seins engorgés

Help ! J’ai les seins engorgés !

J’ai l’impression qu’ils vont exploser, ils sont gonflés et tout chaud et puis j’ai mal…

Qu’est-ce que je peux faire pour soulager l’engorgement ? Me demande Naïma, maman de Lucas né il y a une semaine et demie…

Si le lait n’est pas extrait de vos seins, que ce soit par votre tout-petit, l’expression manuelle ou par un tire-lait, un engorgement peut vite arriver !

Et je ne vous le cache pas… Avoir les seins engorgés est une des plus grandes angoisses des futures et jeunes mamans allaitantes.

Alors comment y remédier ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article 🙂 

 

Seins engorgés : on parle de quoi exactement ?

🌸 Des seins engorgés quelques jours après la naissance ?

Certaines mamans se retrouvent le 3e jour avec des seins dures comme de la pierre…

À vrai dire, la congestion mammaire des premiers jours post-partum appelée la montée de lait, ne doit pas être confondue avec l’engorgement !

Comment se passe la montée de lait ?

Eh bien, elle se traduit par une tension des seins et une sensation de chaleur. Mais certaines mères, ne ressentent absolument rien de particulier. 

En fait, à mesure que le volume de lait augmente, le débit sanguin mammaire augmente lui aussi pour aider à la production de lait.

Et c’est ce phénomène qui entraîne une congestion mammaire et un gonflement pendant un certain temps.

Le saviez-vous ? 

L’oedème au niveau des seins peut être aggravé si vous avez eu une perfusion intraveineuse pendant la naissance et peut prendre un certain temps pour s’évacuer (1) !

 

🌸 L’engorgement, c’est quoi alors ?

Avoir les seins engorgés peut être très fréquent au cours des premières semaines de vie de votre bébé, l’engorgement peut se produire à tout moment. 

Certaines mères peuvent avoir un seul épisode d’engorgement se résolvant rapidement. D’autres connaîtront des pics d’engorgement. 

Tandis que certaines mamans peuvent avoir un engorgement intense qui peut durer sur quelques jours.

Les causes possibles sont les suivantes :

Mauvais drainage du sein

  • Mauvaise prise du sein
  • Position d’allaitement inadaptée
  • Bébé ineficace au sein
  • Tétée manquée ;
  • Tétée limitée en durée ou en fréquence ;
  • Canal de lait bouché ;

Compression des seins

  • Vêtements serrés ;
  • Soutien-gorge inadapté ;
  • Port prolongé de coupelles ;

Changement de rythme des tétées

  • Bébé dort plus longtemps que prévu, ou un tout-petit qui “fait ses nuits” ;
  • Diminution du nombre de tétées ;
  • Proposer le sein selon un horaire plutôt qu’à la demande ;
  • Introduction de l’alimentation solide ;
  • Reprise du travail ;
  • Sevrage trop rapide.

Infection

Surmenage de la maman

En fait, tout ce qui interfère avec l’allaitement à la demande peut augmenter le risque d’engorgement et donc… de mastite !

Eh oui, si les seins engorgés sont négligés, le risque est d’avoir des conduits obstrués ou une mastite !

Dans le cas de Naïma, la principale cause était les tétées limitées en durée et en fréquence.

En fait, cette jeune maman avait entendu qu’il fallait donner le sein à son bébé toutes les 3 à 4 heures… Et que si elle donnait trop fréquemment la tétée, son enfant risquait d’avoir mal au ventre. 

😱😱😲😖😖

Mince, me suis-je dit… Cette maman n’a pas du tout eu les bonnes informations !

Dans la deuxième partie de cet article, je vous partage 7 astuces pour remédier à l’engorgement, et ce, quelle que soit la raison de vos seins engorgés 😉

seins engorgés
seins engorgés : la meilleure prévention est l’allaitement à la demande.

 

7 astuces pour remédier à l’engorgement

Pour remédier à l’engorgement, la meilleure chose à faire est de drainer vos seins aussi souvent que possible !

Juste en dessous, vous allez découvrir toutes les astuces pour y parvenir sereinement !

1- Allaiter à la demande

Est-ce que connaissez la seule prévention reconnue et validée contre les seins engorgés ?

 Eh bien, il s’agit de proposer des tétées fréquentes, efficaces ET sans limite de temps !

Oui oui oui, je vous assure, c’est vraiment LA base !

L’allaitement à la demande est la meilleure prévention pour soulager l’engorgement (ou au moins 8 à 12 fois par 24 heures).

À l’inverse, passer de longues périodes sans extraire le lait de vos seins augmente la sensation de gêne, comme dans la situation de  Naïma par exemple… 

Alors, si votre nourrisson est capable de bien téter, c’est vraiment la première chose à appliquer !

D’ailleurs, l’idéal, c’est de commencer par le sein le plus atteint, sauf si c’est trop douloureux pour vous… 

Eh oui, une tétée efficace est généralement bien plus appropriée que l’utilisation d’un tire-lait pour soulager l’engorgement. 

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Tout ce que vous devez savoir sur la durée de montée de lait

2 – Vérifier la prise de sein et la position d’allaitement

La façon dont un tout-petit s’accroche au sein et la façon dont il est positionné peuvent aider ou compliquer l’expression du lait !

La position de bébé et la bonne prise du sein sont 2 clés essentielles pour réussir votre allaitement.

Pour plus de détails, je vous propose d’aller voir mon article : comment avoir une bonne prise du sein ?

Il peut être utile d’essayer différentes positions d’allaitement pour soulager les zones du sein qui sont engorgées et qui semblent difficiles à drainer.

Eh oui, en variant les positions d’allaitement, ça peut aider à drainer toutes les parties du sein !

Et si j’ai encore les seins engorgés après avoir allaité ?

Dans ce cas-là, un tire-lait peut venir compléter de façon à retirer suffisamment de lait jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise 😉

 

3 – Pratiquer l’assouplissement par contre pression

Si vos seins sont tellement pleins et engorgés que votre enfant ne peut pas prendre le sein, une technique appelée assouplissement par contre pression peut vous aider !

Cette technique consiste à appliquer une pression sur le tissu de production de lait dans le sein pour favoriser l’écoulement du lait.

L’assouplissement par contre pression aide aussi à faire ressortir le mamelon (lors d’un engorgement, le mamelon peut s’aplatir.) en redistribuant temporairement le liquide supplémentaire de la zone du mamelon vers le sein. 

Comment exercer l’assouplissement par contre pression ?

 

seins engorgés
assouplissement par contre pression (photo : la Leche League)

Comme vous pouvez le voir sur la photo, l’idée est d’alterner les compressions en changeant la position de vos doigts sur chaque quadrant du sein. 

Vous n’avez pas besoin d’appuyer trop fort ni trop longtemps. En général, 60 secondes suffisent. Puis, si c’est nécessaire, répéter l’action 😉

 

4 – Exprimer le lait

L’expression manuelle

Si votre bébé n’est pas en capacité de téter, vous devrez retirer le lait à l’aide d’une autre technique pour soulager les seins engorgés.

Le fait d’exprimer du lait manuellement avant la tétée peut aider à assouplir le sein autour du mamelon et ainsi faciliter la prise du sein de votre nourrisson. 

L’expression manuelle fréquente dès la naissance est aussi un très bon moyen pour bien mettre en place la lactation !

Je vous montre une vidéo de cette technique juste en dessous 😉

Puis-je utiliser le tire-lait ?

Si l’enfant ne tète pas assez efficacement, vous pouvez tirer votre lait après chaque tétée jusqu’à ce que vous vous sentez confortable. 

L’expression de votre lait n’aggravera pas l’engorgement (à condition de ne pas sur calibrer la production de lait).

Et puis, l’expression d’un peu de lait peut aussi faciliter la prise du sein profonde par votre tout-petit 😉

 

5 – Le massage des seins

Le massage des zones engorgées du sein avant et pendant l’allaitement peut aussi aider le lait à s’écouler !

Il existe plusieurs techniques de massage des seins, je vous en détaille 2 juste en dessous 😉

Bien sûr, il est important de masser doucement votre sein, mais ça, je suis certaine que vous vous en doutiez… 🙂

Massage thérapeutique des seins

Cette technique consiste à alterner le massage des seins avec l’expression manuelle.

Voici une petite vidéo pour que ce soit plus clair pour vous.La vidéo est en Anglais, mais l’idée, c’est vraiment que vous puissiez voir le geste (la technique de massage commence à 1 minute 04).

 

Le massage circulaire

J’ai trouvé une autre vidéo qui montre bien le massage impliquant les mouvements circulaires pour soulager les seins engorgés.

En fait, ce type de massage aide à déclencher le réflexe d’éjection, permet d’assouplir l’aréole, et de diminuer la tension mammaire.

Rendez-vous à 1 min 40 pour que vous puissiez découvrir ce geste !

 

 

6 – La thérapie par le froid

L’application du froid (vessie de glace, compresses froides, cataplasmes froids…) permet de réduire l’inflammation entre les tétées.

Eh oui, l’inflammation réagit généralement bien au froid !

En fait, il y a une vasoconstriction qui entraîne une augmentation du drainage lymphatique et donc une diminution de l’œdème. 

Plus clairement, ce phénomène améliore la circulation et donc diminue l’engorgement.

Par exemple, vous pouvez envelopper un sac de petits-pois surgelés enroulé dans une serviette. Puis, l’utiliser en alternant 20 minutes de froid et 20 minutes de repos, et cela, autant que vous le souhaitez.

Et les feuilles de choux alors ça fonctionne ?

Vous avez peut-être déjà entendu parlé de cette utilisation ?

Pour tout vous dire, l’utilisation de feuilles de chou est une pratique originaire du XIXe siècle en France.

Elle a été exportée dans d’autres pays où elle est devenue assez populaire !

On ne sait pas précisément si l’action est liée à des propriétés inhérentes à la feuille de chou ou à l’application de froid. 

En tout cas, appliquer des feuilles de chou sur des seins engorgés semble avoir un impact positif sur l’engorgement.

D’après une étude, les feuilles de chou fraîches étaient aussi efficaces que les applications de froid, mais les mères préféraient les feuilles de chou, car cela les soulageaient plus rapidement.

Aucune des études « feuilles de choux » n’excluait la possibilité d’un effet placebo !

Comment appliquer des feuilles de choux ?

  • Arrachez quelques feuilles puis froissez-les doucement dans votre main ;
  • Appliquez-les sur votre sein (en évitant votre mamelon, pour ne pas laisser le goût à votre bébé) ;
  • Vous pouvez les porter dans un soutien-gorge ou sous une chemise serrée pour les maintenir en place ;
  • Remplacez les feuilles par des feuilles fraîches régulièrement, l’idéal est toutes les 2 heures !

Et l’application du chaud ?

L’application de chaleur augmente la vasodilatation alors cela ne semble pas logique. Pourtant, cette technique est régulièrement appliquée. 

Placer une compresse chaude ou des serviettes chaudes sur le sein juste avant de tirer le lait ou de donner le sein facilite le réflexe d’éjection.

Mais pour autant, cela ne diminue pas les seins engorgés. Chez certaines mamans, cette façon de faire aurait même aggravé l’engorgement…

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Quand tirer son lait ? Est-ce vraiment utile de le faire ?

7 – Attention au risque de mastite !

En discutant un peu plus avec  Naïma, j’ai appris qu’elle avait une zone particulièrement douloureuse et rouge sur le sein. 

Aie aie aie… peut-être le signe d’une mastite ?

En fait, si des mesures ne sont pas prises rapidement, l’engorgement peut vite évoluer vers une mastite.

Il s’agit d’une inflammation du sein qui peut éventuellement évoluer vers une infection. Et les signes locaux peuvent précéder ou s’associer à des signes plus généraux comme :

  • fièvre (peut être absente) ;
  • tachycardie ;
  • symptômes pseudo-grippaux : comme céphalée, douleurs musculaires, nausées, étourdissement…

Alors, il est important de connaître les symptômes de cette complication et de vous tourner vers un professionnel de santé si cela vous arrive… 

Pour la petite histoire, il s’agissait bien d’une mastite chez la jeune maman !

D’ailleurs, elle a même été mise sous antibiotique car il s’agissait d’une mastite infectieuse…

 

🌸 Pour conclure…

Avoir les seins engorgés est loin d’être agréable… Alors rappelez-vous la meilleure prévention consiste à optimiser la conduite de votre allaitement

C’est indispensable pour limiter la stase lactée.

Alors, je ne peux que vous encourager de proposer des tétées à la demande, dès les premiers signes d’éveil et sans limite de temps. Et ça je suis certaines que vous le faîtes déjà, n’est-ce pas ? 🙂

En tout cas, j’espère que ces petites astuces vous ont aidés. 

Je vous souhaite un bel allaitement ❤️

Prenez soin de vous.

Quelle astuce fonctionne le mieux pour vous ? Avez-vous d’autres astuces à partager aux mamans pour soulager les seins engorgés ?

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire !

Sources : (1) PubMed ; La leche League

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1