poussées-de-croissance-bébé

Poussée de croissance bébé, tétées groupées, alimentation en grappe, ça vous dit quelque chose ?

Il s’agit de courtes périodes pendant lesquelles votre enfant va beaucoup grandir. Et bien souvent, les jeunes parents s’en souviennent… 

Eh oui, lorsque leur nourrisson réclame le sein toutes les 20 minutes, ça peut vite être une source de stress… D’autant plus, pour ceux qui n’ont pas été suffisamment informés à l’avance.

Et si vous saviez comment appréhender ces fameuses périodes, ça serait plus chouette non ? 😉

Voici ce que vous allez découvrir dans cet article : 

  • Poussées de croissance bébé, tétées groupées, on parle de quoi exactement ?
  • Comment prendre soin de soi et de son enfant pendant les poussées de croissance ? (avec en prime les astuces des Mam’s de ma communauté Instagram & quelques témoignages 😃 )

Prête pour la lecture ? C’est parti !!!!

 

Poussée de croissance bébé, tétées groupées : on parle de quoi exactement ?

Votre vie vient de prendre un nouveau tournant, vous venez de donner naissance à un petit être humain merveilleux !

Et parmi les joies du post-partum (si on peut appeler cela comme ça), on retrouve les fameuses poussées de croissance.

Ce sont des périodes, ou bien souvent, vous aurez très peu de répit… 

Eh oui, les pics de croissance de bébé sont des étapes de développement très importantes dans sa vie. 

Alors il a encore plus besoin d’être auprès de vous !

🌸 Que se passent-ils pendant les poussées de croissance de bébé ?

Il veut téter en permanence

Nadia, une jeune maman, partageait son expérience :

« Habituellement, mon enfant tète environ toutes les 2 heures (parfois les tétées sont un peu plus espacées et parfois moins). Mais lors d’une poussée de croissance, il est prêt à téter toutes les 20 minutes ! Alors, dans ces moments-là, je n’ai pas vraiment de répit, je m’adapte ! »

Eh oui, lors d’un pic de croissance, un nourrisson a besoin de téter fréquemment pour satisfaire son appétit… On dit qu’il fait des tétées groupées !

Les tétées groupées peuvent survenir à tout moment de la journée

La plupart des tout-petits, ont tout de même tendance à espacer les tétées le matin et profiter de ce temps pour dormir.

Parce qu’après…

De nombreuses mères remarquent une agitation bien plus importante le soir !

Selon le rythme physiologique de l’allaitement, il est tout à fait normal d’avoir plus de tétées entre 14 heures et 2 heures du matin qu’entre 2 heures et 14 heures. 

Comment expliquer cela ?

Eh bien tout simplement parce que la prolactine, une des hormones clés de la lactation, est plus élevée la nuit. 

C’est pourquoi, les tétées de nuit sont très importantes pour établir une production de lait abondante.

Pourquoi un nourrisson s’alimente en grappe ?

Lorsque votre bébé regroupe les tétées, c’est généralement pour satisfaire ses besoins nutritionnels !

Pendant ces périodes, il grandit très vite et développe ses capacités mentales et motrices.

Vous allez probablement remarquer un changement dans son comportement 😉

Et donc, lors d’une poussée de croissance de bébé, votre production lactée sera généralement plus élevée pour répondre à ses besoins. 

D’ailleurs, outre ces périodes, il est tout à fait normal de constater des irrégularités dans les habitudes de sommeil ou d’alimentation d’un tout-petit… 

 

🌸 À quelles périodes ont lieux les tétées groupées ?

La nuit du 2e au 3e jour

Les premières tétées groupées ont lieu vers le 2e jour de vie, généralement pendant la nuit. 

Pour vous expliquer un petit peu, un nouveau-né a tendance à beaucoup dormir le 1er jour de sa vie (après un éveil d’environ 2 heures en salle de naissance !).

En quelques sortes, on peut dire qu’il se repose suite aux efforts qu’il a fournis lors de la naissance. Vous auriez fait pareil non ? 🙂

Ensuite, les périodes de sommeil sont alternées avec des périodes de forte demande de tétées courtes.

