charge mentale

Tu es nostalgique du temps où la seule source de stress était de penser à terminer ta liste de maternité à temps ?

Je comprends… Lorsque l’on devient parent, tout un tas de responsabilités arrivent sans crier gare dans nos vies. 

La «charge mentale» ou le poids de la responsabilité au sein d’une famille touche alors un grand nombre de personnes. 

Et peut-être toi aussi ? 

C’est une réalité que l’on connaît toutes, et plus particulièrement les mères de famille. 

Bien souvent, elles gèrent beaucoup de choses à la maison, de l’organisation à l’exécution.

La charge mentale génère une inégalité des rôles au sein du foyer, notamment en termes de tâches. 

La charge mentale est avant tout connue pour être un phénomène féminin, mais il peut arriver parfois que l’homme la subisse. 

Comme un papa au foyer par exemple. 

Mon article est donc globalement destiné aux femmes (tout comme mon blog), mais celui-ci peut aussi bien aider des papas dont la charge mentale est lourde. 

Je vais donc te donner quelques conseils pour éviter le burn-out parental en limitant ta charge mentale. 

Je prendrais parfois le point de vue d’un couple hétérosexuel, mais je serais également la plus inclusive possible pour parler à un maximum de personne. 

Car en effet il n’y a pas que des familles qui riment avec un papa et une maman, de nos jours ! 

Alors tu es prêt(e) ? C’est parti ! 

charge mentale

 

Charge mentale : qu’est-ce que c’est, d’où ça vient et comment se manifeste-t-elle ?

Si tu veux tout connaître de la charge mentale, poursuis ta lecture ! 

🌸 La charge mentale,c ‘est quoi exactement

Ce terme désigne l’ensemble de la charge cognitive, invisible et inconsciente que tu peux subir concernant les tâches du quotidien. 

C’est en fait lorsque la gestion de la vie familiale n’est gérée que par une seule personne et bien trop souvent cela ronge les mamans. 

En effet, la charge mentale concerne en très grande majorité les femmes (82,6 % !), et plus particulièrement les mères de famille. 

Toutes les choses à penser pour une organisation optimale de la famille passent en boucle en arrière plan de ton cerveau et surtout en tant que maman. 

La charge mentale ménagère est la plus connue, cependant, on parle parfois de charge mentale de couple. 

Finalement, c’est le fait que ton cerveau soit sollicité en permanence, ce qui pèse grandement sur ta sérénité au quotidien.

 

Quelques chiffres significatifs

Selon plusieurs études européennes, en 2016, la femme a (dans le cadre d’un couple hétérosexuel) :

– 30 minutes de temps pour elle en moins chaque jour par rapport à l’homme.

– 72 % de charge mentale en plus que l’homme.

– Consacré 78 minutes de plus par jour à la gestion des tâches ménagères que l’homme.

Sauf que, une femme n’a que 24 heures dans une journée, tout comme l’homme. 

En plus, elle travaille autant que celui-ci sur la semaine. 

En conclusion, sur le temps en dehors de l’activité de travail, la femme fera plus de choses relatives à la gestion de la famille et du quotidien.

Et le pire, c’est que c’est inconscient… Mais comment cela se fait-il ? 

 

🌸 D’où vient ce terme d’après toi ?

Le fait que les femmes endossent plus de responsabilités et exécutent la plupart des tâches ménagères date de la nuit des temps..

Cependant, le terme de “charge mentale” est né dans les années 1970. 

Et cela à cause de pressions suscitées par la transformation du monde du travail ouvrier.

La part du travail physique diminue alors au profit d’une sollicitation psychique.

En 1984, la sociologue française Monique Haicault rapproche le travail et le travail domestique. 

Dans un article intitulé «La gestion ordinaire de la vie à deux», elle associe alors la charge domestique et la charge mentale et montre comment l’une empiète sur l’autre. 

En 1990, analysant la lutte des infirmières pour la reconnaissance de leur activité, la sociologue Danièle Kergoat prolonge la réflexion. 

