développement psychomoteur bébé

Et si on parlait du développement psychomoteur bébé ?

Eh oui, car pendant ses premiers mois, votre petit bout se développe à une vitesse incroyable. Il commence par s’asseoir, puis ramper et se mettre debout avant de s’attaquer à son plus grand défi de faire ses premiers pas.

Et en tant que parent, il est tout à fait normal de se poser des questions sur les acquisitions de votre enfant…

Est-ce qu’il grandit normalement ?

Que puis-je faire pour l’accompagner au mieux dans son développement ?

Alors, dans cet article, je vous partage des petits repères concernant le développement psychomoteur du bébé mois après mois. 

Mais avant de démarrer, je tiens à faire un petit rappel : les âges sont donnés à titre indicatif. Chaque enfant est unique et à son propre rythme qu’il est important de respecter

 

Développement psychomoteur bébé de la naissance à 6 mois

Pendant ses premiers mois, votre tout-petit va faire de grandes acquisitions dans plusieurs domaines.

Cela passe du développement de la motricité fine à la prise de conscience de soi, de son corps, mais aussi d’une prise de conscience de son environnement et des possibilités de s’y adapter.

🌸 La découverte de son corps

De la naissance à 1 mois

Quand votre nouveau-né vient au monde, ses petits membres sont repliés. On parle alors d’hypertonie. En fait, il ne peut pas étendre ses bras, ni ses jambes.

En revanche, sa nuque et son buste ont très peu de tonus. On dit qu’ils sont en hypotonie. D’ailleurs, c’est pour cette raison-là qu’il est incapable de soutenir sa tête lui-même.

Avez-vous remarqués ses mouvements automatiques involontaires ?

On les appellent les reflexes archaiques. Et parmi les plus connus, on retrouve le réflexe de succion, le grasping (réflexe d’agrippement), la marche automatique, le réflexe de Moro

Ces reflexes innés vont peu à peu disparaître pour laisser place à des mouvements plus volontaires. Petit à petit, l’hypertonie diminue également. Ainsi, le tout-petit développe plus d’habiletés au niveau de ses bras et de ses jambes.

Les lectrices de cet article ont aussi lu : Réflexes archaiques : à quoi servent-ils ? Pourquoi sont-ils s’y important ?

2 mois : l’ouverture au monde

Vers l’âge de 2 mois, votre nourrisson à de plus en plus de signes d’éveils. 

Avez-vous remarqué ses premiers « vrais » sourire en réponse à votre demande ?

Il s’intéresse aussi de plus en plus à l’environnement qui l’entoure. Il peut alors suivre des objets des yeux [c’est vers l’âge de 3 mois qu’il peut tourner complètement la tête pour suivre cet objet] mais par contre, il ne peut pas encore l’attraper.

 

3 mois et le développement de sa motricité fine

Vers l’âge de 3 mois, votre bébé tient sa tête lorsque vous le tenez dans vos bras, mais les muscles de son dos manquent encore de tonicité. 

De plus, si vous le couchez sur le ventre, il lève la tête et se repose sur ses avant-bras pendant quelques instants. En fait la motricité globale commence à se développer 🙂 

Avez-vous constaté que votre enfant s’intéresse aussi à son corps ?

Il est fasciné par ses mains et passe beaucoup de temps à les regarder. Il porte aussi facilement ses doigts à sa bouche.

Et, si vous mettez un hochet dans sa main, il le tient automatiquement puis le lâche, on parle alors de préhension involontaire

 

développement psychomoteur bébé
le cerveau du bébé est encore en pleine maturation les premiers mois

 

🌸 Le développement moteur s’accélère

4 mois : il continue d’explorer son corps

Vers ses 4 mois, votre petit bout commence à faire des acrobaties !

Il tente de mettre un pied sur le genou opposé, Il peut rouler sur le côté… C’est aussi la période pendant laquelle un nourrisson tient bien sa tête.

Avez-vous remarqué la fierté de votre tout-petit lorsqu’il arrive à tenir un objet ?

Par contre, il ne le tient pas longtemps et le perd souvent.

Il est aussi de plus en plus sensible aux bruits. Il tourne facilement la tête, dès qu’il entend un bruit ou une voix qui lui est familière. 

4 mois, c’est aussi l’âge auquel votre petit bout de chou va commencer à rire aux éclats !

5 mois ou le jeu du pédalo

Vers l’âge de 5 mois, lorsqu’il est allongé sur le dos, votre enfant commence à « pédaler » et à jouer avec ses petits pieds.

Tous les enfants adorent ce genre de stimulation, c’est souvent l’occasion pour eux de rire aux éclats. 

A cet âge-là, le développement psychomoteur évolue très vite !

Avez-vous remarqué sa capacité à rester en position assise si vous le soutenez ? 

Concernant la préhension des objets, votre bébé attrape volontairement des jouets mais, la préhension est encore imprécise.

Puis, immédiatement, vous l’avez deviné… votre petit bout va porter l’objet à sa bouche. 

Il sourit également à son reflet dans le miroir. Prêtez-y attention, vous allez sourire vous aussi 🙂 

6 mois, l’étape du  » petit sauteur »

À plat ventre, il peut aussi faire facilement usage de ses mains pour jouer. De plus, sur le ventre, il arrive aussi à se tourner sur le dos

À plat dos, il adore jouer avec ses pieds et les porter à sa bouche. Il lève également la tête et le torse pour essayer de s’asseoir seul, mais il est incapable de le faire, on dit alors qu’il fait le « phoque« .

Puis, lorsque vous le soutenez en position debout, il fait des mouvements de flexion et d’extension. En fait, il saute puis s’accroupit sur ses jambes. On appelle cela l’étape du « petit sauteur ».

Votre petit bout est aussi capable de tendre ses bras pour que vous le prenez dans les vôtres.

La préhension volontaire est bien acquise, votre bébé tient alors facilement ses jouets. Votre enfant peut même tenir 2 cubes dans ses mains, par contre s’ils disparaissent, il ne les cherche pas. Testez pour voir 😉 

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Acné du nourrisson : tout ce que vous devez savoir !

Le développement de l’enfant entre ses 7 et 18 mois

🌸 Avant la marche

7 mois : le stade du parachutiste

À environ 7 mois, votre enfant peut tenir assis et c’est une belle victoire pour lui ! Par contre, il a besoin de tendre ses mains vers l’avant pour éviter de tomber, c’est cequ’on appelle le stade du « parachutiste ».

De plus, lorsque votre nourrisson est à plat ventre, il est capable de détacher une main du sol et de saisir un jouet. Il peut aussi maintenant rouler du dos sur le ventre !

Avez-vous aussi remarqué que votre petit bout aime se faire entendre ?

Il adore passer ses jouets d’une main à l’autre et les frapper fort entre eux ou sur le sol. Il peut aussi lâcher volontairement son jouet. Cependant, il le fait de manière imprécise !

8 mois et le début de la permanence de l’objet 

À environ 8 mois, votre enfant tient assis seul. Il peut alors se pencher en avant et attraper un jouet, puis se redresser sans tomber.

Il se soutient avec ses mains pour garder son équilibre. Puis, lorsqu’il est sur le dos, il peut s’asseoir tout seul en s’appuyant sur l’un de ses bras.

C’est aussi le début de la permanence de l’objet, qui est intimement liée à l’angoisse de séparation.

Au niveau de sa préhension, l’index commence à jouer un rôle plus précis. Eh oui, lorsqu’il tient 2 cubes dans ses mains, et si on lui présente un 3e, il peut lâcher un cube pour saisir le dernier ! 

Les lectrices de cet article ont aussi lu : angoisse de séparation : 10 précieux conseils pour y remédier !

9 – 10 mois : ramper et le quatre pattes

Vers 9 mois, il apprend à ramper, mais ses mouvements commencent à reculons.

Il se met aussi debout en se tenant à son parc ou aux meubles… Il peut tenir quelques instants, puis tombe ! 

Concernant sa motricité fine, elle se développe de plus en plus. Il peut saisir des petits objets entre son pouce et son index. Puis, il commence à tendre ses jouets et vous les donner. 

Votre petit bout peut boire seul dans sa bouteille ou dans un gobelet. Il commence alors à découvrir le sens du contenant et du contenu, qu’il maîtrisera vers l’âge de 14 – 15 mois. 

Vers 10 mois, votre tout-petit peut désormais faire du quatre pattes, et peut même avancer assez rapidement.

développement psychomoteur du bébé
développement psychomoteur bébé : ramper et le quatre pattes

 

🌸 En route vers la marche

11 à 14 mois : la marche de l’ours

Entre 11 et 14 mois, c’est ce qu’on appelle « la marche de l’ours ». En fait, c’est comme une marche à 4 pattes qui est plus assurée sur les mains et les pieds.

Votre enfant marche seul en prenant appui aux meubles. Il peut même lâcher une main et réussir à se pencher pour ramasser un objet sur le sol. Par contre, il n’arrive pas toujours à se relever !

Il peut aussi tenir debout sans soutien pendant quelques instants. Puis, lorsque vous tenez ses 2 mains, il marche également. 

Vous allez peut-être rire en voyant sa démarche, mais cette posture est tout à fait normale. En fait, c’est ce qui lui permet de garder son équilibre.

Petit à petit, il gagnera la confiance et réduira progressivement l’espace entre ses jambes. En général, un enfant marche seul entre 12 et 15 mois

 

Une motricité fine qui se développe

Il aime pointer son index vers les objets. Il aime explorer son environnement. Alors gardez toujours un œil bienveillant sur votre petit bout.

À cet âge-là certains enfants aiment toucher à tout ce qui se met sur leur chemin !

Vers ses 11-12 mois, il peut aussi renvoyer la balle à un adulte.

ll est capable d’encastrer les objets après démonstration et aime les emboîter. Il prend conscience du « dedans, dehors, en haut, en bas… »

Il acquiert le relâchement fin et précis et ADORE jeter les objets un à un. 

Votre bébé est aussi capable de dire au revoir avec sa petite main, il sait même applaudir ! Trop craquant n’est-ce pas ?

 

🌸 Entre ses 15 et 18 mois

Entre 15 et 18 mois, l’enfant gagne en autonomie.Il sait alors marcher seul et monter les escaliers à quatre pattes.

Il est aussi capable de s’agenouiller  et se mettre debout sans aide, mais son équilibre est insuffisant, il tombe souvent !

La préhension des objets se perfectionne. Son relâchement est fin et précis. Il se concentre de plus en plus dans ses jeux.

Par exemple, il peut introduire des pastilles dans le goulot d’une bouteille et est capable de faire une tour de 2 ou 3 cubes. 

Votre enfant commence aussi à faire des gribouillis et peut reproduire un trait fait par l’adulte !

Il sait aussi tourner les pages d’un livre d’images, mais il saute plusieurs pages en le feuilletant.

En parallèle, il arrive aussi capable de tenir sa cuillère, même s’il la met souvent à l’envers dans sa bouche.

Ce n’est que vers l’âge de 18 mois qu’il sera vraiment autonome pour manger.

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Syndrome du bébé secoué : un sujet très tabou et souvent mal connu !

🌸 Pour conclure, une petite astuce…

Dans cet article, vous avez découvert toutes les étapes du développement psychomoteur bébé de la naissance à ses 18 mois. 

Il est important de l’accompagner dans chacune des étapes en lui accordant une attention particulière.

Vous pouvez alors l’encourager et le féliciter au fil de ses expériences et apprentissages. Cela permettra alors de stimuler ses sens et l’aidera à progresser.

Si le développement psychomoteur ne correspond pas tout à fait aux âges indiqués, ne vous inquiétez pas. Comme je le disais, chaque enfant est unique et évolue à son propre rythme.

Alors, ayez confiance en votre petit bout et en ses capacités. Il ressentira votre confiance, ce qui lui donnera encore plus de force pour avancer 🙂 

Est-ce que vous connaissiez toutes ces étapes du développement psychomoteur bébé ?

Vous êtes libre de partager en commentaire vos avis, questions ou expériences.

Sources de l’article : Mustela
                                 Chups Jussieux
                                 Le guide de la puéricultrice

Crédits photos : Dapa Images, Jupiter images, 5nikolas5

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)