combien-de-temps-allaiter

Combien de temps allaiter mon bébé ?

Récemment, j’ai rencontré Marie, maman d’une petite Noé de 1 mois et demi et elle se demandait si ça valait la peine de continuer à allaiter encore longtemps… 

Nombreuses sont les futures et jeunes mamans à se poser cette question, n’est-ce pas ? 

Et si vous avez atterri sur cet article, c’est peut-être que cette même question vous préoccupe ?

J’ai une bonne nouvelle, car cette décision VOUS appartient. Eh oui, vous êtes libre d’allaiter aussi longtemps que vous et votre bébé le désirent 🙂

Cependant, c’est plus chouette quand on a les bonnes informations dès le départ !

Alors dans une 1ère partie, je vais aborder les recommandations officielles, mais aussi vous parler du sevrage naturel.

Puis, dans une 2e partie, je détaillerai quelques bienfaits de l’allaitement et enfin, je répondrai aux questions les plus fréquemment posées des mamans 😉

 

Combien de temps allaiter ? : les recommandations officielles

Vous avez peut-être déjà entendu parler des recommandations de l’OMS et/ou de l’UNICEF sur la durée de l’allaitement ? 

Ce sont celles que l’on retrouve le plus fréquemment dans les livres !

Alors voici les recommandations officielles de ces 2 organismes :

L’OMS et l’UNICEF recommandent le démarrage de l’allaitement dans l’heure qui suit la naissance. Et qu’un nourrisson soit allaité exclusivement au sein pendant les 6 premiers mois de sa vie (ce qui signifie qu’aucun autre aliment ou liquide n’est fourni, y compris de l’eau)”

 

” Un tout-petit doit être allaité à la demande – c’est-à-dire aussi souvent qu’il le souhaite, jour et nuit. Puis, dès l’âge de 6 mois, un enfant devrait commencer à manger des aliments complémentaires sûrs et adéquats tout en continuant à allaiter jusqu’à 2 ans et au-delà”

🌸 Durée allaitement : quel est l’âge naturel du sevrage pour un bébé ?

Kathy Dettwyler, professeur d’anthropologie, s’est intéressée à cette question…

En fait, elle a étudié le moment biologiquement normal pour arrêter l’allaitement d’un bébé humain par rapport à un autre mammifère. 

La découverte de Kathy Dettwyler

D’après ses recherches, l’âge minimum prédit pour un âge naturel de sevrage chez les humains est situé entre 2 ans et demi et 7 ans.

Je vous partage aussi un extrait de son livre “Un âge naturel du sevrage”, que j’ai trouvé très intéressant :

” Dans les sociétés où les enfants sont autorisés à allaiter “aussi longtemps qu’ils le souhaitent”, ils se sèvrent généralement d’eux-mêmes, sans discussion ni traumatisme émotionnel, entre 3 et 4 ans”. 

Alors vous en pensez quoi ? 

Perso, je me suis demandée : comment l’allaitement se termine-t-il naturellement ?

Un sevage naturel en douceur !

Le sevrage du sein se fait généralement lentement, avec des tétées isolées par-ci et par-là, jusqu’à ce qu’un jour l’enfant ne réclame plus du tout le sein… 

Maëliss, une maman d’une petite fille de 2 ans 1/2 m’a raconté comment s’est déroulé le sevrage naturel :

” Au départ, ma puce a supprimé progressivement les tétées… En fait, elle appréciait beaucoup la tétée câlin du matin avant de partir à la crèche ET la fameuse tétée des retrouvailles.

Puis, on a eu quelques changements dans notre routine familiale. Les horaires du papa ont changé, alors Mila passait beaucoup moins de temps à la crèche. 

La plupart du temps, au lieu de la récupérer à 17 heures, mon mari passait à 14 heures.

Et suite à cet événement, de plus en plus de tétées ont été oubliées progressivement. Et pour tout vous dire, ça s’est passé tellement naturellement que ni moi, ni mon bébé ne l’a vraiment remarqué”. 

L’histoire de Maëliss est bien explicite n’est-ce pas ?

Lors du sevrage naturel de l’allaitement, l’enfant diminue progressivement la fréquence des tétées.

Saviez-vous que certains nourrissons passent même plusieurs jours sans téter ?

La dernière tétée à disparaître est souvent celle du coucher, car il s’agit d’un moment important pour les petits de renouer avec leur mère et de s’endormir.

 

🌸 Le sevrage du sein

Dans de nombreux pays, il est normal que les bébés continuent à être nourris au sein jusqu’à leur 2e, 3e ou même 4e année.

