quand tirer son lait

Quand tirer son lait pour la première fois ? Et ensuite ? Est-ce vraiment important de le faire ?

Ce sont des questions que se posent de nombreuses mamans !

Alors j’ai décidé d’y répondre dans cet article… 

J’espère que vous y trouverez les réponses à vos questions 🙂

[Petit rappel, je ne suis ni pédiatre, ni médecin, cet article est uniquement à titre informatif]

 

Quand tirer son lait pour la première fois ?

🌸 Faut-il exprimer son colostrum en fin de grossesse ?

Dès la fin du premier trimestre de grossesse, le tissu glandulaire nécessaire à la production de lait se développe et le nombre de canaux lactifères augmente. Il y a tout un chamboulement hormonal qui se produit dans votre corps ! 

Les 2 principales hormones qui préparent le corps à allaiter sont les œstrogènes et l’hormone lactogène placentaire.

Et donc, grâce à ces modifications hormonales, vous seriez capable d’allaiter dès la fin du 2e trimestre ! 

Y a-t-il un intérêt à exprimer son lait avant l’accouchement ?

Comme certaines futures mamans se la posent, j’ai décidé de vous répondre…

La sécrétion de colostrum avant l’accouchement…

À la naissance, votre corps produit ce qu’on appelle le colostrum. C’est un liquide de couleur jaune [grâce à la Béta carotène], épais et très riche en micronutriments.

Sous l’effet de l’hormone prolactine, une femme enceinte peut aussi produire ce liquide !

Les femmes produiraient en moyenne 30 ml de colostrum par jour en fin de grossesse.

Cependant, une autre hormone bloque ce processus [Prolactin Inhibitor Factor] tant que bébé n’a pas pointé le bout de son nez !

La nature est bien faîtes n’est-ce pas ?

Une partie du lait pré-partum est donc réabsorbé au fur et à mesure qu’il est produit. Certaines femmes ont tout de même des écoulements de lait pendant la grossesse, d’autres non… 

Je vous rassure, ce phénomène n’est pas associé à des caractéristiques particulières de la lactation. 

Une production de colostrum limité en quantité

À la naissance, la fabrication de colostrum dure pendant environ 3 jours. Au départ, vous récupérerez seulement quelques gouttes

La composition du colostrum correspond parfaitement aux besoins de votre tout-petit. En fait, il a des propriétés nutritionnelles et infectieuses incroyables !

Le nouveau-né va alors fabriquer des anticorps pour se défendre contre les infections

De plus, ce précieux liquide se caractérise aussi par ce qu’on appelle les prébiotiques. Ce sont eux qui stimulent la croissance de la flore intestinale et donc empêche l’adhérence des microbes aux parois.

Afin de répondre à la question, sincèrement, je ne pense pas qu’il soit très intéressant d’exprimer du colostrum dès la fin de la grossesse. 

Peu d’études rapportent l’intérêt de cette pratique et il n’y a aucune recommandation sur le sujet. Alors laissez vos hormones faire leur travail, faîtes confiance à votre corps. À mon sens, si une hormone inhibe la sécrétion de lait tant que bébé n’est pas là, c’est qu’il y a une bonne raison 😉

Je précise, ceci n’est que mon avis et n’est en aucun à considérer comme étant un conseil médical !

 

🌸 Pratiquer la technique d’expression manuelle dès la naissance

L’expulsion du placenta entraîne une chute des œstrogènes et de la progestérone, ce qui va permettre à la prolactine et à l’ocytocine de faire leur travail.

À la naissance, la sage-femme vous proposera de mettre votre bébé en peau à peau. C’est donc le meilleur moment pour proposer le sein à votre enfant, mais pas que ! 

Il est aussi préconisé de débuter l’expression du lait dans les premières heures post partum. Par contre, en pratique cela est rarement fait. Malheureusement, les professionnels n’ont pas toujours connaissance de cet intérêt…

Pourquoi exprimer son lait manuellement dès la naissance ?

Certains enfants ne prennent pas le sein instinctivement à la naissance. Alors au départ, il peut être utile d’aider votre nouveau-né en pratiquant l’expression manuelle !

En fait, l’expression manuelle est même à privilégier dès la naissance et pendant les premiers jours chez tous les bébés ! 

Eh oui, il y a plusieurs raisons à cela, les voici :

  • permets de recueillir les quantités nécessaires aux besoins physiologiques du tout-petit ;
  • favoriser la mise en route de la lactation ;

L’expression manuelle est une méthode naturelle qui est toujours à votre disposition 😉

C’est aussi une méthode beaucoup plus douce que le tire-lait, car c’est vous qui gérez la pression. C’est donc plus sympa, n’est-ce pas ? 

De plus, elle est économique, écologique, plus facile d’utilisation et sans contrainte de matériel !

Enfin, le contact peau à peau est beaucoup plus stimulant que des téterelles en plastique et facilite le réflexe d’éjection.

La technique d’expression manuelle est donc un très bon moyen pour mettre la lactation en route ! Je tiens à préciser, lors de la première fois, il est tout à fait normal que presque rien ne vienne (seulement quelques gouttes). 

Comment évolue la production de lait ?

Il existe 3 phases dans la mise en route de la lactation :

  • le colostrum ;
  • le lait de transition ;
  • et le lait mature.

Dans un précédent article, j’abordais la durée de montée de lait qui a lieu pour la plupart des femmes entre le 3e et 5e jours après l’accouchement. 

En fait, votre volume de lait produit augmente très vite les premiers jours, car il se situe aux alentours de 600 ml le 5e jour.

Toutefois, ne vous attendez pas a passer de 30 ml à 600 ml du jour au lendemain… Eh oui, pour favoriser la production de lait, il faut que toutes les conditions soient réunies !

C’est-à-dire ?

Proposer des tétées à la demande dès les premiers signes d’éveil, fréquemment et sans limite de temps !

Ensuite, le volume de lait  augmente plus lentement, car à la fin du premier mois il se situe en moyenne entre 700 et 800 ml par jour. 

Il augmente ensuite très peu jusqu’à la fin de l’allaitement exclusif !

quand tirer son lait
bébé au sein

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Allaitement ou biberon : comment choisir ?

Et ensuite… quand tirer son lait ?

Vous l’avez compris, exprimer du lait signifie extraire le lait de votre sein afin que vous puissiez le conserver et le donner à votre nourrisson…

🌸 Les raisons d’exprimer son lait

Chaque fois que vous êtes séparée de votre enfant, et ce, quelle que soit la cause, vous avez la possibilité de tirer votre lait. Voici quelques raisons ci-dessous :

  • Bébé prématuré ;
  • Enfant hospitalisé ;
  • Reprise du travail, autres absences ;
  • Engorgements ;
  • Difficultés à prendre le sein ou à téter correctement ;
  • Choix d’un tire-allaitement (par exemple, si votre partenaire veut aussi nourrir votre bébé) ;
  • Augmenter votre production de lait.

D’autres questions vous viennent peut-être à l’esprit…  

Quand tirer son lait ? Proche ou loin d’une tétée ? Et pendant combien de temps ? Combien de fois par jour ? Quelle quantité faut-il tirer ?

Si vous cherchez un mode d’emploi à suivre à la lettre, désolé de vous décevoir, mais il n’y a pas de mode d’emploi !

Eh oui, car chaque question amène des réponses différentes, selon ce qu’on vous cherchez à obtenir… 

Voulez-vous tirer votre lait afin d’éviter un éventuel engorgement ?

Ou peut-être pour entretenir la lactation ?

Ou tout simplement pour donner la meilleure nourriture possible à votre bébé ?

 

🌸 À quel moment exprimer son lait ?

La fréquence à laquelle vous exprimez votre lait et la quantité que vous exprimez dépendra de la raison pour laquelle vous le faites.

Comme je le disais, il n’y a pas THE façon de faire !

Chaque situation est unique… Alors, l’idée est alors de trouver celle qui vous convient le mieux. 

Les lectrices de cet article ont aussi lu : comment tirer son lait ?

Je ne tiens pas non plus à ce que vous soyez frustré après la lecture de cet article, alors je vais vous partager quelques infos importante 😉

Par exemple, chez certaines mamans, il faut un peu de temps pour que le lait commence à couler. Si vous êtes dans la même situation, il est préférable de choisir un moment dans lequel vous vous sentez détendue…

Mon bébé est prématuré

Les premiers jours…

Si votre enfant ne prend pas le sein, il est nécessaire d’exprimer votre lait 8 à 10 fois par 24 heures. 

Eh oui, pour un démarrage optimal de la lactation, la référence est le rythme qu’aurait le bébé s’il tétait efficacement.

Alors préférez les séances d’expressions courtes et fréquentes.

Au départ, la plupart des femmes obtiennent très peu de lait, quelle que soit la méthode utilisée. Mais, les quantités augmentent une fois que vous êtes habituée. 

Mon enfant a des difficultés à téter

Par ailleurs, si votre enfant prend le sein et est peu efficace, alors il semble judicieux de tirer après les tétées et/ou entre les tétées.

Dernièrement, une maman m’a confié exprimer son lait entre 30 à 60 minutes après l’allaitement, car elle n’appréciait pas d’enchaîner directement après la tétée… 

Libre à vous de tirer au moment qui vous convient le mieux 🙂

Pour augmenter ma production de lait

Certaines femmes ont la sensation d’avoir plus de lait le matin et vont donc tirer leur lait à ce moment-là. Pourtant, l’expression du lait au moins une fois dans la nuit peut être important pour un bon nombre d’entre-elle !

Il est aussi possible de stimuler les tétées groupées du nouveau-né en tirant plus souvent à certains moments de la journée plutôt qu’à d’autres… 

Votre bébé veut téter juste après que vous ayez tiré votre lait ?

Alors laissez-le… Certains nourrissons sont patients et vont simplement se nourrir plus longtemps pour obtenir le lait dont ils ont besoin.

Je reprends le travail

Avant toute chose, sachez que ce n’est pas obligatoire de tirer votre lait à la reprise du travail. 

What ?!

Le plus important est d’être renseigné sur le sujet !

Pour en savoir plus, je vous propose de découvrir l’interview de Véronique Darmangeat “allaitement et reprise du travail” C’est une vraie pépite 😉

J’ai un engorgement

Si votre sein est engorgé la première chose à envisager c’est d’extraire le lait !

Ok… mais par quel moyen ?

Eh bien, peut-être allez-vous me répondre avec l’aide d’un tire-lait ?

Certes, il s’agit d’un moyen efficace… Cependant, avant de penser tout de suite au tire-lait, il est préférable de mettre votre enfant au sein et de le faire téter !

La seule prévention reconnue et validée contre les engorgements : tétées fréquentes, complètes et efficaces.

Le tire-allaitement

Il est intéressant de se préparer psychologiquement à l’avance à cette possibilité. Certaines femmes pratiquent un tire-allaitement par choix, mais d’autres non…

Malheureusement, la mise au sein n’est pas toujours possible pour une raison ou pour une autre ! Ces mamans doivent en quelques sortes faire un deuil de l’allaitement au sein. Cela peut donc être très difficile de devoir exprimer son lait lorsque la pratique n’a pas été envisagée…

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Les 6 meilleures positions d'allaitement à adopter

🌸 Une dernière astuce… 

L’allaitement est une expérience d’apprentissage aussi bien pour vous que votre tout-petit. Sachez qu’il faut attendre environ 5 semaines pour que la lactation soit bien mise en place. 

Vous allez trouver vos petites habitudes au fur et à mesure. Avec le temps, vous allez trouver la routine qui vous convient. 

Être à l’écoute de votre bébé et de vous-même est la meilleure chose que vous puissiez faire 🙂

Et rappelez-vous, même si au départ vous n’obtenez pas la quantité espérée, exprimer votre lait est une belle démarche que vous faites !

Je vous assure, votre petit bout à beaucoup de chance d’avoir une maman comme vous !

Et chez vous, comment ça se passe ?

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

Je vous souhaite un bel épanouissement dans votre rôle de maman,

À très bientôt, 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1