Il peut alors réclamer le sein 5 à 10 fois en seulement 2 ou 3 heures.

Whaou !

Rassurez-vous, ces tétées groupées sont physiologiques et font parti du rythme de l’enfant. D’ailleurs, rien n’arrive par hasard, car en réclamant le sein, cela stimule la montée de lait 😉

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Tout ce que vous devez savoir sur la durée de montée de lait

Les autres dates clé des poussées de croissance bébé

Selon la Leche League, c’est au cours des 2 premiers mois de sa vie qu’un nourrisson connaît la croissance la plus rapide !

Les poussées de croissance importantes (et donc les tétées groupées) se produisent le plus souvent à ces moments-là :

  • entre la 2e et 3e semaines ;
  • entre la 4e et 6e semaines ;
  • 3 mois ;
  • 6 mois ; 
  • 9 mois.

Ces épisodes durent en général 3 jours !

Mais comme je le dis souvent, chaque enfant est unique. Alors, il n’y a pas vraiment de calendrier à respecter !

À savoir, lors d’un moment particulier dans la vie de votre enfant, vous pouvez aussi constater des changements au niveau du rythme des tétées. 

Cela peut être lié à une étape de développement (comme une poussée dentaire, maladie…) ou à un événement familial (déménagement).

J’ai bien conscience qu’il peut être difficile de faire face à ces longues périodes d’augmentation des tétées…

C’est pourquoi, je vous partage quelques astuces dans cette dernière partie !

poussée de croissance bébé
Prendre soin de soi et de son bébé pendant les poussées de croissance

 

Comment prendre soin de soi et de son bébé pendant les pics de croissance ?

Lorsque votre tout-petit veut manger toutes les 20 minutes, votre objectif est bien sur de vous assurer qu’il a suffisamment à manger.

Mais n’oubliez pas de prendre soin de vous également !

Eh oui, d’après certaines mamans, les tétées groupées ne sont pas toujours facile à vivre.

En complément, j’ai demandé aux Mam’s de ma communauté Instagram de partager leurs meilleures astuces pour être plus sereine lors de ces périodes. 

Je vous laisse les découvrir 😉

🌸 S’organiser à la maison

Étant donné que les tétées groupées peuvent se produire 24 heures sur 24, mais qu’elles sont particulièrement fréquentes pendant la nuit, voici quelques astuces qui ont été évoquées :

Créer un espace pour soit

L’idée est d’aménager un endroit dédié dans votre maison où vous pourrez allaiter et vous détendre en toute tranquillité.

Assurez-vous d’avoir un fauteuil confortable et tout ce dont vous pourriez avoir besoin pour plus de confort.

La plupart des mamans apprécient d’avoir à disposition un coussin d’allaitement, une petite couverture, quelques collations, un grand pichet d’eau, une crème pour les mamelons…

Être flexible

Une certaine souplesse dans votre emploi du temps de la journée peut vous aider à mieux gérer les nuits.

Par exemple, les tâches ménagères peuvent attendre. Il est important de préserver votre énergie !

Une autre astuce, est de dormir quand votre enfant dort pendant la journée. (bon c’est clair que ça ne doit pas toujours facile, surtout si vous êtes une petite dormeuse…)

Mais un sommeil adéquat peut grandement contribuer à vous faire sentir plus reposée et capable de gérer les tétées groupées en fin de soirée.

 

🌸 Prendre soin de son alimentation et bien s’hydrater

Si vous êtes tentée de faire des économies sur les repas pour tenter de perdre les kilos pris pendant la grossesse, à vrai dire, ce n’est pas le meilleur moment… 

Saviez-vous que votre corps peut brûler jusqu’à 500 calories par jour en allaitant ?

Cela signifie que vous avez vraiment besoin de bonnes calories (riches en protéines et en graisses).

Connaissez-vous les bowls cakes ?

Perso, c’est ma recette healthy fétiche lorsque j’ai envie de prendre un bon petit-dèj. Vous m’en direz des nouvelles 😉

Il est également important de bien vous hydrater.

Eh oui, une mère qui allaite a généralement besoin de plus d’eau pour répondre à la demande de production de lait.

Une mam’s ajoutait :  » Moi je vais au lit avec bébé, je me mets devant Netflix et je prends de quoi boire et manger »

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Y a t-il des aliments à privilégier et/ou à éviter pendant l'allaitement ?

 

🌸 Prendre soin de ses seins

Même si votre bébé prend bien le sein, l’augmentation du nombre de tétées peut venir fragiliser vos mamelons.

La bonne nouvelle : il existe de nombreux remèdes efficaces contre les mamelons douloureux qui sont sans danger.

Utiliser une crème pour les mamelons

Il existe des crèmes de type Lanolin pour apaiser et protéger les mamelons sensibles. Elles sont très efficaces.

Utiliser les propriétés du lait maternel

Le lait maternel a de nombreuses vertus apaisantes. Il s’agit du meilleur remède naturel pour soulager les sensibilités aux tétons. 

Comment utiliser ces propriétés ?

1- Faire perler quelques gouttes de lait

2 – Recouvrir le mamelon avec un film étirable (l’idée étant de garder le mamelon humide). 

Puis-je appliquer une compresse de lait maternel ? 

Je sais que certaines mères adoptent cette technique, qui s’avère aussi efficace !

En revanche, si vous préférez cette option, il est indipensable de changer de compresses très très souvent pour éviter la macération.

Appliquer une compresse chaude

Marie, a aussi évoqué ce remède !

Selon elle, en appliquant de la chaleur directement sur le sein pendant environ 10 minutes, cela aide à soulager la sensibilité et augmente aussi la circulation sanguine.

Éviter les soutiens-gorge à armatures

Les armatures peuvent exercer une pression inutile sur les seins, ce qui aggrave les douleurs.

Rester les seins nus !

Marjorie, une autre Mam’s disait :

 » Pendant ses poussées de croissance, ma puce veut téter toutes les 20 minutes, alors à quoi bon m’habiller ! Je suis plus à l’aise en restant les seins nus, c’est ma maison après tout, je fais ce que je veux. »

Et je trouve, qu’elle a carrément raison de s’écouter !

Si vous êtes un peu plus pudiques, optez pour des vêtements amples. Cela éliminera tout frottement supplémentaire et fera des merveilles pour les mamelons irrités.

Varier les positions d’allaitement

Cela aide aussi à diminuer la sensibilité de vos tétons.(chaque position d’allaitement a un effet légèrement différent sur les mamelons.)

 

🌸 S’entourer de personnes bienveillantes

Demander de l’aide à votre famille et/ou vos amis

Il arrive que certaines mamans se retrouvent « coincées » dans une période ou la tétée est inhabituellement longue !

Dans ces cas-là, elles n’hésitent pas à demander à leur partenaire de leur apporter un verre d’eau, de réajuster les oreillers… 

Dans d’autres situations, l’entourage peut aussi être d’une grande aide.

Par exemple, Mathilda, me rapportait :

 » Lorsque ma puce est née, le papa était en mission. Ça a vraiment été difficile pour moi. Heureusement que ma meilleure amie s’est proposé de venir m’aider quelques jours. Le simple fait qu’elle s’occupe des repas et des lessives m’a beaucoup aidé ! »

Demandez l’aide d’une professionnelle

En choisissant d’allaiter, vous vous êtes lancées dans une merveilleuse aventure.

Pourtant, l’allaitement est loin d’être inné… Il y a des périodes ou vous serez probablement plus stressées ou plus fatiguées. Des doutes peuvent aussi survenir !

C’est pourquoi, en cas de besoin, il est important de vous tourner vers des professionnelles formées qui pourront vous aider.

 

🌸 Prendre soin de votre bébé

Proposer des tétées à la demande

Lors d’un pic de croissance de bébé, il a besoin de téter plus fréquemment !

C’est pourquoi, il est important de lui proposer le sein dès qu’il montre les premiers signes de faim. 

Maelle, partageait son expérience :

« Perso, je propose plus de tétées, mais celles-ci durent moins longtemps. »

Est-ce que je produis assez de lait maternel ?

Les tétées groupées peuvent amener les jeunes mamans à se demander si elles ont assez de lait pour nourrir leur tout-petit.

Rassurez-vous, dans la plupart des cas, les tétées groupées n’ont rien à voir avec votre production de lait.

La production de lait s’adapte toujours au besoin de votre enfant à partir du moment ou vous lui proposez des tétées sans restrictions. 

Si vous doutez, il est toujours possible de booster votre lactation naturellement grâce à des tisanes ou aliments galactogènes.

Mais, en principe, la production de lait a tendance à augmenter au fur et à mesure que le nombre de tétées augmentent.

Méfiez-vous tout de même du risque d’engorgement !

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Seins engorgés : découvrez 7 astuces pour y remédier !

Peut-on suralimenter un bébé ?

Bien qu’il soit techniquement possible de suralimenter votre tout-petit, il est très peu probable qu’un bébé allaité reçoive trop de lait, car il lui faut du travail pour extraire le lait de votre sein !

il vous guidera généralement, en vous donnant des signes qu’il a besoin de plus de nourriture ou qu’il est satisfait.

Un enfant nourri au lait maternisé se nourrit-il en groupe ?

Il peut présenter ce comportement, mais généralement dans une moindre mesure que ceux qui sont nourris au sein.

Heureusement, bon nombre des mêmes conseils et astuces s’appliquent également à un bébé nourri avec des préparations pour nourrissons.

Signes que quelque chose d’autre pourrait être en cause

Parfois, le désir constant de téter ou une agitation générale peuvent être dus à d’autres problèmes (comme des coliques, des reflux, un rot bloqué ou simplement un épuisement). 

Voici quelques signes auxquels vous devez tout de même prêter attention chez votre enfant :

  •  perte de poids ;
  •  moins de couches mouillées/sales ;
  •  fièvre ;
  • vos seins ne semblent pas vides après les tétées.

Si ces signes sont présents, il est important de consulter votre pédiatre ou une consultante en lactation.

Pratiquer le portage

Un bébé qui demande constamment à téter, ça vous laisse peu de répit n’est-ce pas ?

Aviez-vous pensé au portage ?

Premièrement, ça vous permet d’avoir les mains libres, et de faire quelques travaux à la maison.

Et deuxièmement, il peut aussi téter dans cette position !

Que d’avantages 🙂

Pratiquer le peau-à-peau

Cette pratique a énormément de bienfaits pour vous et votre nourrisson. Eh oui, le peau à peau permet avant tout :

  • augmenter les niveaux d’endorphine et d’ocytocine (hormones du bien-être, de l’attachement) ;
  • apaiser votre enfant ;
  • booster votre production de lait.

 

🌸 Pour conclure : profitez des moments de complicité

Les poussées de croissance de bébé sont des étapes qui ne sont pas tous les jours faciles à gérer !

Essayez de vous concentrer sur ce dont tout ça apporte à votre petit bout : des câlins, de l’amour, un sentiment de sécurité… 

De la patience et une attitude positive peut aussi faire des merveilles pour votre enfant. Eh oui, lorsque vous êtes plus détendue, votre bébé a tendance à être plus détendu et les séances d’allaitement se dérouleront plus facilement.

Et n’oubliez pas qu’il s’agit d’étapes de développement normales pour votre enfant. Elles finiront par passer…

Pour conclure, voici une jolie phrase écrite par une maman :

 »  » Les journées sont longues, mais les années sont si courtes. Croyez-le ou non, vous allez cligner des yeux et votre bébé va déjà partir à l’école ! »

Et chez vous, comment se sont déroulées les poussées de croissance de bébé ?

Je vous souhaite un bel allaitement ❤️

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •