alternatives-biberon

Et si on parlait des alternatives au biberon chez l’enfant allaité ?

Eh oui, pour de multiples raisons, il peut être nécessaire de donner à un bébé allaité des compléments de lait maternel exprimé ou de lait maternisé. 

Et pour cela, vous n’êtes pas obligé de passer par la case biberon, l’utilisation d’une tétine étant susceptible d’entraîner des difficultés de succion par la suite…

Si vous êtes ici, c’est certainement parce que vous cherchez quelle est la meilleure alternative biberon n’est-ce pas ?

Il existe différentes méthodes pour alimenter votre tout-petit comme l’alimentation à la tasse, à la cuillère, le DAL au doigt, le DAL au sein…

Alors quelle méthode privilégier ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article 😉

 

Alternatives biberon : l’alimentation à la tasse

Dans cette partie, j’ai choisi de vous donner un maximum de détail sur la tasse, car c’est la seule alternative biberon ou des études ont été faites !

Proposer la tasse/gobelet à votre nourrisson est une bonne alternative au biberon, car elle permet d’éviter d’éventuels troubles de la succion, qui je précise peuvent arriver à tout âge.

Je préfère employer le terme “préférence sein/tétine” plutôt que “confusion sein/tétine” qui ne me semble pas vraiment adapté.

Un bébé peut-il réellement confondre le sein de sa maman avec une tétine ?

Pour en savoir plus, je vous propose de découvrir l’article de Caroline Guillot, médecin généraliste et IBCLC qui aborde parfaitement bien le sujet.

Accéder à l’article : ” Le syndrome de confusion entre sein, tétine et biberon “

🌸 Les avantages et les inconvénients de cette alternative au biberon

Vous vous demandez peut-être comment un nouveau-né peut boire du lait dans une tasse ?!

Je vous rassure, il ne l’avale pas comme un adulte. En fait, le nourrisson va laper le lait comme le ferait un petit chat. Trop mignon, n’est-ce pas ?

Les avantages de l’alimentation à la tasse

L’alimentation à la tasse a un impact positif sur l’allaitement et aiderait à le préserver comme nous le montre cette étude

[les éléments évalués comprenaient notamment la stabilité physiologique de l’enfant, l’observation de son comportement et l’acceptation de cette méthode. De plus, la prise de poids et la durée du séjour à l’hôpital ont aussi été prises en compte]

Voici quelques avantages de cette alternative au biberon :

  • Il est possible de commencer dès l’âge gestationnel de 29 semaines comme le précise cette étude ;
  • L’enfant peut se nourrir à son propre rythme, ce qui peut améliorer sa saturation en oxygène et il peut être plus stable physiologiquement ;
  • L’allaitement à la tasse peut préparer un nouveau-né à l’allaitement en encourageant la langue à se présenter pour allaiter ;
  • Les gobelets sont aussi très faciles à nettoyer. 

Les inconvénients de l’alimentation à la tasse

Il existe aussi quelques inconvénients à cette utilisation, notamment lié à une mauvaise utilisation de celle-ci : 

  • Risque de fausse route si l’alimentation à la tasse n’est pas effectuée correctement ;
  • Beaucoup de lait peut être renversé et gaspillé ;
  • Cela peut prendre beaucoup de temps pour nourrir l’enfant ;
  • À long terme, l’alimentation à la tasse peut atténuer le réflexe de succion ou créer une préférence pour la tasse.

L’inconvénient majeur de cette méthode est qu’elle ne répond pas au besoin de succion.

 

🌸 Dans quelle situation proposer la tasse ?

L’OMS recommande l’utilisation de tasses ou de cuillères plutôt que des biberons et des tétines pour les bébés prématurés et chez ceux qui n’ont pas encore appris à prendre le sein. 

La tasse peut également être utilisée pour compléter un tout-petit qui ne reçoit pas assez de lait ou si celui-ci est séparé de sa mère pendant un certain temps.

Et comme je le disais plus haut, la tasse est une bonne alternative biberon car elle permet d’éviter d’éventuels troubles de la succion.

La tasse peut aussi être proposée chez un nourrisson plus âgé allaité au sein qui refuse le biberon.

 

🌸 Comment nourrir à la tasse ?

Pour nourrir votre bébé à la tasse, il doit être éveillé, alerte et en position verticale !

[ne nourrissez jamais à la tasse s’il est endormi ou couché à plat et ne versez jamais de lait dans sa bouche]

  • Remplissez à moitié une tasse de lait maternel ou de préparation pour nourrissons (quelques ml seulement s’il est en apprentissage) ; 
  • Assurez-vous qu’il est bien réveillé, alerte et présente des signes de faim ;
  • Si nécessaire, enveloppez-le pour éviter qu’il ne vous fasse tomber la tasse des mains ;
  • Asseyez votre nourrisson dans une position confortable sur vos genoux, pensez à mettre un petit lange également sous son menton ;
  • Posez le bord de la tasse sur la lèvre inférieure ;
  • Inclinez la tasse juste assez pour que le lait atteigne le bord de la tasse, ne mettez pas la tasse trop loin dans la bouche : votre bébé apprendra rapidement à laper le lait du bord de la tasse avec sa langue.
  • NE PAS verser le lait dans sa bouche, aller lentement en gardant le lait juste au bord de la tasse ;
  • Laissez la tasse en place lorsqu’il s’arrête pour se reposer tout en évitant d’exercer une pression sur la lèvre inférieure ;
  • Continuez à incliner suffisamment la tasse pour garder le lait au bord ;
  • Faire faire un rot à si nécessaire pendant la tétée ;
  • Et enfin, soyez patiente, laissez-le aller à son propre rythme.

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment tirer son lait efficacement ?

🌸 Comment choisir une tasse ?

Une simple tasse/gobelet

Vous pouvez utiliser une petite tasse avec un bord lisse. Si besoin, vous pouvez essayer différents types de tasses pour voir ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre tout-petit. 

Il s’agit d’une méthode simple et peu coûteuse…

C’est peut-être même la plus efficace ?

La tasse babycup

Il s’agit d’un gobelet en plastique spécialement conçu à cet effet. 

La tasse Babycup permet de développer les bons patrons moteurs puisque dès tout petit, l’enfant peut apprendre à boire au verre en sollicitant ses lèvres et en lapant le lait. 

De plus, suite à un sondage effectué auprès de ma communauté Instagram, j’ai pu constater que de nombreuses mamans utilisent cette alternative au biberon et en sont ravies.

La tasse à bec

À la différence du biberon, ce type de contenant demande au nourrisson une action d’aspiration.

Certaines tasses à bec peuvent s’écouler trop vite, d’autres ne semblent pas en faveur de préserver l’allaitement.

De plus, la tasse à bec ne développe aucune fonction sensori-motrice !

Exemple de tasse à bec

 

La tasse à paille 

Tout comme la tasse à bec, ce type de contenant demande à l’enfant une action d’aspiration. 

Concernant l’utilisation de la tasse à paille, je me dois de vous informer qu’il faut être vigilant si la succion de votre bébé est fragile !

exemple de tasse à paille

le gobelet miracle

Le gobelet miracle, appelé aussi tasse 360, peut entraîner des compensations qui vont aller à l’encontre du développement oro moteur.

Et donc, ce type de contenant peut gêner l’allaitement, car le tout-petit aura tendance à mordre le verre plutôt que de le pincer avec ses lèvres. 

Exemple d’une tasse 360

 

On retrouve pas mal de commentaire de mamans qui ont témoigné de signes de préférence après avoir donné la tasse 360, des tasses à bec, à pailles… 

Tous les bébés n’auront pas de préférence pour une alternative au sein, mais il est important de savoir que certains enfants sont plus à risque que d’autres. 

Soyons clair, le risque 0 n’existe pas !

 

Les autres contenants alternatifs au biberon

Pour info, il arrive parfois qu’un bébé refuse de boire dans n’importe quel type de tasse.

Si vous êtes dans cette situation, sachez qu’il existe d’autres alternatives biberon… Et c’est ce que nous allons voir dans cette 2e partie 😉

🌸 Alimentation à la cuillère

La cuillère est aussi une bonne alternative au biberon que vous pouvez proposer a votre enfant.

Comment nourrir à la cuillère ?

  • Asseyez votre bébé dans une position confortable sur vos genoux (comme vous le feriez avec la tasse)
  • Offrez-lui de petites cuillères de lait, en plaçant le bout de la cuillère sur sa lèvre inférieure ;
  • Pensez à mettre un petit lange également sous le menton ;
  • Laissez-le prendre le lait et avaler à son propre rythme.

Bon à savoir : une cuillère à café peut contenir 5ml de lait, et une cuillère à soupe environ 15 ml.

alternative biberon- cuillère
alternative biberon : la cuillère

Une autre alternative de l’alimentation à la cuillère

Connaissez-vous le flan au lait maternel ?

Eh oui, vous pouvez aussi préparer vos propres recettes, avec votre lait maternel.

Pour la réalisation du flan au lait maternel, vous pouvez utiliser de l’agar agar, une poudre gélifiante à base d’algues rouges (utilisé en cuisine pour remplacer la gélatine).

Bien évidemment, il est nécessaire d’attendre la diversification alimentaire. De plus, il sera introduit comme un nouvel aliment. 

À noter : l’agar agar étant un produit de la mer, il peut avoir des propriétés allergènes ! 

alternative-biberon-flan-lait-maternel
alternative-biberon-flan-lait-maternel

 

🌸 L’alimentation au doigt (DAL au doigt ou finger feeding)

Ce système peut être utilisé par la personne qui s’occupe de votre nourrisson à condition que cette méthode vous convienne et que la personne soit aussi d’accord.

Saviez-vous qu’il existe deux méthodes pour l’alimentation au doigt ?

L’alimentation au doigt à la seringue

L’alimentation à la seringue est une technique utilisée quel que soit le terme. Cette méthode permet de satisfaire le besoin de succion.

Selon Docteur Jack Newman, cette alternative au biberon peut être proposée pour différentes raisons :

” L’idée première de l’alimentation au doigt n’est pas de nourrir le bébé, mais de l’entraîner à téter correctement “

Cette méthode peut être utilisée chez un enfant qui s’endort au sein ou le refuse, mais aussi pour éviter l’utilisation d’une tétine lorsque celui-ci est séparée de sa mère.

Lorsque la mère est absente, ce pédiatre recommande tout de même d’utiliser la tasse. 

Comment nourrir à la seringue ?

  • Remplir l’embout de la seringue avec le lait ;
  • Installer bébé en position demi-assise ;
  • Insérer le bout de la seringue (sans aiguille bien sûr) dans la bouche pendant qu’il prend votre petit doigt (celui-ci doit prendre appui sur la langue et non sur le palais) ;
  • Placer l’embout le long de votre doigt ;
  • Laisser votre enfant aspirer le lait de lui-même (ou appuyer très légèrement sur le piston pour l’aider à recevoir le lait lorsqu’il tète) ;

La limite de cette méthode est qu’elle nécessite l’introduction d’un corps étranger dans la bouche du tout-petit (l’embout en plastique de la seringue). 

De plus, lorsqu’un doigt est introduit dans la bouche de l’enfant, il semble important de vérifier que ce dernier accepte cette méthode. Auquel cas, cette alternative biberon pourrait être une expérience désagréable pour lui et éventuellement impacter sur le développement de son oralité. 

alternative-biberon-DAL-au-doigt-seringue
DAL au doigt à la seringue

À noter, ici le nourrisson n’est pas correctement positionné pour être alimenté (difficulté à trouver une photo adéquate…)

L’alimentation au doigt à la paille

Cette technique nécessite d’introduire un doigt, pulpe vers le haut, dans la bouche du bébé ainsi qu’une petite sonde d’aspiration qui sera accolé à votre doigt.

Comme vous vous en doutez, la sonde est reliée à un contenant de lait maternel (ou préparation pour nourrissons). 

L’action de succion permet donc de faire monter le lait à travers la sonde et c’est bébé qui gère sa quantité de lait.

alternative-biberon-DAL-au-doigt-paille
DAL au doigt à la paille

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Seins engorgés : découvrez 7 astuces pour y remédier !

🌸 Le DAL au sein

Ce dispositif permet au nourrisson de recevoir des suppléments de lait maternisé ou de lait humain exprimé tout en tétant le sein.

De quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’un récipient relié à une petite sonde et le lait passe par ce tuyau (même principe que l’alimentation au doigt à la paille).

Ainsi, lorsque l’enfant prend le sein, il a également le petit tuyau dans sa bouche et reçoit le complément de lait. 

Dans quelles situations proposer le DAL au sein ?

  • Mères qui allaitent des bébés adoptés ;
  • Prématurés ;
  • Nourrissons présentant des troubles de la succion qui les empêchent de recevoir suffisamment de lait directement au sein ;

Selon le Docteur Jack Newman, cette méthode est « supérieure à la seringue, au gobelet, au doigt ou à toute autre méthode, puisque le nourrisson est au sein et en train de téter. »

L’effet de succion contribue à stimuler la production de lait et le complément permet en quelques sortes de récompenser le bébé. De plus, cela permet à la mère et l’enfant d’apprendre tous les 2 en même temps.

alternative-biberon-DAL-au-sein
alternative biberon : DAL au sein

Le système de nutrition supplémentaire (SNS)

Connaissez-vous ce dispositif d’aide à l’allaitement commercialisé par Medela ?

La plupart des mamans le trouvent très pratique et facile d’utilisation. 

En fait, grâce au système de clampage, vous pouvez choisir de compléter ou non en fonction de  l’activité de votre petit au sein. 

SNS

 

🌸 La soft-cup, ou l’alternative biberon-tasse

Il existe un système entre le biberon et le verre qu’on appelle la softcup.

De quoi s’agit-il ?

En quelques sortes, il s’agit d’un biberon sans tétine qui dispose d’un embout à bec souple. Grâce à cet embout, le tout-petit peut pincer et régler de lui-même le débit du lait. 

Comment proposer la softcup ?

  • Installez votre enfant en position demi-assise ;
  • posez le bec sur sa lèvre inférieure ;
  • laissez-le boire seul (il va laper le lait comme à la tasse tel un petit chat)

L’inconvénient majeur : prix élevé (et vous n’êtes pas certaine qu’il convienne !).

Softcup

 

🌸 Pour conclure… une dernière astuce !

Il est recommandé d’utiliser un contenant mimant au mieux la succion au sein de façon à ne pas perturber l’enfant. 

De plus, je me dois de vous préciser que le risque 0 n’existe pas suite à l’introduction d’une alternative au sein. 

Dans cet article, je vous ai présenté différentes alternatives biberon dont certaines se valent plus que d’autres :

  • tasse (babycup)
  • cuillère
  • seringue
  • finger feeding
  • Softcup

PS : le DAL au sein est aussi très intéressant dans certains cas comme nous avons pu le voir.

Bien entendu, le choix se fait par rapport au projet des parents, mais aussi par rapport à l’environnement de l’enfant.

Qui va le garder ? Combien de jours/heures par semaine ?

Qu’est-ce qui semble le plus adapté pour son développement sensori-moteur ?

Et pour conclure, ayez en tête que certains bébés ont besoin de plusieurs jours pour être à l’aise avec l’introduction d’une alternative au biberon. 

J’espère que cet article vous a éclairé. Vous pouvez partager votre avis, vos questions ou expériences en commentaire.

Je vous souhaite de vivre un bel allaitement ❤️

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1