signer-avec-son-bebe.

Depuis quelques années, de plus en plus de parents se tournent vers la langue des signes bébés… Si vous êtes en train de lire ces phrases, c’est probablement que vous l’êtes aussi 🙂 Mais alors, comment signer avec son bébé ? 

Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous partager l’interview exclusif de Sophie D’olce, fondatrice et directrice artistique de la Compagnie Maya. 

Elle est également l’auteure de 2 livres :

signer et chanter avec son bébé
signer et chanter avec son bébé
signer avec son bébé
signer avec son bébé

 

 

 

 

 

 

Voici ce que vous allez découvrir dans cet interview : 

  1. En quoi consiste la Langue des Signes bébés ?
  2. Quelle est la différence concrète avec la Langue des Signes Française ?
  3. Une des plus grosses idées reçues est que le bébé va développer un retard de langage… Est-ce qu’il y a vraiment des risques ?
  4. Quels sont les avantages pour le bébé et les parents ?
  5. A partir de quel âge un parent peut il commencer la communication gestuelle ?
  6. Comment se déroule les ateliers parents/enfant pour signer avec son bébé ?
  7. Un dernier conseil de Sophie D’olce 😉 

Alors, êtes-vous prêt à rentrer dans le vif du sujet ? Vous êtes à un clic de découvrir du contenu exclusif 😀

 

Vidéo : Signer avec son bébé – interview Sophie D’olce

 

 

Retranscription : Signer avec son bébé – interview Sophie D’olce

Sophie : Bonjour Sophie 

Sophie D’olce : Bonjour

Sophie : Tout d’abord, je voulais vous remercier d’avoir accepté l’interview. On se retrouve aujourd’hui sur zoom, à défaut de ne pas pouvoir se voir en direct. Je vais commencer par faire une petite présentation de vous. 

Vous vous appelez Sophie D’olce et vous êtes la fondatrice et directrice artistique de la Compagnie Maya. Pour info, la Compagnie Maya est une association à but non lucratif dans le domaine du spectacle. Et vous proposez aussi des ateliers ludiques pour signer avec bébé. 

Vous êtes également l’auteur de 2 livres : 

” Signer avec son bébé ” [cliquez ici pour découvrir le livre]

” Signer et chanter avec son bébé “, sorti en mai dernier. [et le 2e livre, c’est par-là]

On va commencer l’interview… Depuis quelques années, de plus en plus de parents se tournent vers la langue des signes bébés….

 

🌸 Question 1Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste la Langue des Signes bébés ?

Sophie D’olce : Alors, en réalité, on appelle ça plutôt de la communication gestuelle associée à la parole parce que la Langue des Signes bébés en tant que telle n’existe pas réellement.

On se sert de petits signes issus de la Langue des Signes Françaises pour communiquer avec son enfant d’âge pré-verbal. C’est-à-dire, avant que l’acquisition de la parole soit en place. 

On peut commencer dès la naissance à faire des petits signes avec son enfant donc c’est pour ça qu’on parle vraiment de communication gestuelle.

L’idée c’est vraiment de leur donner des petits outils ludiques entre parents et enfants pour communiquer ensemble et favoriser l’acquisition du langage.

La règle d’or, c’est toujours d’associer un signe avec un mot.

On va toujours parler normalement avec notre enfant et on va associer un petit mot de temps en temps dans l’idée de surligner un mot important dans la phrase.

Ce mot important va être lié au besoin du tout-petit. Par exemple, on ne va pas tout signer dans la phrase.

Quand on utilise la Langue des Signes, on dit qu’on signe avec quelqu’un. Là, on ne va pas signer avec son bébé dans l’idée d’en faire un enfant bilingue bien entendu… Mais vraiment de servir son tout-petit dans ses besoins et dans l’expression de ses besoins

Par exemple, pour un enfant qui est fatigué, on va lui dire : “je vois que tu es fatigué, est-ce que tu veux dormir ?” Et c’est uniquement le mot dormir qu’on va signer. 

Un autre exemple, si on voit que la couche est sale, on va le lui dire et c’est uniquement le mot changer qu’on va signer et le faire avec nos mains. 

L’enfant pourra alors s’emparer de ces signes-là pour s’exprimer avant l’arrivée de la parole. 

 

🌸 Question 2 Quelle est la différence concrète avec la Langue des Signes Française ?

Sophie D’olce : Pour la Langue des Signes Française, en fait, on va tout signer, tout traduire. Il y a une syntaxe vraiment spécifique à la Langue des Signes, puisque c’est une vraie langue tout comme l’Anglais, l’Italien, l’Espagnol…

La Langue des Signes est également une vraie langue, même si elle a été reconnue en France que très tardivement, mais c’est une vraie langue avec une structure particulière.

Alors, qu’en communication gestuelle, on ne va pas simplifier car ce n’est pas une simplification de la Langue des Signes qu’utilise les sourds pour communiquer. On vraiment choisir, prendre quelques petits signes pour ponctuer notre phrase.

C’est un outil qui est vraiment fait pour les bébés entendant car un enfant sourd, on va vraiment signer toute la phrase avec la Langue des Signes en tant que vraie langue. 

On peut alors parler de Langage des signes, car on ne se sert pas vraiment de la Langue des Signes mais uniquement des petits signes qui sont issus. 

La réelle différence avec la Langue des signes, c’est que là on va s’appuyer sur la parole. Alors que lorsqu’on signe avec La Langue des Signes, on ne parle pas en même temps, on utilise ses mains, ses expressions du visage. 

 

🌸 Question 3Une des plus grosses idées reçues est que le bébé va développer un retard de langage… Est-ce qu’il y a vraiment des risques ?

Sophie D’olce : Heureusement que non, ça serait un peu embêtant sinon. Au contraire, ça stimule vraiment l’acquisition du langage, ça stimule la parole.

Et au contraire, ça donne vraiment de l’importance et de la valeur aux mots que l’on va employer. On va parler normalement avec notre enfant, on va juste apporter un petit signe de temps en temps, à peine un signe par phrase en réalité. 

On va lui apporter encore plus d’attention car on va regarder notre enfant et accompagner notre phrase d’un petit signe. Alors, on ne pourra pas être à la fois sur le téléphone, la casserole à la main en train de faire autre chose… 

On va vraiment utiliser les signes avec la parole. On va être vraiment avec lui. On va lui apporter une écoute particulière. L’enfant va être encore plus dans la relation avec son parent.

Toute cette communication gestuelle, est un tremplin vers l’acquisition du langage. C’est aussi la relation priviligiée que ça apporte entre un parent et son enfant, ou entre un adulte et l’enfant avec qui l’on signe. 

En réalité, c’est vraiment cette relation privilégiée et ludique que l’on met en place et c’est ça le plus important. 

Si on se trompe dans le signe, ou si on simplifie le signe, voilà le principal c’est d’avoir cette relation avec son enfant et que le parent a cette communication spécifique et privilégiée. 

Par rapport au retard de langage, non heureusement que ça ne retarde pas le langage !

Ca fait parti des vieilles idées reçues et je l’entend de moins en moins d’ailleurs en atelier. Parfois, effectivement des parents me disent ” la belle-mère pense que ça peut retarder le langage…” Elle est un peu inquiète….

Mais je pense que c’est une idée reçue qui date un petit peu maintenant, même si elle revient de temps en temps. Au contraire, ça stimule l’acquisition du langage

Il y a même certaines études qui ont été menées, notamment aux Etats Unis, au Canada, ou la communication gestuelle est très développée et utilisée, que ce soit en crèche, ou dans la sphère familiale. 

Les études ont prouvé qu’un bébé qui signait tôt avec ses parents, qui utilisait cet outil-là, était souvent un bébé qui parlait très tôt. 

On est pas du tout dans l’idée de performance, bien-sûr. 

On est dans le respect du rythme de l’enfant, mais voilà ça a été démontré que ça ne retardait pas le langage et qu’au contraire ça stimulait vraiment la parole. 

Et si je peux faire un petit parallèle… C’est un petit peu comme le 4 pattes qui va être l’étape avant la marche… Ici les signes vont être l’étape avant la parole.

Je trouve que c’est une bonne image par les signes pour arriver à la parole. Et à partir du moment ou l’enfant va prononcer le mot, il ne fera plus le signe, alors le signe va disparaitre. 

Sophie : Ok très bien, donc le gros avantage c’est surtout la relation et la communication avec l’enfant. 

 

🌸 Question 4 Est-ce que vous pouvez nous détailler les avantages pour le bébé ? 

Le gros avantage pour le bébé, c’est que ça va lui permettre de se faire comprendre. Je n’aime pas trop donner de fourchette d’âge car chaque bébé est unique et à son propre rythme.

Mais à partir d’un certain âge, le bébé va comprendre ce que l’adulte va lui dire et a envie de communiquer, de répondre, de s’exprimer, alors qu’avec son larynx il ne peut pas encore prononcer les mots correctement.

Il n’a pas encore le larynx suffisamment mature, alors qu’avec ses petites mains, avec sa motricité fine qui est suffisamment développer, il peut dire des choses très concrètes !

Par exemple, il peut demander de l’eau, demander qu’on lui change la couche, dire qu’il est fatigué… Ce sont pleins de petites choses qui sont liées à ces sensations, à ses besoins, à ses émotions. Alors qu’avec son larynx, il ne peut pas encore prononcer les mots précisément. 

Et ça peut être très frustrant pour l’enfant, qui n’est pas en capacité de parler. Alors, qu’avec les signes, ça va lui permettre de s’exprimer, d’exprimer ses besoins. Ca va justement effacer tout ce qui est frustration, les pleurs, les colères… 

Parce que évidemment… un enfant qui n’arrive pas à s’exprimer, à se faire comprendre. C’est donc extrêmement frustrant, d’ou les pleurs et les colères… 

Et du coup peut-être que j’anticipe sur la question suivante, par rapport aux avantages pour les parents… parce que bien évidemment c’est dans les 2 sens… 

Ca valorise l’enfant, mais ça valorise aussi le parent dans la relation parent/ enfant en comparant. Parce que en tant que parent on comprend notre enfant

On est pas a essayer de deviner… Olala il chouine, il pleure… Pourtant je lui ai déjà changé sa couche, je lui ai donné à boire et à manger… Qu’est ce qui se passe ? 

A ce moment-là l’enfant va pouvoir exprimer avec ses petites mains ce qu’il a besoin. Peut-être il a envie de son doudou, d’un câlin, ou qu’il a trop chaud, qu’il a soif. 

Ca va être valorisant dans les 2 sens pour la relation. 

Sophie : Ca met le parent en confiance aussi…. 

Sophie D’olce : Complètement, c’est vraiment la valorisation de chacun dans la relation parent / enfant. 

Sophie : Vous disiez qu’on pouvait commencer dès le plus jeune âge…

 

🌸 Question 5Et si un parent veut commencer plus tard, par exemple vers l’âge de 6 – 8 mois, ou alors quand l’enfant commence déjà à parler… Est-ce que c’est tout de même intéressant ?

Sophie D’olce : C’est une question qui revient souvent lors des ateliers… Les parents me disent : ” mon enfant à tel âge… est ce que ce n’est pas trop tard ? ou est-ce qu’il n’est pas trop petit ? ” 

La question de l’âge revient très souvent !

J’aime bien dire, que c’est le moment qu’on sent le plus juste pour le faire avec son enfant. C”est-à-dire, le moment auquel vous avez envie de commencer

Il y a même des femmes enceintes qui viennent à mes ateliers et qui me disent : ” mon bébé va naître en plein hiver, je n’aurai pas le courage de sortir dans le froid avec un tout-petit…”

Ou alors d’autres mamans qui me disent qu’elles risquent d’être débordé à l’arrivée de leur bébé et donc qui veulent s’y prendre à l’avance. 

Mais ça peut-être vraiment dès la naissance. J’ai des bébés en atelier qui ont 2 ou 3 semaines. Alors les mamans sont en forme de venir avec des bébés si petit. Mais voilà, ça peut  être dès la naissance… 

Je sais qu’avec mon 1er enfant, j’ai commencé assez tard, vers ses 8 – 9 mois. Mais avec ma 2e, du coup j’ai commencé vraiment dès sa naissance.

Pour la relation avec la fratrie, ça peut-être super de commencer dès la naissance.

Quand il y a un grand frère ou une grande soeur, parfois ça peut être un peu délicat pour l’aîné de se rendre compte qu’il ne peut pas jouer avec le nouveau-né, alors ça peut aussi donner un outil au niveau de la fratrie pour avoir un petit outil de communication

En terme d’âge, il n’y a pas d’âge minimum pour démarrer, parce que ça peut-être dès la naissance, dès les premières semaines. 

Après, il n’y a pas d’âge maximal réellement. Si on a envie qu’un bébé soit plus réceptif à l’atelier… C’est beaucoup plus vers les 6 mois qu’il va être réceptif, participer et profiter des comptines. Après, cet outil là s’utilise vraiment à la maison. 

Parfois en atelier, il y a des bébés qui dorment pendant tout l’atelier et c’est pas grave. 

En terme d’âge, à partir du moment ou l’enfant parle vraiment bien et qu’il n’a pas de difficultés de langage, pour le coup la Langue des Signes a beaucoup moins d’intérêt. 

Je dirai que c’est ça la limite pour ne plus venir aux ateliers, nous sommes dans un autre type d’aproche par rapport à la Langue des Signes.

Mais en tout cas, j’ai souvent des parents qui me disent : “à partir de quel âge mon enfant sera t-il capable de faire les signes ? ” 

C’est pareil, je ne veux pas donner de tranche d’âge, c’est comme pour la marche, il n’y a pas de normalité pour un bébé qui va faire ses premiers signes. 

C’est à partir du moment ou l’enfant aura cette coordination, c’est à dire, cette motricité fine suffisamment développée. A partir du moment auquel il va commencer à faire ses premiers signes, ses premiers gestes intentionnels comme faire Coucou, pointer des doigts les objets et faire bravo !

A partir de ce moment-là, ou votre enfant fait des gestes intentionnels, il sera en capacité de faire ses premiers signes. Mais ça ne veut pas dire qu’il les fera tout de suite… 

Mais en tout cas il sera en capacité physique de les faire. 

Sophie : Il va commencer à les intégrer petit à petit en fait. 

Sophie D’olce : Oui complètement. Ca peut être chouette de commencer un petit peu avant pour que l’enfant s’habitue à voir les signes, et après sera en capacité de les faire. 

On va dire qu’entre la naissance et 2 ans / 2 ans et demi, c’est parfait pour se mettre à la communication gestuelle. 

Et même un enfant qui commence à parler…Parfois, on joue un peu aux devinettes en tant que parent. Est qu’il a dit bateau, gâteau, cadeau ?

Parfois, le fait d’avoir un petit signe pour préciser le mot qui est imprécis dans la bouche de l’enfant, peut aider à une meilleure compréhension.

 

🌸 Question 6 Vous proposez des ateliers parents/enfant, est-ce que vous pouvez nous expliquer un petit peu comment se déroule un atelier ?

Sophie D’olce : Toujours par rapport aux signes ?

Sophie : Oui 🙂

Sophie D’olce : Alors dans un atelier pour signer avec bébé, je propose déjà une petite comptine pour accueillir chaque famille et saluer chaque enfant. On démarre tout de suite en chanson et en Langue des Signes dans un atelier pour signer avec son bébé, pour saluer chaque participant et l’inclure dans l’atelier.

On sait bien qu’une petite comptine fait toujours du bien au départ quand tout le monde arrive, que chaque famille s’installe… Ca permet vraiment de rentrer dans l’atelier. 

Après, je fais un petit descriptif de la communication gestuelle et des signes que je vais présenter aux familles. Il y a des petites comptines signées qui sont abordées. J’essaie de prendre des comptines connues pour que le parent ai déjà l’aire en tête et puisse faire les signes, comme “petit escargot” ou la comptine du lapin qui se cache derrière un choux. 

Je fais toujours un petit jeu à base de jeu de carte, car je suis comédienne à la base, alors j’aime bien me servir aussi des expressions.

La Langue des Signes est gestuelle, visuelle et pour moi théâtrale parce que ce ne sont pas uniquement les mains qui participent à la Langue des Signes. Il y a le visage et tout le corps… Et surtout avec un petit parce qu’on a tendance a beaucoup exagérer les expressions du visage pour encore plus interpeller l’enfant. 

Je fais toujours ce petit jeu de carte, je donne à chaque parent un petit signe qu’il essaie de reproduire. Ce n’est pas toujours évident. Il y a des signes qu’on essaie qu’on devine parce que ça part de la gestuelle naturelle donc c’est assez facile à reproduire et à deviner. 

Il y a des signes qui sont un petit peu moins facile et donc les autres participants doivent deviner quel signe l’autre personne est en train de mimer. 

Et après, je repars sur une comptine lors de l’atelier. 

Et pour finir, je réponds aux questions, car souvent les parents ont beaucoup de questions pour la mise en place. Je leur donne pleins de petites astuces pour mettre en place la Langue des Signes à la maison

Par exemple, en atelier, je leur présente environ 30 signes. Mais, je leur dis de ne pas démarrer avec les 30 signes car au bout de 2 jours ils vont trouver ça très contraignant et abandonner.

De plus, ça va être beaucoup de stimuli pour votre bébé et comme on est vraiment dans cette démarche bienveillante et du respect du rythme de l’enfant, c’est pour ça que je leur dis de choisir 2 – 3 signes au départ, pas plus ! 

Pour qu’ils prennent l’habitude de le faire, parce que ce n’est pas évident d’accompagner un signe avec une phrase au départ. 

Par rapport au change ou tous les parents sont à peu près concernés. Mais aussi des signes liés à la nourriture comme “téter, biberon” mais aussi “manger”, et puis le bain. 

Ce sont les 3 étapes incontournables que en tant que parent on a tous dans la journée. Je leur dis de commencer par 2 – 3 signes. A chaque fois qu’ils disent la phrase, par exemple, je vais te changer la couche, ils doivent accompagner cette phrase du petit signe qui va correspondre pour vraiment prendre l’habitude. 

Puis au bout d’un jour ou deux, on oublie, et on fait les signes machinalement. Pour moi c’est vraiment ce qui constitue la mise en place à la maison. 

Il faut que ce soit toujours comme un petit jeu, comme une aventure vraiment ludique en famille. 

Sophie : Est-ce que vous pouvez nous montrer des petits signes comme ” le bain , la couche…” ? 

Sophie D’olce : Pour le bain, il faut mettre les deux point sur soit, on se frotte, on se lave, et faire le geste… 

Pour changer la couche, on prend les deux poings qu’on tourne. 

Pour l’eau, on prend l’index. Il représente le robinet avec l’eau qui goutte du robinet.

Il y a toujours pleins de petits moyens mémo-techniques parce que souvent des parents me disent : ” olala, mais vous avez présenté 30 signes, je ne vais jamais les retenir…Et en fait, comme je donne toujours pleins de petits moyens mémo-technique, je fais toujours une révision à la fin de l’atelier de tous les signes vus. 

Et les parents me disent : “ah oui, c’est vrai !”.

Par exemple, “fini“, c’est le rideau de fer qui tombe. Ce sont les 2 paumes vers soit. Alors, c’est autant “c’est fini” que “ça suffit”. 

Ce que je peux donner encore comme signe c’est “manger“. On le mime avec les doigts resserés. On mime quelqu’un qui mange. 

Et le plus beau signe… C’est je t’aime !

Alors, ça part du coeur et ça remonte vers la personne à qui on s’adresse. C’est autant ” je t’aime ma maman chérie ” que ” j’aime la purée “. En fait, il faut doser l’intensité du geste.

En Langue des Signes, il n’existe pas de “très” ou de “beaucoup”, tout est dans l’intensité que l’on a avec ses mains, avec ses gestes et l’expression du visage.

Sophie : On se fie aussi aux expressions du visage alors !

Sophie D’olce : Oui énormément. Et un signe sans l’expression du visage n’existe pas. Par exemple, le signe “content”, “joyeux”, on fait un grand cercle sur la poitrine avec un grand sourire. Parce que si on fait juste un cercle comme ça sur la poitrine, ça ne veut rien dire et on ne va rien comprendre.

 

🌸 Question 7 Est-ce que vous avez quelque chose d’autre à rajouter ?

Sophie D’olce : Pour moi, le plus important dans les signes avec les bébés,  je l’ai déjà dit… Mais j’insiste vraiment sur cet aspect de bienveillance, du respect du rythme de l’enfant.

Et surtout de ne pas être dans l’idée de performance et de chose à lui apprendre.

Parfois, j’ai des parents qui viennent avec un bébé de 3 mois et qui me disent : ” Ah c’est super, moi j’ai déjà fait un atelier d’éveil musical, un atelier de bébé gym… Et je leur dit… Mon dieu votre bébé à 3 mois, c’est important de prendre le temps avec son tout-petit, de voir s’il est réceptif. 

Peut-être qu’il faudra attendre 3 semaines pour ne pas lui imposer trop de chose… Et que cela soit fait vraiment dans cette idée d’écoute et de bienveillance. Pour moi c’est ça vraiment le plus important. 

Sophie : A l’écoute des bébés alors !

Sophie D’olce : exactement. 

Sophie : Donc nous arrivons sur la fin de cet interview. En tout cas, je vous remercie de tout le temps que vous m’avez donné et des précieuses informations. 

Sophie D’olce : Merci à vous,

Sophie : Et si vous voulez vous lancer dans la Langue des Signes bébé, je vous conseille vivement les 2 livres de Sophie D’olce. Ce sont de vrais mine d’or. Vous pourrez retrouver les liens sous la vidéo. Un grand merci à vous Sophie et à bientôt. 

 

signer avec son bébé
signer avec son bébé

Cliquez ici pour découvrir le livre 😉 

signer et chanter avec son bébé
signer avec son bébé

Cliquez ici pour découvrir le livre 😉 

 

[Danscet article, les liens sont affiliés, c’est-à-dire que je touche une petite commission sur ce que vous achetez, sans que cela augmente le prix du produit. Les commissions me permettent d’alimenter ce blog alors je vous remercie si vous passez par ces liens 🙂 ]

 

Que penser vous de signer avec son bébé ? 

Vous êtes libre de partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

Je vous souhaite un bel épanouissement dans votre rôle de maman,

À très bientôt, 

à propos maman radieuse

 

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1