Bien sûr, le moment varie considérablement d’un enfant à l’autre. Mais rassurez-vous, votre tout-petit cessera de réclamer le sein à un moment donné 🙂

L’allaitement, c’est bien plus que de la nourriture

La rapidité du sevrage n’est pas uniquement liée à la diversification alimentaire. Eh oui, l’allaitement est bien plus qu’une source de nourriture pour votre enfant !

Il joue un rôle tout particulier dans la satisfaction du besoin de proximité et de sécurité émotionnelle du bébé et dans son endormissement.

Puis, à mesure qu’un nourrisson devient plus indépendant, ses besoins affectifs peuvent être satisfaits par d’autres moyens (comme les câlins, les parties de rigolade, les jeux…).

Et donc, il se met à ne plus réclamer le sein, tout comme il cesse de babiller ou de ramper 😉 

Arrêter l’allaitement naturellement ou avec un petit coup de pouce

Si de nombreuses mères continuent d’allaiter jusqu’à ce que leur enfant s’arrête naturellement, d’autres accélèrent doucement ce processus naturel.

Comment font-elles ?

Eh bien tout simplement, en proposant des distractions ou en fixant des limites quant au moment ou à la durée de l’allaitement.

Le plus important est de vous écouter !

Vous avez le droit d’allaiter votre bébé aussi longtemps que vous et lui êtes heureux de le faire. Tout comme vous avez le droit de planifier l’arrêt de l’allaitement. 

Libre à vous de suivre ce que vous dit votre cœur 🙂

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Arrêter l'allaitement en douceur c'est possible !

Combien de temps allaiter mon bébé ?
Combien de temps allaiter mon bébé ?

 

Durée allaitement : et si on parlait des bienfaits ?

Il existe de nombreux avantages à continuer à allaiter, tant pour vous que pour votre enfant !

Je vous détaille tous les bienfaits juste en-dessous 🙂

🌸 Le meilleur choix d’alimentation pour votre nourrisson

Le lait maternel est un liquide biologique complexe qui comprend des milliers de constituants et dont la composition s’adapte toujours !

Saviez-vous que le lait maternel s’adapte parfaitement aux besoins de votre enfant ?

Eh oui, la composition varie en fonction de l’âge de votre tout-petit et de ses besoins, mais aussi selon le moment de la journée et au cours de la tétée !

Une chose est sure, le lait maternel est un aliment nutritif et soutient le système immunitaire de votre enfant, de la 1re à la dernière goutte.

Plus de détails sur la composition du lait maternel par ici 😉

 

🌸 Une protection optimale contre les infections et les maladies

Le lait maternel est composé de nombreux anticorps permettant une protection optimale du système immunitaire

Par exemple, l’allaitement diminue le risque que votre nourrisson développe :

  • infections respiratoires (hautes, basses, bronchiolites..) ;
  • otites ; 
  • infections gastro-intestinales, notamment entre 0 et 1 an ;
  • entérocolite ulcéro-nécrosante ;
  • mort subite du nourrisson (si allaitement partiel ou exclusif > 2 mois, notamment lié au renforcement du système immunitaire et aux paramètres du sommeil) ;
  • asthme (diminution du risque si terrain asthmatique dans la famille)

L’allaitement long contribue également à réduire le risque que votre tout-petit développe un diabète de type 1 ou une leucémie.

De plus, chaque mois d’allaitement supplémentaire réduit de 4% le risque d’obésité !

Tous ces avantages sur la santé de votre enfant sont d’autant plus valables s’il est gardé à l’extérieur. Eh oui, cela permet une meilleure protection contre les nouveaux germes de son environnement.

Incroyable tous ces avantages n’est-ce pas ? 🙂

 

🌸 Une sécurité émotionnelle pour votre tout-petit

En plus de continuer à être nutritif et d’aider à protéger votre enfant des maladies, l’allaitement maternel apporte réconfort et sécurité émotionnelle.

L’allaitement permet de résoudre rapidement toutes sortes de problèmes chez les tout-petits, des crises de colère au soulagement de la douleur en passant par l’endormissement, grâce à la libération d’hormones spécifiques.

Voici un extrait du livre de la Leche League :

” L’une des critiques habituelles de l’allaitement “prolongé” (de durée normale) que les mères entendent ou dont elles s’inquiètent est qu’il pourrait rendre leur bébé plus nécessiteux, plus collant ou plus dépendant. Mais au-delà des différences de personnalité, les recherches indiquent que c’est le contraire qui est vrai : les enfants qui ne sont pas allaités au-delà de la petite enfance ont tendance à être un peu moins sûrs d’eux et moins indépendants que leurs pairs qui sont allaités plus longtemps.” 

 

🌸 Des Avantages pour votre santé

D’après les études, le sommeil de la maman allaitante est de meilleure qualité et plus réparateur grâce à l’action de la prolactine.

En fait, cette hormone permet de faciliter l’endormissement dans un sommeil profond.

L’allaitement long a aussi beaucoup de bienfaits sur votre système immunitaire !

Eh oui, car il diminue le risque de contracter certaines maladies comme le diabète de type 2, les arthrites rhumatoïdes… (> 2 ans d’allaitement)

De plus, l’allaitement prolongé au moins 1 an réduit aussi le risque de développer certains cancers comme celui du sein et des ovaires.

En fait, chaque mois supplémentaire d’allaitement est bénéfique que ce soit pour votre santé ou celle de votre bébé 😉

Combien de temps allaiter ?
Combien de temps allaiter ?

 

Durée allaitement : réponses aux questions les plus fréquemment posées

J’ai pris l’habitude de demander aux Mam’s de ma communauté Instagram quelles étaient leurs questions sur le sujet que j’aborde chaque semaine 😉

Alors je vous laisse découvrir les réponses aux questions les plus fréquemment posées !

1 – Peut-on allaiter un bébé lorsqu’il a des dents ?

Comme les premières dents apparaissent vers l’âge de 6 mois, il est tout à fait normal qu’un bébé soit encore allaité avec ses dents.

Les dents ne causent généralement aucun problème !

Cependant, il peut arriver qu’un bébé plus âgé morde accidentellement le sein ou effleure un mamelon avec ses dents… 

 

2 – Que faire si mon enfant est assez grand et demande encore à téter ?

Dès sa naissance, votre bébé manifeste différents petits signes de faim. Les connaissez-vous ?

Je vous laisse les découvrir en cliquant sur le lien juste en dessous 😉

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Comment savoir si bébé a faim ?

Plus tard, un tout-petit réclame le sein de différentes manières, par exemple en soulevant votre haut ou en utilisant un petit nom pour l’allaitement. 

Maëliss, la maman dont je vous parlais plus haut me disait que le petit mot de sa petite fille pour réclamer le sein était : “baba”. 

Le fait de pouvoir demander le sein avec des mots n’est pas un signe que votre enfant doit être sevré.

Toutefois, cela peut signifier qu’il est plus facile pour vous de négocier des tétées plus courtes ou de retarder l’allaitement jusqu’à votre retour à la maison (si c’est votre choix bien sûr). 

Tout cela fait partie du processus de sevrage naturel !

L’allaitement d’un tout-petit ou d’un enfant d’âge préscolaire n’est pas un événement digne d’intérêt ou choquant, car il est biologiquement normal.

 

3 – Certaines mères allaitent-elles pour leur seul plaisir ?

Cette question est parfois posée par des personnes qui n’ont jamais allaité un enfant en bas âge ni vu de près l’allaitement naturel.

Et la réponse est NON…. La mère n’allaite pas son bébé pour son propre bénéfice !

Vous ne pouvez pas obliger un enfant à allaiter s’il ne le veut pas.

Les mères continuent d’allaiter parce qu’elles savent que leur enfant en profite, et aussi parce que le maternage serait différent (peut-être plus difficile) sans la magie des tétées. 

 

Et pour conclure : Combien de temps dois-je allaiter ?

Il s’agit d’une décision personnelle entre vous et votre bébé qui ne regarde personne d’autre. 

Vous pouvez allaiter aussi longtemps que vous le souhaitez. De même, vous pouvez arrêter quand vous le souhaitez.

Eh oui, l’allaitement ne dépend pas du temps. Vous n’êtes pas obligée d’arrêter d’allaiter quand votre bébé peut marcher ou parler, ou parce que la famille ou les amis pensent que votre bébé est trop vieux pour “ça” !

Certaines mères accélèrent le processus, tandis que d’autres attendent que leur enfant cesse naturellement d’être allaité.

Alors gardez en tête, vous pouvez allaiter aussi longtemps que vous et votre bébé le désirent. Tout comme, vous pouvez aussi arrêter quand vous le souhaitez.

Le plus important est de faire le choix qui semble être le meilleur pour vous et votre enfant. 

Je vous souhaite un bel allaitement ❤️

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire 🙂

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
    2
    Partages
  •  
    2
    Partages
  •  
  •  
  •  
  • 2