préparation-allaitement

“Est-il nécessaire de me préparer à l’allaitement ?”

“Dois-je préparer mes seins ? “

“Que puis-je faire pour me préparer correctement ?”

Si tu as atterri sur cet article, c’est certainement que, toi aussi, tu te demandes comment bien appréhender l’allaitement avec ton petit bout.

Tu n’es pas la seule ! Beaucoup de futures mamans se posent cette question. 

C’est pourquoi dans cet article, je vais te donner les meilleurs conseils de préparation pour un allaitement au top ! 

Il faut d’abord que tu saches que la plupart des professionnels de santé seront catégoriques sur le sujet

Aucune préparation «active» des seins ou des mamelons n’est a priori nécessaire avant la naissance. 

La réelle préparation consiste à se documenter et s’informer un maximum sur le sujet.

Alors en quoi consiste cette préparation si importante ? Voyons cela ensemble 🙂 

 

D’où vient cette idée d’une préparation avant l’allaitement ? 

Tu as dû déjà entendre qu’il faudrait “préparer” tes seins à l’allaitement.

Cette idée n’est ni récente, ni propre à nos sociétés. Chez l’espèce humaine, l’allaitement est “culturel” avant d’être naturel.

De ce fait, il y a des attentes bien précises par rapport à l’aspect du sein allaitant dans chaque culture. 

À l’époque, en France, les femmes aisées faisaient sortir leur mamelons souvent rétractés par le port de corsets et de baleines.

Les médecins de l’ancienne France donnaient un tas de conseils à base de massages rudes et d’autres techniques farfelues. 

Tandis qu’au Burkina Faso, le traitement des seins des jeunes mamans  est plus violent et consiste à briser les fibres mammaires. 

Les seins et les mamelons des mères sont étirés avec des pierres chaudes pour qu’ils soient allongés ce qui faciliterai l’allaitement.

 

De nos jours et en France tout cela a bien évolué même si un tas de conseils inutiles et même dangereux circulent encore sur le web. 

Maintenant que tu connais l’origine du mythe de la préparation physique. 

Je t’invites donc à lire la suite pour connaître les secrets d’une véritable préparation réussie ! 

 

préparation-allaitement
Les secrets d’une préparation à l’allaitement réussi

 

Tout ce que tu dois savoir pour te préparer à l’allaitement : Les 6 savoirs et conseils les plus précieux

Appliquer des crèmes, du jus de citron, masser tes seins, étirer tes mamelons ou encore les frotter avec une brosse à dent en plus d’être douloureux ne sert à rien. 

Cela ne t’aidera pas non plus à éviter l’apparition de crevasses. 

Une bonne prise du sein en bouche par le bébé suffira tout simplement à éviter ces problèmes. 

Maintenant ne t’arrête pas en si bon chemin et prends bien en note les conseils suivants ! 

 

🌸 1.  Tes seins se préparent à l’allaitement de manière naturelle

Connais-tu une femelle mammifère qui prépare ses mamelles afin d’allaiter ses petits ? 

Non ! Cela montre bien que toi non plus tu n’as pas besoin de préparation physique.

La première chose que tu dois retenir c’est que tes seins se préparent en fait naturellement et automatiquement au processus d’allaitement ! 

Que tu aies décidé d’allaiter ou non, ton corps se préparera tout au long de la grossesse à cela. 

Voici quelques signes qui le prouvent

  • Les seins augmentent de volume : c’est même généralement le premier signe de grossesse ! 
  • Les seins peuvent devenir plus sensibles : cela s’explique par le développement des glandes mammaires à l’intérieur de tes seins. 
  • L’aréole (le cercle de peau entourant le mamelon) prend une couleur plus foncée. 
  • Les mamelons deviennent parfois plus durs et proéminents. 
  •  

Ensuite, au cours du deuxième trimestre, tes seins vont commencer à produire du colostrum.

C’est en d’autres termes le premier lait que ton enfant absorbera, avec à l’intérieur un taux d’anticorps très élevé.

Tu peux remarquer ce phénomène lorsque ce liquide s’écoule de ton sein vers la fin de la grossesse. 

Mais si ce n’est pas le cas, pas de panique ! Je te rassure, cela ne prédit rien d’inquiétant pour la suite de l’allaitement. 

 

🌸 2. Fies-toi tout simplement … à ta tête ! 

Maintenant tu sais que la préparation physique n’est pas l’étape primordiale pour garantir un bon allaitement. 

Mais tu dois te demander qu’est ce que tu peux bien faire pour assurer l’alimentation de ton enfant une fois qu’il sera né. 

Comme tu l’as lu ci-dessus, tout se passe dans ta tête ! 

L’allaitement est en fait un comportement acquis, cependant il faut que tu connaisses un certain nombre de choses très importantes à ce sujet. 

La véritable préparation c’est de s’informer, de lire ou encore de rencontrer des personnes concernées par le sujet qui ont des connaissances. 

À noter : Seuls les massages peuvent être agréables et t’aider à apprivoiser l’idée que bientôt, la bouche de ton bébé happera ton seins. 

Et cela peut même être utile plus tard si tu dois tirer ton lait.

Télécharge ici tes petits guides pour avoir un allaitement au top 😉

 

🌸 3. Connaître les comportements d’un nouveau né

Dans tes recherches d’information il faut que tu mettes un point d’honneur à apprendre comment un nouveau né normal se comporte. 

Tu dois en effet te renseigner non seulement sur l’allaitement mais aussi de manière générale sur le mode et le rythme de vie d’un nourrisson. 

C’est une étape primordiale à ne pas laisser de côté.

Beaucoup de futurs parents voient naître leur enfant dans la totale ignorance de ce qu’est la vie quotidienne avec un nouveau-né. 

Un bébé peut tout à fait réclamer la tétée avant l’heure habituelle, avoir des coliques ou ne pas faire rapidement “ses nuits”.

Cependant les parents mal informés peuvent mettre cela sur le dos de l’allaitement et tout arrêter alors que ce n’est pas forcément le cas.

Si tu veux en savoir plus sur les comportements d’un nouveau-né je t’invite à explorer mes autres articles. 

Ils te seront sans doute d’une grande aide ! 🙂 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Pourquoi mon bébé pleure ? Comment l'apaiser ?

 

🌸 4. Connaître les causes liés aux problèmes d’allaitement

Renseigne toi sur ta propre santé

Voici certaines conditions qui peuvent entraîner une lactation insuffisante  : 

  • Les femmes dont la glande mammaire s’est mal développée, ce qui reste plutôt rare.
  • Les futures mamans touchées par un déséquilibre hormonal important, cela affecte les montées de lait, mais cela reste peu fréquent.
  • Une intervention chirurgicale, surtout lorsqu’il s’agit d’une réduction mammaire. 

 

Il existe aussi des raisons physiologiques qui dérèglent la lactation

  • Les hémorragies graves du post-partum
  • Les dépressions sévères
  • L’anémie
  • Les grosses fièvres
  • Les contraceptifs à base d’œstrogènes

 

Tout cela peut faire peur je comprends, mais ne t’en fait pas ! Toutes les causes énumérées ci-dessus ne concernent généralement que 5% des femmes

Mais je t’invite à te documenter tout de même sur ta propre santé avant l’arrivée de bébé pour éviter les mauvaises surprises 😉 

 

La taille et la forme de tes seins ont-elles une importance ? 

Avant toute choseLa forme ou la taille des mamelons comme des seins varient d’une femme à l’autre. 

Mais ça n’a rien à voir avec ta capacité à produire du lait pour ton bébé! 

Les grosses poitrines, par exemple, contiennent simplement plus de tissu adipeux.

Cependant, certains mamelons rétractés ou plats peuvent rendre la tétée difficile pour le nouveau-né.

Mais garde à l’esprit que ton bébé tète aussi l’aréole et pas uniquement ton mamelon ! 

Il faut donc tout simplement que tu l’aide à se placer correctement. 

 

Tu peux te référer à mes articles sur les positions qui favorisent l’allaitement et les astuces pour une bonne prise du sein. 

Je peux aussi te proposer mon article qui t’explique comment bien allaiter avec des mamelons plats ou ombiliqués. 

 

Il n’y a donc toujours rien de spécial à faire pour se préparer physiquement, la seule façon de savoir si l’allaitement est possible c’est… D’essayer ! 

 

préparation-allaitement
Préparation à l’allaitement : l’importance de s’informer en amont

 

🌸 5. Ne te laisse pas submerger par le marketing autour de l’allaitement et par les critères de beauté

Le marketing autour de l’allaitement 

Comme tu dois le savoir, le monde du marketing aime proposer tout un tas de produits soit disant plus utiles les uns que les autres pour allaiter. 

Mais ne tombe pas dans le piège !

Certaines futures mamans arrivent à la maternité avec tout un attirail : coupelles, tire-lait, soutien-gorge, coussin, bout de sein et j’en passe..

Cela peut être rassurant d’avoir à disposition le matériel qui semble indispensable mais la plupart sont inutiles ou même nuisibles. 

 

Au passage, je te conseille d’attendre le début de l’allaitement pour savoir quelle taille de soutien-gorge acheté. 

Et en ce qui concerne les vêtements, ne te prends pas la tête ! 

Les tenues deux pièces dont tu peux relever le haut pour installer bébé sont les plus efficaces 🙂 

 

Prendre soin de tes seins face à la pression des critères de beauté

En Occident, les seins sont souvent considérés comme beaux s’ils sont hauts et fermes. 

La plupart des femmes vivent donc avec la peur que l’allaitement abîme la poitrine. 

Le marché s’est donc emparé de cette peur en proposant des soutien-gorges de maintien, des crèmes anti-vergetures et raffermissantes miracles..

Mais il n’en est rien ! 

 

Je peux tout à fait comprendre que l’allaitement peut parfois être douloureux et qu’utiliser une crème peut aider à soulager les crevasses. 

Mais savais-tu que dès la grossesse les seins produisent eux même une protection grâce aux glandes de Montgomery ? 

Ces petites boules que tu peux voir sur l’aréole sécrètent en effet une substance qui lubrifie et protège le mamelons. Ce liquide est même antibactérien !

 

De plus, je te conseille de te procurer les produits les plus naturels possibles et de fuir toutes les crèmes dites magiques vendues sur le marché.

Et quoi de plus naturel que… Ton propre colostrum ou lait ! 

Tu peux en étaler après la tétée sur ton mamelon et l’aréole. En plus, ce produit est toujours disponible, naturel, non allergisant et efficace.

En plus de tout cela c’est une odeur familière pour le bébé, ça a bon goût et c’est rempli d’anticorps 🙂

 

Petit tips : Vérifie tout de même que les ingrédients que tu utilises sur tes seins sont compatibles avec l’allaitement, même s’ils sont naturels ! 

 

🌸 6. En parler autour de toi : la clé du savoir

Discuter avec des professionnels de santé et l’équipe qui va t’accompagner

L’une des meilleures choses à faire est de discuter avec les professionnels présents sur le lieu de ton futur accouchement. 

En effet, les mesures d’accompagnement à l’allaitement peuvent varier d’une maternité à une autre.

“ Que savoir sur la première mise au sein?” 

“ Sépare t-on l’enfant de sa mère lors de la “période sensible” ?”

“ Le bébé est-il avec sa maman durant la nuit ?“ 

Ton médecin, sage femme et pédiatre sur place seront en mesure de te rassurer et de te conseiller sur le déroulement de l’accouchement et pour la suite. 

Bon à savoir : il existe des hôpitaux “amis des bébés”, dont l’environnement et le personnel favorisent l’allaitement ! 

 

Partager tes craintes avec d’autres femmes

Tu peux parler avec des professionnels mais cela reste une discussion formelle lors de laquelle tu n’oseras peut-être pas poser toutes tes questions. 

Dans ce cas échanger avec d’autres futures mères ou bien avec des mamans qui ont déjà allaiter s’avèrent être une superbe idée ! 

Le partage d’expérience est l’une des clés pour connaître en profondeur ce sujet. 

Avant ou après la naissance, des réunions de groupes de mères peuvent être organisées dans ta région par la La Leche League.

préparation-allaitement
Réunion d’information allaitement

Si tu es intéressée par ce concept tu peux te renseigner en cliquant juste ici.

N’hésite pas aussi à tout simplement en parler autour de toi, à tes amis, ta famille ou même tes collègues. 

 

Quelques mots pour conclure…

Tu as maintenant toutes les cartes en main pour te préparer à l’allaitement avec ton petit bout. 

J’espère sincèrement que cet article t’as aidé à mieux appréhender ce sujet.

Si tu rencontres tout de même des problèmes avec l’allaitement de ton enfant malgré une préparation, penses à consulter une spécialiste.

Cela permettra de déterminer la cause du problème et d’exclure toute cause médicale à ta difficulté d’allaiter. 

Je te souhaite un bel allaitement et je t’envoie pleins de bonnes ondes 

Si tu te poses d’autres questions la partie allaitement de mon blog pourra sans doute t’aider.

IMPORTANT : Cet article ne doit pas être interprété comme un avis médical. Contacte ton médecin ou pédiatre pour toute préoccupation concernant la santé et le bien-être de ton bébé mais aussi le tiens ! 

D’autres sites pleins de bons conseils  :   La Leche League France & le site de Breast Feeding

N’hésite pas à partager ton avis, questions ou expériences en commentaire !  

Suis-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •