation précoce d’une tétine pendant l’allaitement peut interférer avec le développement de votre production de lait.

Comme je vous l’expliquais, plus votre enfant tète, plus il incite votre corps à produire du lait maternel.

Alors s’il prend la sucette au lieu de téter, cela peut avoir un effet négatif sur la quantité de lait que vous produisez.

Eh oui, le risque est de réduire ou de diminuer la fréquence ou la durée des tétées.

Risque de perte de poids

Et donc si votre enfant tète moins, cela engendre le deuxième risque qui est la perte de poids. (dans ce cas, il doit téter aussi souvent que possible.)

De plus, la succion d’une tétine pourrait fatiguer davantage un tout-petit endormi, rendant l’allaitement plus difficile.

Problème au niveau des seins

Un nourrisson qui tète moins fréquemment peut aussi entraîner d’autres problèmes liées à une mauvaise position [le bébé n’ayant plus l’habitude] tels que des mamelons douloureux, des engorgements, des canaux de lait bouchés et des mastites.

De plus, certains enfants qui prennent une sucette sont plus sujets à des mycoses orales comme le muguet par exemple, qui peut être transférée aux mamelons de leur mère.

Risque de sevrage précoce

L’utilisation d’une sucette peut entraîner un sevrage précoce. Eh oui, car c’est souvent le désir de téter qui fait qu’un tout-petit continue à chercher le sein.

Un bébé qui utilise une sucette voit ce besoin de téter rencontré par autre chose que le sein, et peut donc décider d’abandonner l’allaitement plus tôt que s’ils ne prend pas de sucette.

Problèmes de dentition, problème d’otites…

Certaines études montrent que l’utilisation d’une sucette est liée à un risque accru d’otites.

Par ailleurs, l’utilisation prolongée peut entraîner des problèmes dentaires chez votre enfant. Comme par exemple, un mauvais alignement des dents et peut aussi occasionnellement entraîner une déformation du palais mou ou des problèmes d’élocution.

Risque de dépendance

Un enfant peut devenir très attaché à sa sucette. Et ensuite, il peut être difficile pour lui de l’abandonner le moment venu. 

De plus, un tout-petit qui utilise une sucette a tendance à pleurer lorsque la sucette tombe de sa bouche. Vous devrez alors continuellement la remettre en place…

Par exemple, un bébé qui n’utilise pas de sucette trouve souvent d’autres moyens de se calmer en suçant ses mains, son poing ou ses petits doigts.

Retour de couche et allaitement

Donner une sucette à votre bébé allaité augmente vos chances d’ovuler et de tomber enceinte. Comme je l’explique dans un précédent article, le retour de couche apparaît progressivement au fur et à mesure que votre tout-petit réduit les tétées.

Mon conseil est alors de ne jamais remplacer une tétée au sein par une tétine 😉 

 

🌸 Y-a t-il des avantages à utiliser une tétine chez un bébé allaité ?

Je tiens à préciser qu’il y a pas mal d’avis différents à ce sujet selon les auteurs. Cependant, je tiens à vous partager mes recherches. 

Diminue le risque de mort subite chez le nourrisson

Il a été démontré que l’utilisation d’une sucette réduit le risque de syndrome de mort subite du nourrisson. 

Voici ce que dit l’Académie Américaine de Pédiatrie :

“[…] L’utilisation de la tétine étant associée à une réduction de l’incidence de la mort subite du nourrisson, les mères de nourrissons nés à terme et en bonne santé devraient être invitées à utiliser la sucette pendant la sieste ou le sommeil du nourrisson après que l’allaitement a été bien établi, soit vers l’âge de 3 à 4 semaines.”

[je précise il s’agit d’un discours de L’Académie Américaine De Pédiatrie, et non le mien ;)]

Permet au prématuré de réduire le séjour à l’hôpital ?

La succion est un phénomène inné qu’on observe chez tous les nouveau-nés. Concernant la succion non-nutritive, elle apporte du réconfort et un sentiment de sécurité chez le tout-petit.

À savoir, la sucette est utilisée dans les service de Néanotologie pour faciliter le développement des enfants prématurés séparés de leur mère. Cela leur permet de pratiquer la succion, ce qui peut accélérer le processus d’apprentissage et raccourcir leur séjour à l’hôpital.

De plus, la sucette est aussi utilisée ponctuellement pour la prise en charge de la douleur des nouveau-nés lors des soins douloureux. 

Elle permet donc une meilleure régulation de l’état chez les tout-petits.

Vous voilà maintenant calé sur les conséquences de l’utilisation de la tétine et l’allaitement. Mais vous vous posez peut-être encore la question…Tétine ou non pour un bébé allaité ?

Je vous donne mon avis dans cette dernière partie 😉

 

tétine-allaitement-prématuré
bébé prématuré en néonatalogie

 

Faut-il introduire la tétine chez un bébé allaité ?

L’utilisation d’une tétine pendant l’allaitement est controversée. Il y a tant d’opinions fortes, tant pour que contre. En fin de compte, peu importe ce que disent les gens car, cette décision vous appartient… Le plus important est que votre choix soit fait de manière éclairée 😉

Alors comment faire votre choix en toute conscience ?

🌸 Une décision personnelle

Votre vécu est UNIQUE

Votre entourage prendra un malin plaisir à vous conseiller et vous donner leur avis sur l’utilisation de la tétine si vous allaitez. Non pas que leur attention soit malveillante… Mais prenez garde à ce que vous entendrez !

” Non, tu ne dois pas la donner, sinon tu vas foutre ton allaitement en l’air “

” Moi, j’ai donné dès la maternité et je ne regrette pas, alors pourquoi veux-tu attendre ? “

Mais alors, qui devez-vous écouter ? Quels arguments sont légitimes ?

Personnellement, je vous encourage à vous informer avant de prendre votre décision. Vous êtes en train de lire cet article, alors c’est exactement ce que vous faites et je vous en félicite 🙂

Votre bébé est UNIQUE

Chaque enfant est différent, avec des besoins et des capacités uniques. Il y en a qui peuvent faire des allers-retours entre l’allaitement et la tétine sans problème, tandis que d’autres développeront une préférence pour l’un ou l’autre.

Mais rappelez-vous… Le sein a été la première sucette et reste la meilleure dans la plupart des cas 🙂

Il y a des jours ou vous allez peut-être hésiter. La fatigue, les hormones, un bébé qui pleure beaucoup sont autant d’éléments qui peuvent peser dans la balance…

Lorsqu’un tout-petit indique un besoin de succion, il est préférable bien sûr de l’encourager à prendre le sein, surtout s’il est tout petit et que la mise en place de l’allaitement est encore en cours.

Mais je peux pas juger de votre situation…

Votre conjoint et vous connaissez mieux votre enfant. Ensemble, vous pouvez déterminer si l’utilisation d’une sucette est adaptée ou non. 

La seule chose que je puisse ajouter est d’écouter votre coeur afin de faire le choix qui vous convient le mieux. Le plus important est d’être en accord avec vous-même 😉 

🌸 L’histoire d’une jeune maman

La première fois que j’ai rencontré Mélodie, maman de Nathan, [un petit bout né à 37 semaines], nous avons abordé le sujet de la tétine pendant l’allaitement. 

Pour elle, c’était clair son tout-petit n’aurait pas de sucette un point c’est tout. Elle était angoissée quant au risque de confusion sein/tétine

Ce qui est tout à fait légitime car le risque EXISTE

Au départ, ça se passait bien. La montée de lait a eu lieu au bout de quelques jours et les mises au sein se faisaient à la demande. Puis, 1 semaine et demie après être rentré de la maternité, son discours était très différent.

Épuisée, Noémie n’arrivait plus à tenir la cadence. Son bébé allaité avait un besoin de succion important et dès qu’elle s’éloignait son nourrisson réclamait le sein à nouveau. 

Malgré ses réticences, elle a tenté d’instaurer la tétine, qui finalement a servi juste pour faire patienter son nourrisson pour la tétée.

Enfin tout ça pour vous dire qu’elle a su écouter les besoins de son tout-petit et juger de sa situation malgré une forte réticence pour la sucette au départ…

Eh oui, il faut avouer que dans certaines situations son utilisation peut aider les parents à passer un cap difficile

Comme je le dis et le répète souvent, chaque bébé est UNIQUE et votre allaitement aussi 😉

 

Comment choisir une tétine compatible avec l’allaitement ?

🌸 Que dois-je prendre en considération avant d’utiliser une tétine si j’allaite ?

Si votre choix est d’utiliser une tétine pendant l’allaitement, je tiens à vous donner quelques conseils supplémentaires. 

L’introduction d’un biberon ou d’une sucette chez un bébé allaité peut rendre l’allaitement plus difficile.

Eh oui, car le risque de confusion sein/tétine peut se faire à n’importe quel âge !

Cependant, le risque est d’autant plus grand si votre enfant est tout-petit et qu’il est peu efficace au sein. 

Comme nous l’avons vu, l’Académie Américaine de Pédiatrie recommande d’éviter les sucettes pendant au moins les 3 ou 4 premières semaines.

Si votre choix est de l’introduire, je pense qu’il est même préférable d’attendre que la lactation soit bien établit, c’est-à-dire aux alentours des 5 semaines.

Certains auteurs recommandent même d’attendre [dans la mesure du possible ;)] que la poussée de croissance des 6 semaines soit terminée.

 

🌸 Quelle tétine pendant l’allaitement ?

Récemment, j’ai fais un sondage auprès de ma communauté Instagram afin de connaître quelles étaient les tétines les plus utilisées chez un bébé allaité. Surprise des résultats, il y a tout un tas de marques différentes qui est ressorti… 

La Mam, la Nuc, l’Avent, La Dodie, la Bibs, la Goldi, ect… 

Mais alors laquelle choisir pendant l’allaitement ? Eh bien si votre choix est d’essayer la tétine, je vous conseille vivement de choisir une qui ressemble le plus à votre mamelon.

Pour cela, la tétine doit être longue et cylindrique plutôt que courte. Bien sûr le choix dépend aussi de votre enfant.

Voici 2 exemples que je vous recommande :

tétine-allaitement

Cette sucette a été conçue suivant les recommandations de l’OMS prenant en compte les besoins spécifiques de l’enfant allaité. Elle assure une succion saine, sans endommager la mâchoire du bébé. La forme ovale répond à ses habitudes en imitant aux mieux la taille et la forme de votre mamelon. 

Pour en savoir plus…

Plus de détails…

🌸 Pour conclure… mes derniers conseils…

Par ailleurs, si vous décidez d’utiliser une sucette, veillez aussi à l’utiliser en toute sécurité. Voici quelques recommandations :

  • Nettoyez la sucette de votre enfant tous les jours pour éviter le développement du muguet ou d’infections. 
  • Ne suspendez jamais une sucette autour du cou ou une ficelle pour attacher la sucette au lit par exemple. Votre petit bout pourrait s’étrangler avec n’importe quel type de cordon qui se trouve à sa portée.
  • Veillez à utiliser une tétine de la taille appropriée. 

Et pour conclure, rappellez-vous… Il existe des alternatives à la sucette comme le peau à peau, les bisous, les câlins, le portage. Ce sont autant d’astuces pour apaiser votre bébé qui pleure 😉

Vous êtes la personne la mieux placée pour savoir ce qui est le plus bénéfique pour lui.

Je vous souhaite de tout coeur de réussir votre allaitement et d’allaiter aussi longtemps que vous et votre petit bout le souhaitez ❤️

Prenez soin de vous, 

Comment ça se passe chez vous ? Tétine ou non pour votre bébé allaité ? 

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

Je vous souhaite un bel épanouissement dans votre rôle de maman,

À très bientôt, 

maman radieuse

maman-radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1