comment produire plus de lait maternel

Comment produire plus de lait maternel ?

L’allaitement est basé sur le principe de l’offre et la demande. Mais parfois certaines Mam’s rencontrent des difficultés.

Et la cause profonde varie souvent d’une femme à l’autre !

Cela peut aller d’un déséquilibre hormonal, à une mauvaise prise du sein, un bébé qui dort peut-être davantage ou commence à manger des solides, à la reprise du travail…

Enfin, tout ça pour vous dire qu’il y a tout un tas de raison. Alors sachez que si vous êtes dans cette situation, vous n’êtes pas seule. 

 Voici 7 conseils pour vous aider à augmenter votre production de lait maternel naturellement 😉

 

Comment produire plus de lait maternel ? : les principes de base

La production de lait maternel dépend étroitement de l’extraction efficace du lait de vos seins (que ce soit par la succion active de bébé, ou avec un tire-lait). 

Ce qui signifie ?

Plus le lait de vos seins est drainé, plus vos seins fabriquent du lait !

Voyons plus en détails comment produire plus de lait maternel…

🌸 1 – Proposer le sein à la demande

La production de lait maternel est étroitement liée au principe de l’offre et de la demande.

Je vous explique !

Le principe de l’offre et de la demande

Lorsque votre bébé tète efficacement, il extrait le lait de vos seins. C’est qu’on appelle la demande.

En retour, vos seins réagissent et se mettent à produire plus de lait maternel. C’est ce qu’on appelle l’offre.

Plus votre nourrisson est mis au sein et tète efficacement, plus votre production augmente naturellement !

Et ainsi, vous entrez dans le cercle vertueux de l’allaitement. Alors, dès que vous le pouvez, mettez votre bébé au sein et laissez-le téter, téter et téter 🙂

Laisser l’horloge de côté

Un des secrets pour produire plus de lait est de ne pas avoir les yeux rivés sur votre montre.

Eh oui, il est préférable de ne pas programmer les tétées et de ne pas limiter le temps passé sur chaque sein.

De manière à bien calibrer la lactation, l’idéal est de proposer à votre tout-petit les 2 seins à chaque tétée.

Enfin, pour la petite anecdote, Marie, me racontait qu’elle a pris des « vacances d’allaitement » et qu’elle passait le week-end au lit avec son bébé, en l’allaitant autant que possible.

Tout ça pour vous dire, que l’allaitement à la demande repose avant tout sur les besoins du nourrisson, ce qui demande une certaine disponibilité !

 

🌸 2 – Vérifier la prise du sein

Si votre enfant ne parvient pas à drainer efficacement le lait de vos seins, vous risquez d’avoir des problèmes d’approvisionnement, car le sein n’est pas assez stimulé.

Certains bébés ont une mauvaise prise du sein et/ou un problème anatomique qui empêchent une bonne prise du sein.

Par exemple, il peut s’agir d’un frein de langue, d’un problème au niveau du palai…

Dans d’autres cas, la maman peut aussi rencontrer des difficultés pour allaiter à cause de ses mamelons (mamelons plats, mamelons invaginés…)

La bonne nouvelle, c’est que la plupart de ces problèmes peuvent être corrigés, de sorte que le nourrisson et la maman puissent allaiter avec succès.

Si vous avez des problèmes dans ce domaine, il est préférable de consulter un/une professionnel(le) formé(e) à l’allaitement pour vous aider à les corriger !

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment avoir une bonne prise du sein ?

 

🌸 3 – Pratiquer le peau à peau

Sophia, pensait que le peau à peau était réservé uniquement pour les premiers jours… Et que le principal avantage était de réchauffer le bébé de façon à ce qu’il s’adapte à ce nouveau monde. 

Mince, me suis-je dit, elle n’a pas tord, mais elle n’a pas été suffisamment bien informé !

Les bienfaits du peau à peau sur l’allaitement

La pratique du peau à peau est incroyablement stimulante pour vous comme pour votre bébé.

Cette pratique aide à libérer davantage d’hormones qui produisent du lait et interviennent aussi dans le réflexe d’éjection du lait.

Conséquence ?

Vous rentrez dans le cercle vertueux des tétées 🙂

  1. Il est plus facile pour vous de repérer les petits signes de faim ;
  2. Ce qui l’amène à téter plus fréquemment ;
  3. Il est moins stressé et prend mieux le sein ;
  4. Les tétées sont généralement plus efficaces. 

Alors, je ne peux que vous encouragez de profiter pleinement de ces précieux moments avec votre enfant.

Comment pratiquer le peau à peau ?

C’est tout simple !

1 – Enlevez votre chemise et votre soutien-gorge ;

2 – Déshabillez bébé (laissez-le en couche, histoire d’éviter toutes sortes d’accident ;)) ;

3 – Placez- le sur votre poitrine ; 

4 – Laissez-le se diriger instinctivement vers votre mamelon (ou selon la situation, aidez-le) ; 

5 – Enveloppez une couverture autour de vous deux ; 

6 – Appréciez ! Et bien sûr, vous pouvez faire du peau à peau à toute heure 😉

 

🌸 4 – Prendre soin de soi

Plus vous vous sentirez bien, plus cela contribuera à booster votre lactation. Alors c’est important de prendre soin de vous 💖

Gérer la fatigue et le manque de sommeil

Dernièrement, j’ai posé cette question aux Mam’s de ma communauté Instagram :

« Quel est le plus gros décalage entre ce que vous pensiez du post-partum et la réalité ?

Vous l’avez deviné, c’est la fatigue et le manque de sommeil qui sont ressortis en premier… C’est pourquoi, il est utile d’être au maximum organisé dès l’arrivée de son enfant. 

Faire la sieste en même temps que son bébé

C’est généralement plus facile à dire qu’à faire avec un nouveau-né, mais faîtes de votre mieux !

Des études montrent que les mères produisent plus de lait et ont une meilleure montée de lait lorsqu’elles sont calmes et détendues.

Demander de l’aide

Si vous le pouvez, demandez à une baby-sitter, un voisin ou un membre de la famille de vous aider pour les différentes tâches du quotidien.

C’est tout à fait naturel de ne pas réussir à attraper partout et tout le temps… 

Éviter de se surmener

Annulez ou éliminez le surplus d’activités extérieures qui ne vous sont pas bénéfiques.

Pour vous donner quelques autres idées :

Une Mam’s appréciait particulièrement de commander des petits plats à emporter 3 fois par semaine.

Une autre, allait 2 fois par semaine chercher le carry du jour (plat familier de la cuisine Réunionnaise) chez ses parents…

C’est à vous de trouver comment éviter de vous surmener 🙂

Prendre du temps pour soi

Julie partageait son expérience :

« J’ai peu de répit en ce moment avec mon bébé de 15 jours, d’autant plus avec le pic de croissance qui pointe son nez ! Mais, lorsque j’ai un peu de temps pour moi, ne serait-ce que quelques minutes, j’essaie d’optimiser au maximum ce temps pour faire des choses pour moi »

Écouter de la musique, faire une séance de méditation, lire un livre, regarder une série… Ce sont autant de petites choses qui pourront apaiser votre mental et vous faire du bien 😉

 

comment produire plus de lait maternel - prendre soin de soi
Prendre soin de soi pour produire plus de lait maternel

 

Comment augmenter la production de lait quand rien ne fonctionne ?

Parfois, les principes de base sont appliqués et pourtant rien n’y fait ! Vous avez toujours cette sensation de ne pas avoir assez de lait…

Alors, comment produire plus de lait maternel ?

Voyons ce que vous pouvez mettre d’autre en place…

🌸 5 – Optimiser les tétées

Qu’est-ce que tu veux dire par là Sophie ?

Minute, je vous explique 😉

Pratiquer l’alternance des seins

Votre nourrisson a sommeil et s’endort rapidement au sein ? 

l’idée est alors de stopper la téter dès qu’il commence à s’endormir puis de le changer de côté. Vous aurez ainsi de bonnes chances de le garder éveillé pour qu’il puisse téter davantage.

C’est possible de répéter cela plusieurs fois jusqu’à ce que vos seins soient bien souples. 

Faire une pause au milieu de la tétée

Vous pouvez également doubler la tétée !

What ?! Ça veut dire quoi ça ?

Eh bien, l’idée est d’allaiter votre enfant, puis de faire une pause en prenant le temps de faire faire un rot au bébé, puis le remettre au sein pour une nouvelle tétée.

En faisant une pause pour roter, vous libérez les bulles de gaz dans son estomac pour laisser plus de place au lait.

Lorsque le nourrisson prend plus de lait, la demande augmente, ce qui indique à votre corps d’augmenter la production de lait.

 

🌸 6 – Tirer son lait

Une autre manière d’augmenter efficacement votre production de lait est de drainer le sein avec le tire-lait. 

Eh oui, le pompage peut être un excellent moyen à court terme pour stimuler vos seins et ainsi booster votre lactation. 

Comment optimiser sa production avec le tire-lait ?

Tirer après les tétées

L’idée est de tirer votre lait juste après la tétée jusqu’à ce qu’il s’écoule des 2 seins, puis de continuer encore pendant 5 minutes. 

Rien ne s’écoule au départ ?

Ce n’est pas grave, en continuant à stimuler, cela vous aidera quand même. Visez environ 10 minutes pour chaque sein.

Ne pas oublier la nuit !

Pour info, la production de lait a tendance à être la plus élevée entre 2 et 5 heures du matin (l’action de la prolactine, hormone clé dans la lactation est plus élevé la nuit). 

Alors, si vous souhaitez produire plus de lait, c’est important de ne pas négliger la nuit. Vous pouvez programmer une alarme et tirer votre lait à ce moment-là également.

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment tirer son lait efficacement ?

 

🌸 7 – Avoir une bonne hygiène alimentaire

Tout ce que vous mangez & buvez contribue à vous fournir de l’énergie. En fait, on pourrait dire que l’alimentation est un peu comme du carburant pour votre corps. 

Et si vous choisissiez le meilleur carburant pour vous et votre bébé, ça serait plus chouette n’est-ce pas ? 🙂

Bien entendu, vous devez également vous assurer que vous mangez suffisamment pour répondre aux exigences de l’allaitement.

Les mères qui allaitent exclusivement ont besoin d’au moins 500 calories de plus par jour (les chiffres peuvent varier selon le métabolisme et la morphologie de la mère).

Buvez à votre soif

 » Il faut boire plus d’eau quand on allaite » Vous l’avez certainement entendu n’est-ce pas ?

Eh bien, j’ai envie de vous dire : oui et non.

Explications !

Une maman allaitante a souvent davantage soif, alors elle va naturellement boire plus d’eau. 

Mais en soit, boire plus que ce dont vous ressentez le besoin n’est pas utile, car ça ne va pas augmenter votre production de lait !

Essayez les galactagogues

 » Il faut penser comme une vache « 

Sérieusement, me diriez-vous ?

J’ai bien ri la première fois que je l’ai entendu celle-là. Pourtant, les vaches produisent plus de lait que presque tous les autres animaux de la planète.

Savez-vous pourquoi ?

Eh bien,, leur régime alimentaire est principalement composé de légumes verts et de céréales. Et c’est un des facteurs qui leur permettent d’avoir une production abondante de lait.

Alors, donnez-vous comme objectif d’atteindre chaque jour les seuils nutritionnels suivants de manière à produire plus de lait naturellement 😉

  • Mangez au moins une tasse de céréales complètes par jour (gruau, orge, millet, quinoa…) ;
  • Ajoutez au moins une cuillère à café d’une épice à chaque repas (fenouil, gingembre, curcuma…) ;
  • Consommez au moins 2 cuillères à soupe de noix et de graines par jour (graines de lin, amandes, graines de sésame…)

En fait, tous les aliments que je viens de vous citer font partis des aliments galactogènes. 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Découvrez les aliments galactogènes pour booster votre lactation naturellement

D’autres compléments alimentaires utiles

Le fenugrec

C’est l’un des compléments à base de plantes les plus populaires pour augmenter la production de lait.

Bien que les recherches le confirment, certaines mères ressentent l’effet inverse.

Lorsque vous introduisez le fenugrec, allez-y doucement pour voir si cela fonctionne pour vous. L’idée est de chercher par tâtonnement la dose nécessaire. 

La levure de bière

Il n’y ait pas beaucoup de données scientifiques pour confirmer que la levure de bière est un galactagogue.

Pourtant, c’est un complément sain que beaucoup de mamans ne jurent que par la levure de bière.

Le calcium

De faibles réserves de calcium peuvent entraver la production de lait, en particulier pendant l’ovulation et/ou les menstruations.

Alors, un complément en calcium peut aussi être intéressant !

Existe t-il des médicaments pour produire plus de lait maternel ?

En tout dernier recours, vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire des médicaments pour augmenter la production.

Votre médecin peut vous prescrire des médicaments afin d’augmenter le taux de prolactine.

Il est important de noter que, bien qu’ils puissent aider, les médicaments ont des effets secondaires potentiels. Alors, il est préférable de les éviter.

Leurs utilisations doit être vraiment en dernier, dernier recours !

 

🌸 Quelques mots pour conclure…

Lorsque vous ne semblez pas produire suffisamment de lait, votre premier réflexe est de paniquer.

D’ailleurs, si cela m’arrive, je serai certainement comme vous !

Pourtant, c’est la dernière chose à faire…

Le stress peut malheureusement venir inhiber la production de lait. Alors, ayez confiance en vous, le pouvoir de vos pensées est énorme… 

Vous êtes une super maman !

Vous pouvez allaiter votre bébé et lui fournir tous les éléments nutritionnels pour bien grandir !

Vous y parviendrez. Je crois en vous, alors croyez en vous !

Je vous souhaite un bel allaitement ❤️

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1