Elle fait de la «charge mentale» la continuation des tâches «féminines» dans un prétendu «travail féminin». 

Longtemps réservée à la réflexion féministe, la notion a gagné le débat public depuis maintenant quelques années. 

Nous sommes en fait conditionnés dès la plus tendre enfance à prendre des rôles pré-établis. 

Nous ne faisons que répéter ce qui est installé dans les familles depuis des générations, si ce n’est depuis toujours. 

Se laisser enfermer dans cet engrenage, c’est condamner les générations futures. 

Il faut donc prendre les choses en main (oui encore une fois!) et ne pas répéter ce schéma dans lequel nous sommes enfermés.

Cela permettra aux prochaines générations de parents de pouvoir évoluer plus sereinement qu’actuellement. 

Je te donne quelques conseils pour cela juste après ! 

 

🌸 Comment se manifeste la charge mentale ?

La plupart des gens n’ont sans doute pas conscience qu’iels subissent une charge mentale. 

Même toi derrière ton écran sans doute !

En effet, la spécificité de la charge mentale est le côté invisible. 

C’est presque un mode “pilote automatique”, qui se met en place dans ton cerveau. 

Selon une étude canadienne, la charge mentale commencerait la plupart du temps durant le congé maternité de la femme.

Mais pourquoi à ton avis ?

Parce que pendant ce congé, les femmes vont d’elles-mêmes prendre en charge le quotidien de la maison, mais aussi :

  • La gestion du bébé
  • Les tâches ménagères
  • Les rendez-vous médicaux
  • L’allaitement

Et j’en passe ! 

De plus, la charge mentale se manifeste du matin jusqu’au soir. 

En effet, elle débute au réveil lorsque tu penses à tout ce qu’il y a à gérer aujourd’hui pour toi, pour bébé ou pour d’autres personnes. 

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Et si prendre soin de ses enfants, commençait par prendre soin de soi ?

Les signes qui montrent que la charge mentale est trop lourde

Il faut que tu penses à chaque rendez-vous.

Tu envoies des mails ou des SMS à ton/ta conjoint(e) pour ne pas qu’iel oublie ses tâches.

Lorsque tu t’absentes, tu prépares toujours les repas, la table ou même la tenue de ton enfant à l’avance.

Tu finis toujours les missions commencées par ton/ta conjoint(e).

Tu peux te réveiller la nuit pour noter des choses sur ta to-do list ou ton agenda.

Lorsque tu reçois des gens à la maison, tu penses déjà au moment où il va falloir ranger, débarrasser, faire la vaisselle.

Tu es obligé(e) de te noter quelque part des conseils du style « Prendre un moment pour moi chaque semaine ».

Quand ton/ta conjoint(e) te demande ce qu’iel peut faire pour vous aider dans la maison ou avec les enfants, tu préfères répondre « rien ».

Et cela est une liste non-exhaustive..

Toutes ces pensées parallèles lorsque tu travailles ou que tu essayes de prendre du temps pour toi peuvent apporter beaucoup de stress. 

Tu accumules alors celui-ci sans même t’en rendre compte ce qui peut être néfaste sur le long terme. 

 

Les principaux signes de stress

Ils commencent par de la nervosité qui peut progresser vers un sentiment de surmenage.

S’en suit même dans les cas plus graves des états dépressifs et un épuisement psychologique.

On repère aussi le stress dû à la charge mentale de par une fatigue émotionnelle presque permanente, un besoin d’isolement et un mal-être. 

Parmi ces signes, tu peux aussi avoir des troubles du sommeil et de l’alimentation, une irritabilité, et même des palpitations cardiaques.

Il est important de prendre en charge ces signaux que t’envoie ton corps le plus tôt possible.

Et cela pour éviter une forme de stress chronique qui conduit généralement à un arrêt de travail.

charge mentale

Image extraite de la BD d’Emma sur la charge mentale 

 

5 conseils pour te libérer de cette charge mentale

Plus tu as de contraintes quotidiennes, plus ta charge mentale se remplit au risque de déborder.

C’est pourquoi je vais maintenant te présenter 5 grandes astuces pour te libérer un maximum de ce poids. 

 

🌸 1 – Accepte que les choses ne soient pas faites comme tu l’aurais fait

Lorsque tu transfères une tâche, où celle-ci est confiée et anticipée par quelqu’un d’autre que toi  : 

Ne fais pas de commentaire sur la manière dont est exécutée cette tâche et prend du temps pour ta personne. 

C’est tentant pourtant, je le sais bien.. 

L’exécution sera certainement :

– Différente de ce que tu aurais fait. 

– Exécutée avec une méthode différente.

– Avec un résultat sûrement plus approximatif que ce que tu pensais. 

Mais cela va t’apprendre à lâcher prise et permettra à tes enfants ou ton/ta conjoint(e) de t’aider même si ce n’est pas aussi bien fait que si c’était toi.

Les membres de ta famille sont tout autant capables de faire ces tâches que toi, même si cela prend plus de temps ou n’est pas fait comme d’habitude. 

Ils t’aideront cependant à alléger cette charge et c’est le principal ! 

 

🌸 2 – Communique avec ton/ta conjoint(e) et délègue lui plus de tâches 

Pour diminuer la charge mentale au quotidien, un dialogue sain et efficace avec ton/ta chéri(e) s’impose.

Mais attention à la confrontation qui ne serait pas bénéfique ! 

Il faut apprendre à échanger, car cette charge mentale, à la longue, a autant de conséquences sur ta santé que sur ton couple. 

En plus, la personne qui partage ta vie n’a malheureusement peut-être pas conscience du poids invisible de cette charge au quotidien. 

La spécificité de celle-ci est d’être discrète… Il ne faut donc pas hésiter à évoquer ces pensées constantes dans ta tête.

Cependant, il ne faut pas que ton/ta partenaire applique seulement des choses que tu lui imposes sur le moment. 

Il faut bel et bien qu’iel anticipe et réagisse avant toi, et non que les initiatives viennent constamment de ta personne.

Si tu dois solliciter ton/ta chéri(e) pour qu’iel pense à faire ceci ou cela, tu n’es pas réellement libérée de cette charge mentale. 

Je te l’accorde, cela est subtil : mais fais en sorte de transférer ou de partager cette charge et toutes les tâches qui lui sont liées pour l’alléger. 

C’est le secret de la libération ! 

 

🌸 3 – Arrête de te comparer aux autres

Pour alléger cette charge, il faut aussi que tu cesses de te comparer sans arrêt avec d’autres parents. 

Je sais que cela est tentant et parfois inconscient avec les réseaux sociaux qui sont très présents de nos jours.

Par exemple, si une de tes amies, ou voisine semble mieux maîtriser son temps, cela n’est qu’une image. 

De plus, chacun(e) d’entre nous est différent(e) et a une capacité de résistance qui n’est pas similaire face à cette charge mentale. 

En plus, ta vie quotidienne peut être aussi très différente de celle de ceux qui t’entourent, raison de plus pour ne pas se comparer ! 

Alors on arrête de se comparer, on lâche un peu la pression et on essaye d’être un peu plus tendre envers soi-même…

 

Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Et si prendre soin de ses enfants commençait par prendre soin de soi comme parent ?? 

🌸 4 – Cesse de te mettre la pression

Ce qui est assez étrange avec cette charge dans la tête, c’est qu’elle ne trotte que dans TA tête. 

Tu portes sans doute beaucoup plus d’importance à de petits détails que les autres personnes de ton foyer. 

C’est alors toi qui décides d’accomplir telle ou telle tâche absolument ce jour-là.

Bien sûr, il y a de vrais impératifs liés au quotidien, mais il y a aussi des impératifs que tu te fixes sans qu’ils ne soient nécessaires ou vitaux.

Si tu as eu une grosse journée entre le travail, bébé qui est de mauvaise humeur, et des petites contrariétés qui s’accumulent : Lève le pied ! 

Même si cela n’est pas si simple à faire, essaye d’apprendre petit à petit en déléguant des tâches comme je te l’ai expliqué plus haut.

Arrête de te mettre la pression pour des tâches non-urgente et essaye de profiter du moment et de l’instant présent avant tout (: 

 

🌸 5 – Fais-toi accompagner si le stress prend trop d’ampleur

Il n’y a pas de honte à avoir quand l’afflux d’obligations te dépasse et risque de te faire perdre pied ! 

Surtout, il ne faut pas attendre qu’il soit trop tard. 

Si tu sens que les signes de stress comme ceux évoqués précédemment prennent trop de place, n’hésites pas à te faire aider. 

Il existe de nombreux professionnels capables de t’accompagner sur le chemin de la sérénité :

– Psychologue

– Psychiatre

– Association de soutien

– Coaching

– Médecin du travail : il est responsable de la santé au travail, y compris psychologique

– Naturopathe : il te conseillera parfois du magnésium et une alimentation équilibrée qui contribuent à gérer le stress et à prévenir l’épuisement.

 

La double charge mentale des parents solo…

Tout d’abord, si tu es un parent seul, rappelle toi que tu fais de ton mieux, avec tes propres limites de temps, d’argent mais aussi d’énergie. 

Comme je l’ai évoqué précédemment, être aidé par la personne qui partage ta vie est une belle solution.

Mais elle n’aide pas ceux et celles qui s’occupent seul(e)s d’un enfant mineur à la maison et de toutes les tâches liées au foyer. 

Etre un mono-parent, c’est non seulement avoir tout seul la responsabilité de la maison, de son boulot, des tracas de la journée et de son/ses enfant(s)..

Et c’est aussi parfois culpabiliser d’être dans cette situation de parent unique.

Pour diminuer cette charge mentale en tant que mono-parent, tu peux

  • Demander de l’aide à des amis, à des voisins, à la famille…
  • Accepter que tu ne puisses pas tout contrôler, ni tout prévoir.
  • Expliquer à ton ou tes enfant(s) que tu es très occupé(e) et qu’ils peuvent t’aider à la mesure de leurs capacités.
  • Apprendre à dire non, car tu ne peux pas être partout à la fois.
  • Prendre du temps pour toi ! 
  • Accepter que tu ne puisse pas tout faire et que faire peu ou presque rien fait du bien et est une bonne chose.

Au final, être un parent solo, c’est aussi et avant tout être humain(e) et chaque humain ne peut pas se dédoubler et être sur tous les fronts. 

 

🌸 Quelques mots pour conclure…

Pour clôturer ce sujet sur une note un peu plus légère, je t’invite à regarder cette vidéo de la chaîne Parlons peu, mais parlons ! 

Maud Bettina Marie et Juliette Tresanini reprennent les grands points évoqués dans cet article avec une note d’humour !

Et voilà, cet article est déjà terminé ! J’espère de tout cœur que j’ai réussi à t’ouvrir les yeux sur ce phénomène bien trop présent.

Finalement, mon dernier conseil est que tu adoptes une vision globale et penses aussi à éliminer les contraintes superflues. 

Le fait de déléguer certaines tâches que ce soit à ton/ta chéri(e), un(e) ami(e), des voisins, collègues ou autres est aussi primordial.

Cela te laissera le temps aussi d’aérer ton esprit que ce soit par la musique, le sport, la marche, l’art ou encore la méditation et j’en passe ! 

A toi de te reconnecter avec toi-même, et de penser un peu à ta personne. Tu verras tout se passera bien ! 

Je te souhaite d’être une maman épanouie !

 

Et toi la super maman (ou papa!), te sens-tu accablé(e) par la charge mentale au quotidien ? 

Quelles sont tes techniques pour alléger cette charge quotidienne ?

Partage ton avis, questions ou expériences en commentaire !

Suis-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •