limiter-reflexe-ejection-fort

Comment limiter le reflexe d’ejection fort ?

En fait, on parle de reflexe d’éjection fort lorsque le lait arrive trop vite. Autrement dit, c’est ce qu’on appelle le REF, ou le reflexe d’ejection puissant.

Et cela peut être très gênant, que ce soit pour la maman ou le bébé… Mais alors que faire ?

Découvrez la réponse dans cette vidéo ! 

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube pour être averti des nouvelles vidéos, mais aussi pour me soutenir si le cœur vous en dit 🙂

Vidéo – Comment limiter le reflexe ejection fort ?

 

 

Retranscription – Comment limiter le reflexe ejection puissant ?

Bonjour, c’est Sophie du blog mamanradieuse.com

Je suis ravie de vous retrouver dans cette nouvelle vidéo dans laquelle je continue de répondre à vos questions et aujourd’hui, je vais aborder comment limiter le reflexe d’ejection fort ?

Avant de démarrer ensemble sur le sujet. Je vous propose de vous abonner à ma chaîne YouTube en cliquant sur la petite cloche juste en dessous 😉

🌸 Le reflexe d’ejection fort, qu’est-ce que ça veut dire ?

En fait il est aussi appelé le REF ou le reflexe d’ejection puissant. Et il se produit lorsque la maman a des jets de lait vigoureux lors de la tétée notamment au bout du troisième ou quatrième reflexe d’ejection.

Et parfois, c’est tellement rapide que le bébé ne peut pas gérer les quantités reçues.

En fait, le reflexe d’éjection fort est principalement liée à une hyper lactation au début de l’allaitement mais pas que !

Parce que ce reflexe d’éjection fort peut apparaître aussi au-delà des 3 mois du bébé

Il va juste se présenter sous une forme différente !

Par exemple ça peut être une maman qui a la sensation de manquer lait, ça peut aussi être un bébé qui vous boude un peu le sein ou alors qui fait une grève de la tétée.

Et donc ce reflexe d’ejection fort peut entraîner des difficultés de l’allaitement que ce soit auprès de la maman ou auprès du bébé.

🌸 1 -Comment limiter le REF lié à une hyper lactation ?

La première chose que vous pouvez faire c’est exprimer un peu lait avant la tétée, ça permettra d’enlever ce qu’on appelle le “surplus” et donc d’enclencher le reflexe d’ejection.

Il est préférable de favoriser l’expression manuelle pour exprimer plutôt que d’utiliser le tire-lait. Parce que si vous faites au tire-lait, le risque et la difficulté sont de ne pas réussir à exprimer juste un peu !

Ensuite, vous pouvez allaiter fréquemment votre bébé.

Vous pouvez lui proposer un seul sein par tétée ou un seul sein sur plusieurs Tétées. Certaines mamans vont le faire pendant 3 h ou 6 h voir plus.

Bien sûr, il faudra soulager l’autre sein et aussi réévaluer la situation au cours du temps.

Il semble aussi indispensable de limiter les aliments galactogènes comme le fenouil, le fenugrec, le cumin…

Mais aussi de limiter l’utilisation des coupelles d’allaitement, qui favorise la lactation.

De plus, vous pouvez revoir la position d’allaitement. Je sais que beaucoup de mamans apprécient la position allongée sur le côté, ça permet de limiter le reflexe d’ejection fort et d’avoir un meilleur contrôle du flot de lait.

Ensuite la position BN (biological nurtering) est aussi très appréciée… C’est lorsque que votre bébé est à califourchon sur vous. Cette position d’allaitement permet aussi de limiter le flot de lait.

Une dernière chose vous pouvez aussi favoriser les pauses lors de la tétée pour permettre à votre bébé de faire un rot. 

🌸 Le reflexe d’ejection puissant au-delà des 3 mois de bébé

Un bébé peut très bien tolérer le reflexe d’ejection fort au départ… Puis, au-delà de 3 mois, le bébé peut en avoir un peu “marre” et ne plus le tolérer.

Et généralement, ce sont les mamans qui consultent parce qu’elles ont l’impression de manquer de lait. Ou alors elles consultent parce que bébé ne tète plus correctement ou fait une grève de la tétée. 

Elles sont donc un peu perdues parce que jusque-là tout se passait bien. 

Que pouvez-vous donc faire ?

Eh bien la première chose consiste à allaiter à la demande, dès les premiers signes d’éveils.

Il est donc préférable d’éviter d’attendre que bébé soit dans un état de stress ou de pleurs ultimes… Car la mise au sein risque d’être un peu plus compliqué ensuite. 

Une chose que vous pouvez faire aussi, c’est de proposer la position d’allaitement favorite de bébé.

De plus, il peut être bénéfique de continuer à faire du peau à peau en dehors des tétées.

Puis, à la fin de la tétée, vous pouvez aussi privilégier la compression mammaire (en faisant très attention).

De cette façon, votre tout-petit aura le lait plus calorique de la fin de tétées. Ça peut être intéressant chez un bébé qui a perdu du poids…

Mais je le rappelle, chaque situation est unique ! Donc c’est vraiment à vous d’évaluer en fonction de vous, de votre bébé, de votre allaitement.

C’est à vous de voir ce qui est le plus adapté pour vous 😉

Merci d’avoir regardé cette vidéo. J’espère vous avoir apporté les solutions que vous attendiez.

En tout cas, n’hésitez pas à me faire un petit retour en commentaire pour m’expliquer comment ça se passe pour vous.

En complément, vous pouvez aussi télécharger votre kit pour réussir votre allaitement.

Vous pouvez aussi vous abonner à ma chaîne pour être au courant des prochaines vidéos et aussi pour me soutenir si le cœur vous en dit 😀

Avez-vous d’autres astuces pour limiter le reflexe d’ejection fort ?

Partager vos avis, questions ou expériences en commentaire !

Vous avez aimé cet article ?

Voici 3 autres articles que vous apprécierez :

Suivez-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

Je vous souhaite un bel épanouissement dans votre rôle de maman,

À très bientôt, 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •