mamelons-plats

Mamelons plats, mamelons ombiliqués, mamelons rétractés… On en parle ?

Eh oui, des tétons (et des seins) il en existent sous toutes les formes et toutes les tailles.  ET pas toujours en paires assorties !

Aussi, tu as peut-être entendu qu’il n’est pas possible d’allaiter avec des mamelons plats ou ombiliqués… 

Je te rassure, car très souvent, il existe des solutions pour que ton bébé puisse téter correctement.

Alors comment allaiter avec des tétons inversés ? Comment faire face aux éventuelles difficultés ?

C’est ce que je te propose de découvrir dans cet article 😉

 

Mamelons plats, mamelons ombiliqués : on parle de quoi exactement ?

Pour que la tétée soit efficace, ton bébé a besoin d’avoir une prise du sein profonde. Ce qui signifie, qu’il prend aussi une partie de l’aréole en bouche, et pas seulement le mamelon !

Alors, en soi, les mamelons plats ou ombiliqués peuvent ne pas poser de problème chez certains nourrissons. 

Mais, d’autres peuvent rencontrer plus de difficultés… 

Voyons plus en détails ce que sont un mamelon plat et un mamelon ombiliqué. 

🌸 Mamelons plats

De nombreuses Mam’s pensent avoir les mamelons plats…

Pour tout te dire, il existe une grande variation de la « normale ». Certains auteurs décrivent un diamètre de mamelon moyen de 16 mm et une hauteur de 7 mm (1). 

Cependant, si tes mamelons sont beaucoup plus plats (ou beaucoup plus grands) que la moyenne, la réussite de ton allaitement dépendra de plusieurs facteurs. 

Parmi ces facteurs, on retrouve par exemple :

  • la taille de la bouche ;
  • l’élasticité du tissu mammaire ;
  • l’accompagnement reçu dans les débuts d’allaitement. 

Dans la 2e partie de cet article, je te partage plusieurs astuces pour allaiter sereinement, et ce, même si tu as des mamelons plats !

Alors lis-moi jusqu’au bout 🙂

 

🌸 Mamelons ombiliqués

Lorsqu’un mamelon est ombiliqué, il pointe vers le sein ou repose à plat sur le sein au lieu d’être saillant vers l’extérieur.

À quoi ça peut-être lié ?

  • Canaux lactifères courts ;
  • Bandes de tissu conjonctif serrées qui tirent le centre du mamelon vers l’intérieur du sein ;
  • Absence de tissu conjonctif soutenant le mamelon.

Comment savoir si mon mamelon est ombiliqué ?

Il existe une petite astuce toute simple qu’on appelle le test du pincement.

Pour cela, tu as juste a effectuer une pression sur l’aréole, de part et d’autre du mamelon, et à environ un pouce derrière celui-ci. 

Si ton mamelon est ombiliqué, il rentrera dans le sein (on dit qu’il se rétracte.)

En revanche, si ton mamelon est saillant (imagine une cerise sur un gâteau.) lorsque tu effectues le test, cela est une bonne nouvelle !

Eh oui, car si tu peux faire sortir le mamelon, c’est un bon signe que ton bébé pourra faire de même s’il prend bien le sein.

Les différents degrés de rétraction des tétons

  1. Rétracté
    Certains tétons semblent « saisissables », mais lorsqu’ils sont stimulés, par exemple, lors du test du pincement, ils rentrent dans le sein, ce qui peut rendre la prise du sein difficile.
    À savoir, le degré de rétraction peut être minime ou modéré à grave, ce qui détermine si le nourrisson peut ou non tirer le mamelon vers l’avant pendant la tétée.

  2. Pseudo-inversion ou inversion simple.
    Les mamelons peuvent sembler inversés, mais se redressent à la stimulation, ce qui ne devrait pas poser de problème.

  3. Replié.
    Ce mamelon peut sortir pendant la tétée, mais après la tétée, il se replie et peut devenir humide et douloureux à l’intérieur.
    L’astuce est alors de venir tapoter le mamelon pour le sécher après la tétée afin d’éviter les lésions cutanées. 

  4. Inversé.
    Le mamelon qui est rétracté avant et après la stimulation n’est pas courant, mais lorsqu’il est présent, il rend la prise du sein plus difficile.

LA bonne nouvelle, c’est que les tétons rétractés peuvent se résorber !

Eh oui, car ils continuent de se développer pendant la grossesse sous l’influence des hormones, de sorte que de nombreux mamelons invaginés « se retournent » à la fin de la grossesse. 

D’ailleurs, ils peuvent même ressortir un peu plus à chaque grossesse suivante.

Aussi, si un enfant parvient à prendre le sein et à se nourrir régulièrement, cela peut relâcher les adhérences qui maintiennent certains mamelons inversés.

Un bon tire-lait peut également y contribuer. Mais comme je te le disais, certains bébés peuvent rencontrer plus de difficultés…

 

🌸 Les difficultés potentielles rencontrées par le nourrisson

Un mamelon saillant est généralement plus facile à trouver et à saisir pour un nourrisson, ce qui lui facilite la prise du sein !

Tu imagines bien qu’avec un mamelon plat ou ombiliqué, cela peut rendre la tâche plus difficile au bébé. [notamment dans les débuts de l’allaitement, lorsqu’il apprend encore à téter.]

Savoir quand téter

C’est le stimulus du mamelon placé profondément dans la bouche (au niveau du palais) qui déclenche le réflexe de succion. 

Et donc, face à une « tétine molle et plate », le nourrisson peut se sentir confus et désorienté.

Dans ce cas, le nourrisson ne sait pas toujours quoi faire !

Noémie, maman de Gaston 1 mois 1/2 partageait son expérience :

« Mon bébé se balance d’avant en arrière pendant la tétée. J’ai l’impression qu’il n’arrive pas à bien localiser mon téton dans sa bouche. Et donc, il s’agace très vite au sein ».

Eh oui, cela arrive assez couramment lorsqu’un nourrisson est confronté à cette situation. Certains nourrissons se retirent même du sein tellement, ils sont agacés !

Avoir une bonne prise du sein

Si le mamelon est plat et que le tissu mammaire est très ferme au lieu d’être souple et extensible, le nouveau-né peut avoir du mal à former une tétine pour téter et rester au sein.

De plus, cela peut être aggravé si :

  • Prématurité ;
  • Faible tonus musculaire ou tonus musculaire élevé ;
  • Petite bouche ; 
  • Mauvaise prise du sein ;
  • Frein restrictif avec la langue.

Aussi, les effets secondaires des médicaments ou des traumatismes liés à la naissance peuvent être à l’origine de difficultés de prise du sein ou d’adaptation aux variations anatomiques… 

 

🌸 Les difficultés potentielles rencontrées par la maman

Si le tout-petit n’a pas une prise du sein profonde, cela peut aussi engendrer des douleurs aux tétons !

Mamelons douloureux

Le risque est que les mamelons viennent frotter contre le palais dur et devenir rapidement douloureux.

Une attention particulière à la façon dont l’enfant est positionné au sein peut aider à résoudre ce problème. 

D’ailleurs, certaines positions peuvent être plus utiles que d’autres. 

Julia, maman de Lucie 4 mois, précisait :

« L’allaitement n’a pas été facile au départ. Je n’arrivais pas à trouver une position confortable pour allaiter ma petite puce. Mais, quand j’ai découvert la position d’allaitement allongée, ça a été un réel succès ! »

En revanche, d’autres Mam’s préfèrent la position de la madone inversée pour mieux contrôler la prise du sein. 

Comme je le dis souvent, chaque allaitement est UNIQUE. Alors, ce qui fonctionne pour une, peut ne pas fonctionner pour une autre… 

Risque d’une faible production de lait

Si bébé n’arrive pas à obtenir une prise du sein profonde en raison de la forme des tétons, il y a un risque plus important d’une faible production de lait !

Un drainage efficace des seins est la BASE pour avoir une bonne production de lait.

Eh oui, dans cette situation, il se peut que les seins ne se vident pas complètement…Et donc si c’est le cas, le nourrisson risque d’avoir une faible prise de poids.

Rassure-toi, dans cette 2e partie, je te partage plusieurs astuces pour faire face aux éventuelles difficultés 😉

Mamelons plats
Mamelons plats – mamelons ombiliqués : comment faire face aux éventuelles difficultés ?

 

Comment allaiter avec des tétons plats ou ombiliqués ?

Certains bébés n’auront aucune difficulté à allaiter avec des mamelons plats ou ombiliqués. 

Mais certains en auront !

Une attention particulière à la prise du sein et à la position d’allaitement peut aider ton petit bout à réussir son allaitement (2). Voyons tout cela plus en détails 🙂

🌸 Privilégier un accouchement naturel

Dans la mesure du possible bien sûr !

Car un nouveau-né sera mieux à même de maîtriser la mise au sein après la naissance s’il n’est pas trop endormi et désorienté par des médicaments tels que des analgésiques puissants qui ont traversé le placenta.

De plus, dans certaines positions, les instincts et réflexes naturels d’allaitement du nouveau-né sont amorcés. 

Par exemple, le fait de laisser un nouveau-né ramper vers le sein dès sa naissance (et à d’autres moments) peut faciliter le bon démarrage de l’allaitement.

 

🌸 Obtenir une bonne prise du sein

Voici quelques idées pour aider un nourrisson à prendre le sein avec un mamelon plat :

Aider le nouveau-né à utiliser ses réflexes

Le contact en peau à peau permet à l’enfant d’utiliser ses réflexes d’alimentation pour l’aider à prendre le sein.

Façonner le sein

Des variantes de mise en forme du sein, par exemple, en prenant le sein « en sandwich »,  peuvent faciliter la prise du sein plus profonde.

Par contre, pense à éloigner suffisamment tes doigts du mamelon pour que ton bébé puisse prendre une bonne bouchée du sein.

Aussi, il sera peut-être nécessaire de continuer à soutenir le sein pendant la tétée si la prise du sein est fragile !

Utiliser un bout de sein ?

Un bout de sein peut aider certains nourrissons à la prise du sein… 

MAIS… Il est recommandé d’utiliser les bouts de seins en tout dernier recours, c’est-à-dire, lorsque tu as déjà tout essayé, car cela peut nuire à l’allaitement. 

Si tu l’utilises, il est important que la téterelle soit bien ajustée.

Aussi, je tiens à te préciser qu’il est préférable d’éviter d’utiliser un bout de sein au tout début de l’allaitement.

Cela limitera les risques !

De plus, le colostrum épais et collant ne passe pas bien à travers un bouclier… 

Il est donc préférable d’exprimer ton lait à la main et de le donner à ton bébé avec une tasse, une cuillère ou une seringue.

 

🌸 Faire sortir le mamelon avant la tétée

Certains mamelons plats ou ombiliqués peuvent ressortir avec un peu de stimulation et fournir le point de contact recherché par le nourrisson.

Pour faire ressortir les tétons plats avant la tétée, tu peux essayer :

Stimuler le mamelon

  • faire rouler le mamelon entre les doigts ;
  • utiliser le froid (glaçon) ;
  • laisser le bébé lécher le sein et s’y agiter (ça peut aider un mamelon plat à se dresser ou à ressortir). 

Tirer sur le tissu mammaire ou l’aréole pendant la prise du sein

Le fait de tirer sur le tissu mammaire pendant que le nourrisson prend le sein peut aider le mamelon à ressortir davantage.

Donner un « coup de pouce au mamelon »

Il s’agit de pousser le sein vers le haut, à travers l’aréole et derrière le mamelon, afin d’exposer le mamelon pour la prise du sein, c’est-à-dire de le pousser vers l’extérieur. 

Gadgets commerciaux

En plus de l’utilisation d’un tire-lait avant la tétée, il existe un certain nombre de gadgets spécialement conçus pour aider à faire ressortir le mamelon avant la tétée.

(Je te donne plus de détails un peu plus bas 😉 )

 

🌸 Garder les seins souples

Les tétons peuvent s’aplatir lorsque les seins sont très pleins ou engorgés.

Et donc, si tes mamelons étaient déjà assez plats, ils peuvent sembler disparaître complètement !

Cela me fait penser au témoignage de Kelly :

 » Quand j’ai eu ma montée de lait, mes seins étaient tellement pleins que je ne voyais plus le bout de mes tétons ! Je me demandais sérieusement comment mon bébé allait réussir à téter. Heureusement, grâce aux conseils de la puéricultrice, j’ai réussi à palier cet engorgement ! »

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Seins engorgés : découvrez 7 astuces pour y remédier !

Alors, il peut être utile de s’entraîner à la prise du sein les jours précédant la montée de lait, lorsque tes seins sont encore souples.

 

🌸 Éviter l’utilisation de biberons et/ou de tétines

La tétée au sein et la tétée au biberon sont 2 mécanismes très différents ! ET d’autant plus, si tes mamelons sont plats…

L’utilisation de biberons et de tétines pendant l’allaitement peut entraîner des troubles de la succion et/ou une préférence pour le biberon. 

Je précise que cela n’arrivera pas a tous les bébés ! MAIS… C’est important de savoir que le risque 0 n’existe pas !

Par contre, le risque peut être augmenté chez le nourrisson qui apprend à allaiter avec des mamelons plats… 

Eh oui, un bébé peut rapidement préférer le biberon, surtout s’il associe le sein à la frustration et à la faim.

Si ton enfant n’arrive pas encore à prendre le sein, privilégie la tasse, la cuillère ou la seringue par exemple. 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Alternatives biberon : quelles sont les méthodes à privilégier chez un bébé allaité ?

 

🌸 Privilégier un sein ?

C’est tout à fait possible qu’un seul de tes tétons soit très plats et que l’autre soit « normal ».

Et donc, il se peut que ton bébé préfère le sein le plus facile à prendre.

Comment réagir ?

Voici différents retours d’expérience des Mam’s concernées :

  • Un bout de sein sur le mamelon plat aide certaines mères à utiliser les deux seins ;
  • Utiliser le tire-lait sur le sein refoulé aide à stimuler la production de lait et peut aussi aider à inverser le mamelon ;
  • D’autres mam’s laissent la production de lait du côté où se trouve le mamelon plat se tarir tout en continuant à nourrir leur bébé avec l’autre sein. [normalement, le sein qui est encore utilisé compensera en augmentant la production de lait.]

 

🌸 – Utiliser un dispositif commercial

Les dispositifs qui font ressortir temporairement le mamelon peuvent être particulièrement utiles si tu as des mamelons plats ou pseudo-inversés.

MAIS… (encore un !)

Le succès ou non de certains de ces dispositifs n’a pas été prouvé. Il faut veiller à ne pas endommager le mamelon par une aspiration excessive.

Un tire-lait

Un tire-lait peut aider à faire sortir un mamelon plat ou inversé et à étirer et briser les adhérences sous-jacentes en cas d’utilisation répétée.

Parfois, cependant, les adhérences sous le mamelon restent serrées et l’utilisation répétée du tire-lait ou de la prise du sein peut créer des fissures ou des ampoules.

Autres dispositifs disponibles dans le commerce

Les marques commerciales les plus populaires souvent citées sont le Latch Assist, et Niplette.

Le Latch Assist

Le Latch Assist utilise une seringue à bulbe pour retourner les mamelons plats avant la tétée et est basé sur le même principe que l’utilisation d’un tire-lait brièvement avant la tétée.

En savoir plus…
mamelons plats

 

La Niplette

La Niplette utilise une seringue pour retirer l’air d’une coupelle en plastique dur afin de créer un vide autour du mamelon.

En savoir plusmamelons platsLa seringue est ensuite retirée et les coupelles peuvent rester en place pendant plusieurs heures, fournissant une pression soutenue pour aider à retourner les mamelons et encourager les canaux à s’allonger.

Ce produit ne peut pas être utilisé en fin de grossesse, car la pression élimine le colostrum, remplit la coupelle de liquide et rompt le vide, la Niplette pourrait également augmenter le risque de travail prématuré.

 

Les coquilles d’allaitement

Portées à l’intérieur du soutien-gorge, elles étaient recommandées pour exercer une pression autour de la base du mamelon afin de l’encourager à sortir.

En savoir plusmamelons plats

Cependant, une étude a révélé qu’elles n’étaient pas utiles. De plus, les coquilles entraîneraient des douleurs, de l’inconfort et des problèmes de peau.

Certaines mères peuvent tout de même les trouver utiles, mais la Leche League recommande de ne pas les porter plus de 30 minutes avant les tétées !

 

Fabriquer soi-même une version maison à l’aide d’une seringue

Tu as déjà peut-être entendu parler de ce système ?

En fait, l’idée est de prendre une seringue en plastique dont le diamètre est un peu plus grand que celui de ton mamelon.

Puis, tu retires le piston.

Ensuite, à l’aide d’un ciseau, tu coupes l’extrémité (du côté de l’aiguille) et tu places le piston dans cette même extrémité.

Tu as désormais un petit dispositif avec une extrémité lisse que tu peux placer sur ton mamelon 😉

Comment ça fonctionne ?

  • Tirer sur le piston suffisamment pour faire sortir le mamelon (mais pas trop pour que ça reste confortable)
  • Maintenir l’aspiration pendant environ une minute… Et voilà le tour est joué !

 

La technique d’Hoffman

Une dernière technique dont je voulais te parler…

En fait, cela consiste à placer un pouce de chaque côté de la base du mamelon et d’appuyer sur le sein pendant que tu écartes les pouces et étire le mamelon.

Elle peut être essayée pendant la grossesse tant qu’elle n’est pas douloureuse, mais les recherches n’ont pas montré que ces exercices étaient bénéfiques (3).

Réussir son allaitement

Télécharge ici gratuitement mes petits guides pour Réussir ton allaitement 🙂

 

🌸 Pour conclure…

Outre les mamelons plats ou inversés, d’autres variations de tétons sont possibles… Comme nous l’avons vu, une Mam’s peut avoir des mamelons très différents sur chaque sein.

Quelle que soit ta situation, j’espère que cet article t’a aidé à y voir plus clair. Et aussi que cela te donnera davantage confiance en ton allaitement !

Si tu es inquiètes, garde en tête que certains bébés peuvent téter sans problème avec des tétons plats ou ombiliqués !

Maintenant, le plus important pour toi est de bien te préparer à l’allaitement de manière à mettre toutes les chances de ton côté 🙂

Je te souhaite un bel allaitement ❤️

Partage ton avis, questions ou expériences en commentaire !

Sources :

(1) Wambach and Spencer. Breastfeeding and Human Lactation. 2021. p53

(2) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2785755/

(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1881748/?tool=pubmed

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/7837987/

https://www.jprasurg.com/article/0007-1226(91)90152-A/pdf

 

Suis-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •