co-allaitement

Le co allaitement est une pratique peu connue qui consiste à allaiter deux enfants d’âges différents.

Dernièrement, j’ai eu la chance d’interviewer une maman ayant co allaité deux de ses enfants pendant 1 an. 

Alors, comment se déroule l’allaitement pendant la grossesse ? Est-ce que ça fait mal ? Est-ce qu’on a toujours du lait ?

Et à la naissance, comment ça se passe ? Comment ont réagit les gens ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cette vidéo 🙂 

 

Co allaitement : retour d’expérience d’une maman – vidéo

 

Co allaitement : retour d’expérience d’une maman – retranscription

Sophie : bonjour Élodie 🙂

Élodie : bonjour

Sophie : merci d’avoir accepté l’interview. Aujourd’hui, on va aborder le co allaitement, donc qui est la poursuite de l’allaitement après la naissance d’un autre enfant.

Est-ce que vous voulez bien vous présenter pour commencer ?

Élodie : alors je m’appelle Élodie, j’ai 35 ans. Je suis maman de 4 enfants : une petite fille qui a 8 ans, mes 2 garçons qui ont respectivement 6 ans et 4 ans et demi. Ce sont eux que j’ai co-allaités. Et j’ai eu un petit dernier qui a actuellement 2 mois et demi et qui est toujours allaité.

🌸 Le vécu de l’allaitement pendant la grossesse

Est-ce que vous voulez bien nous raconter un petit peu comment s’est déroulée la grossesse lorsque vous allaitez encore un enfant ?

Élodie : alors en fait j’ai découvert ma grossesse lorsque mon fils avait 9 mois et quand je m’en suis rendu compte, j’ai eu ce qu’on appelle une panne de lait

Donc c’est suite à ça que j’ai que j’ai découvert que j’étais enceinte. J’ai consulté ma sage-femme, elle m’a dit que mon bébé allait se détourner du sein, que le lait allait devenir en quelque sorte plus salé et plus du tout goûtu.  

Hors, ce n’est pas du tout ce qui s’est passé ! Mon fils est resté accroché au sein jusqu’à la naissance de son petit frère.

Est-ce que la sécrétion lactée avait diminué ?

Élodie : ben non, en fait, tout s’est relancé. Ça a diminué les premiers temps quand j’ai découvert ma grossesse, mais vu que mon fils continuait à solliciter et a beaucoup téter en fait la lactation a été complètement normale

Certaines mamans imaginent que c’est douloureux… Est-ce que ça a été le cas pour vous ?

Élodie : l’allaitement en soit n’est pas douloureux, mais plus j’avançais dans la grossesse et plus ça provoquait des contractions.

Le dernier mois de grossesse, je suais un petit peu en le mettant au sein parce que justement ça provoquait des contractions.

Sophie : donc, c’était sur le dernier mois de grossesse uniquement ?

Élodie : après, j’ai des grossesses assez contractiles, du coup les contractions en soit j’ai plutôt l’habitude. C’étaient surtout les derniers temps où c’était vraiment douloureux

Sophie : c’est vrai qu’il y a une certaine idée reçue comme quoi l’allaitement augmenterait le risque de fausse-couche.

Pourtant, si la grossesse se passe bien, le muscle utérin est insensible à l’ocytocine jusqu’a priori la 38e semaine de grossesse, donc sur le dernier mois.

Élodie : alors ça par contre, je n’avais jamais entendu parler de cette idée reçue, que l’allaitement augmentait le risque de fausse-couche.

Donc je n’ai pas eu de crainte en fait de continuer l’allaitement, a vrai dire, je ne me suis pas posée cette question.

Sophie : c’est vrai que suite à la sécrétion d’ocytocine, il y a certaines mamans qui ont cette peur là.

Mais si la grossesse se passe bien, si ce n’est pas une grossesse à risque, il n’y a aucune raison que l’allaitement pendant la grossesse provoque une fausse-couche

Est-ce que vous pouvez nous raconter comment ça s’est passé sur le plan physique et émotionnel ?

Élodie : alors sur le plan émotionnel, j’étais très fusionnel avec mon fils sachant que c’était mon premier allaitement.

Parce qu’avec ma fille, je n’étais pas prévenue que l’allaitement pouvait ne pas fonctionner ! Alors avec ma fille ça a été très compliqué, elle avait un petit poids de naissance, et l’allaitement a été difficile à mettre en place et donc ça n’a pas fonctionné… 

Quand mon fils est né, pour moi ça a été une vraie révélation, je découvrais l’allaitement. Je ne me voyais pas arrêter.

En fait, c’était plus autour de moi ou ça a été difficile, les gens m’ont dit : “il faut complètement arrêter l’allaitement.”

Euh pourquoi ?! C’est plus quelque chose de culturel, je pense que les gens n’imaginent pas qu’une femme enceinte puisse allaiter. 

Moralement, c’était bizarre parce que je n’avais pas beaucoup de soutien autour de moi. Les gens ne comprenaient pas pourquoi je continuais à allaiter mon enfant alors que j’étais enceinte.

Mon enfant mangeait… Et les gens pensent aussi qu’à partir du moment ou un enfant mange du solide, on ne peut pas continuer à l’allaiter… Hors, c’est complètement faux.

Et puis l’allaitement ça créé un lien !

Si la maman ou le bébé n’est pas prêt à arrêter l’allaitement, je pense que ce n’est pas quelque chose qui puisse se faire facilement. 

D’un point de vu physiologique, rien n’a changé… J’allaitais toujours aussi bien. Mon fils me sollicitait beaucoup.

Ma grossesse se déroulait bien, même très bien. Ça a été une de mes meilleures grossesses !

Est ce que vous en avez parlé aux professionnels de santé ? De cette idée de co allaiter vos enfants…

Élodie : alors au début non, je ne pensais que ça pourrait m’arriver, car c’était une grossesse innatendu. Et de suite, j’ai vu ma sage-femme, je lui ai demandé : comment ça va se passer pour l’allaitement ?

Elle m’a dit : “votre fils va se détourner du sein” parce que votre lait va devenir plus salé, il va être moins bon…. Et pas du tout, ça n’a absolument pas dérangé mon fils ! 

Après elle me disait, à la fin de la grossesse il n’y aura plus de lait… Et bien pas du tout !

La veille de mon accouchement, mon fils était encore au sein, je n’ai pas eu de soucis de ce côté-là. 

Mon médecin généraliste n’était pas au courant que je pouvais allaiter en étant enceinte !

Je pense que c’est encore quelque chose de très méconnue, on n’en parle pas beaucoup.

Je pense que la 1 ère idée reçue quand on tombe enceinte et quand on a un enfant encore allaité, c’est : il faut arrêter l’allaitement. 

Après, j’avais la chance d’avoir autour de moi une référente à la Leche League. On en a beaucoup parlé et elle m’a rassuré en me disant : “tu peux y aller…”

À moins que ça fasse mal, que tu as beaucoup de contraction, que bébé se détourne du sein…  Il n’y a pas de contre-indication en soit à allaiter en étant enceinte.

co-allaitement-témoignage
une maman qui co allaite son nouveau-né et son enfant plus grand

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment conserver le lait maternel en toute sécurité ?

🌸 Le co allaitement à la naissance du second enfant

Comment est-ce que ça s’est passé ?

À la naissance, mon bébé a quand même eu son colostrum, sauf qu’on a été très étonné à la maternité, je n’étais pas préparé à l’après…

En fait, mon fils a été constipé et donc ça a été assez difficile les 2 premiers jours. Les sage-femmes, quand elles venaient, ne comprenaient pas… 

C’est là que je leur ai dit : “j’allaite toujours son frère.” 

Et là, elles m’ont dit : il a eu du lait gras d’entrée de jeu, il a eu très peu de colostrum, il a eu un lait assez riche tout de suite donc ses intestins ont mis quelques jours pour s’y faire. Et après s’est reparti normalement… 

À la maternité, mon fils, qui avait 18 mois à la naissance de son frère, n’en pouvait plus ! Il a demandé une tétée … J’ai d’abord donné une tétée de bienvenue au petit et je l’ai ensuite allaité lui. 

Sophie : c’est vrai qu’il est recommandé d’allaiter le nouveau-né en premier lieu et ensuite au bout de quelques jours la lactation s’adapte et ensuite il n’y a pas d’importance. 

Et comment ça s’est passé avec le grand ? Est-ce qu’il a bien accepté la naissance du bébé ? 

Élodie : je ne sais pas réellement s’il a eu conscience de l’arrivée de son petit frère…

Mes enfants sont très proches en âge, ils n’ont pas vécus de perturbation à chaque naissance d’un de mes enfants.

Après j’ai vraiment alterné… J’allaitais le bébé, et ensuite le plus grand.

Au fur et à mesure, j’ai vraiment co-allaité les 2 en mêmes temps. J’avais mon bébé et le plus grand au sein en même temps. 

Sophie : un sur chaque sein alors 🙂 Et du coup vous avez co allaiter combien de temps ?

Élodie : j’ai co allaiter 1 an

Est-ce que vous avez autre chose à rajouter ?

Élodie : je pense que ça doit vraiment se faire avec le cœur, il ne faut pas trop se poser de questions… 

Être informée quand même et de se dire : c’est possible !

Quand on en parle autour de soi, les gens nous disent : “ah, mais il faut arrêter d’allaiter quand on est enceinte, a un moment donné quand ton fils il mange arrête l’allaitement.” 

Il faut vraiment se faire confiance. Avoir confiance en soi et se laisser porter. Ne pas écouter trop de quand dira t-on ? 

Vivre cet instant-là. 

Tout le monde me disait : “l’allaitement ça fatigue”

Alors que pas du tout ! J’ai vécu les biberons ave mon aîné, l’allaitement puis le co allaitement. Je n’ai jamais ressenti plus de fatigue d’un côté ou d’un autre…

Sophie : que ce soit avec l’allaitement ou le co allaitement ? 

C’est ça, je n’étais pas plus fatigué, après je pense qu’il faut aussi avoir une bonne hygiène de vie et bien manger.

Même si avoir des enfants parfois ça perturbe le rythme. Ce n’est pas plus fatiguant, je ne l’ai pas du tout ressenti comme ça. 

Un dernier petit mot pour les mamans qui hésitent ou qui ont peur de co allaiter ?

Se faire confiance et avoir confiance en leurs bébés.

Ne pas hésiter à allaiter son enfant s’il est en demande. Après, il y a des enfants qui se détournent du sein, mais d’autres non. 

Vraiment se faire confiance et vivre l’instant, car ça passe extrêmement vite…

Au départ, on a l’impression qu’on ne va pas s’en sortir parce qu’on a des enfants rapprochés… Parce que souvent le co allaitement ça signifie d’avoir des enfants rapprochés… Mais on s’en sort !

Ce sont des moments qui manqueront ensuite, alors ne pas hésiter à les vivre pleinement 🙂

Un grand merci à Elodie de nous avoir partagé son expérience. 

Est-ce que ça vous a rassurez ? Envisagez-vous le co allaitement ?

Vous pouvez partager vos avis, questions ou expériences en commentaire juste en dessous. 

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

Je vous souhaite d’allaiter aussi longtemps que vous et votre bébé le désire ❤️

À très bientôt, 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •