Qu’est-ce qu’un accouchement “naturel” ? Comment s’y préparer ? Comment vivre un accouchement physiologique sans douleur ?

En général, on dit que mettre au monde un enfant est la chose la plus naturelle qu’il soit.

Mais décider d’accoucher naturellement peut avoir son lot de questions et d’angoisses et il faut y être correctement préparé.

Si tu recherches des informations sur ce sujet, tu es au bon endroit 😉 

Dans cet article, je vais te partager des astuces et conseils que j’ai moi-même suivi pour préparer mon accouchement physiologique !

Voici plus en détails ce que nous allons voir

  • En quoi consiste ce type d’accouchement et les bienfaits qu’il apporte
  • Comment bien s’y préparer et limiter les douleurs
  • Quels sont les lieux pour accoucher naturellement

Tu es prêt(e) ? C’est parti ! 

accueillir bébé naturellement
Tout savoir sur l’accouchement naturel

 

Comment se déroule un accouchement naturel ?

On parle d’accouchement physiologique ou naturel lorsqu’il se déroule de la manière la moins médicalisée possible

En d’autres termes, il s’agit d’un accouchement sans

  • Péridurale
  • Monitoring continu par fil
  • Injection d’hormone de synthèse pour accélérer le travail
  • Césarienne

Il est également bon de préciser que le nombre de touchers vaginaux est réduit au maximum. 

De plus, rien ne t’oblige à rester allongée, tu seras tout à fait libre de tes mouvements. Tu pourras alors choisir d’accoucher dans la position qui te semble la plus confortable. 

On ne te forcera pas non plus à respirer et à pousser d’une certaine manière 😉

Ce type de naissance favorise donc l’intimité et est basée sur la confiance et l’écoute de ton corps.

Aussi, ces différents facteurs vont t’aider à libérer plus facilement de l’ocytocine. Et ce qu’il faut savoir, c’est que cette hormone est essentielle lors de l’enfantement !

Malheuresement, la libération de cette hormone est souvent bloquée lors d’un accouchement « classique » face aux protocoles qui provoquent plutôt de l’adrénaline. 

 

🌸 2 facteurs essentiels pour accoucher naturellement

Être accompagné d’une personne de confiance

À mon sens, il s’agit du facteur le plus important pour vivre un accouchement naturel !

Dans mon cas, c’est mon conjoint qui m’a accompagné. Il a été un véritable coach et m’a beaucoup encouragé et soutenu tout le long du travail. 

En amont, il avait suivi les cours de préparation à la naissance avec moi. Il était donc brieffé sur la posture à adopter en tant qu’accompagnant.

Par exemple, il savait quelles positions favorisent l’accouchement, quelle type d’homéopathie me donner pendant le travail, les points d’accupression, ect…

Personnellement, sans sa présence, je ne sais pas si j’aurai été capable d’aller au bout de ce projet, qui à la base me semblait un peu fou pour un premier (et pourtant je l’ai fait 🙂 )

Se mettre dans sa bulle

Il est tout aussi important que tu te sentes bien là ou tu es pour favoriser la sécrétion d’ocytocine. L’idéal est de te créer une sorte de cocon (et ça c’est plutôt facile à faire si le travail se déroule chez toi !)

En revanche, si tu es déjà à l’hôpital dès les premières contractions (comme ça l’a été pour moi), il va falloir être plus imaginative…

Pour cela, tu peux ramener des petits objets de la maison. Dans ma situation, j’avais apporté plusieurs objets comme : un plaid, des oreillers, un diffuseur avec des odeurs que j’aimais particulièrement, des huiles de massage, un brumisateur, une veilleuse, de la musique…

Enfin tu vois un peu le truc ? 

L’idée est de te créer un environnement cocooning et sécurisant pour libérer un maaaaaaax d’ocytocine !

De plus, sache que les interventions extérieures (passage des soignants…) ne sont pas obligatoires.

Et d’autant plus si cela t’empêche de te mettre dans ta bulle. Alors, n’hésite pas à le préciser, les soignants comprendront tout à fait 😉

 

🌸 L’accouchement naturel et ses bienfaits

Les techniques avec le moins d’interventions possible lors d’un accouchement ont un tas de bénéfices, autant pour toi que pour bébé 🙂 

Les bienfaits côté maman 

  • Maximaliser la physiologie naturelle de l’accouchement et du mouvement naturel de la femme ;

  • Minimiser les risques de césarienne, d’accouchement instrumentalisé ou d’épisiotomie ;

  • Éviter des complications secondaires liées à une perfusion intraveineuse ou à la péridurale ;

  • Augmenter la probabilité d’une période postnatale plus saine ;

  • Favorise la mise en place plus précoce de l’allaitement ;
  • Un rétablissement plus facile grâce à des inconforts post opératoires moindres.

Les bienfaits côté bébé

Pour ton enfant, les techniques d’accouchement physiologique prévoient de réduire l’exposition aux médicaments qui augmentent le travail. 

De plus, les contacts et échanges entre toi et ton nouveau-né seront plus que favorisés ! 

En conséquence, il y a moins de risques de séparation non-nécessaires ce qui est une chose rassurante à savoir avant le grand jour. 

Le peau à peau immédiat avec toi et bébé ainsi que l’allaitement durant les premières heures de sa vie seront favorisés. 

Et on sait tous et toutes que cela à de grands bienfaits pour toi comme pour ton enfant ! 

L'accouchement naturel

Et si je change d’avis pendant le travail ?

Si les contractions deviennent trop douloureuses ou difficilement supportables, il sera certainement possible pour toi de demander une péridurale.

Toutes les éventualités peuvent être discutées lors de séances de préparations à l’accouchement. 

Tu peux également parler de tes inquiétudes à un professionnel qui saura t’aiguiller et te rassurer pour que tout se passe bien.

La phase de désespérance

Pour la petite info, lors d’un accouchement physiologique, la plupart des femmes passent par ce qu’on appelle une « phase de désespérance ».

Personnellement, j’ai vécu cette phase avec la sensation d’être arrivée au « bout de ma vie » !

Je n’avais plus la force ni le courage de poursuivre vers ce projet physio tellement la fatigue et les douleurs étaient présentes…

Bien sûr, nous sommes toutes différentes et cela vaut aussi pour les accouchements.

Si tu passes par cette phase là, dis toi que ça fait parti du jeu !

En ce qui me concerne, la sage-femme était au courant de mon projet d’accouchement naturel et lorsque je lui ai demandé la péridurale (quand j’étais dans la phase de désespérance donc), elle m’a proposé de patienter un peu pour être sûre de mon choix…

Et… j’ai bien fait d’attendre, car une dizaine de minutes après, j’accueillais beaucoup plus facilement les contractions !

Bref, si je te parle de ça, c’est avant tout pour que tu saches que cette étape existe et que c’est tout à fait normal de ressentir cela.

En tout cas, quelque soit ton choix, l’essentiel est d’être bienveillante envers toi-même et d’être à l’écoute de ton corps. 

Si tu choisis la péridurale, inutile de vivre cela comme un échec !

Ce qui compte, c’est d’être allé le plus loin possible dans ton projet 🙂 

 

Comment se préparer à un accouchement naturel ?

Le principe de l’accouchement naturel est de laisser agir ton corps.

Les muscles de ton utérus travaillent de façon optimale pour permettre à bébé de s’engager à son rythme dans le vagin. 

Ce travail induit des sensations douloureuses et tu dois avoir quelques techniques en poche pour bien les maîtriser. 

Il faut en effet trouver des manières de gérer la douleur autre que la médicalisation tout en évitant les éventuels problèmes. 

Les techniques d’accouchement physiologique peuvent être enseignées dans différents cours de préparation à la naissance. Plusieurs livres et certaines vidéos fournissent aussi des informations pour t’aider à te préparer. 

Cela te permettra de mieux appréhender ce moment et d’acquérir un maximum de savoir sur cette pratique. 

Tu peux aussi faire appel à une doula pour t’accompagner tout au long des cours de préparation à l’accouchement. Et si tu le souhaites, elle pourra même t’accompagner lors de l’accouchement 😉

 

🌸 Quelques méthodes utilisées pour se préparer à un accouchement naturel

De nos jours, l’accouchement physiologique se démocratise de plus en plus. 

Tu peux donc avoir accès à des méthodes pour accoucher naturellement lors de cours de préparation à la naissance.

Je te propose donc de découvrir quelques-unes de ces méthodes qui sont douces et efficaces !  

La méthode Bonapace

Cette méthode se base sur la stimulation de points d’acupuncture ainsi que sur des exercices de respiration et de visualisation. 

Elle prépare les parents à un accouchement plus naturel en travaillant sur des zones de massages et des postures à adopter pour limiter les douleurs.

La présence de ton conjoint à ces séances de préparation est primordiale, car il représente un soutien et a également besoin d’être préparé. 

Il apprendra à exercer certains gestes comme des massages pour contribuer à soulager les douleurs lors des contractions. 

Ton conjoint te permettra aussi de maîtriser la douleur grâce à la “déviation de l’attention”.

Cette technique de respiration te permettra alors de te détourner de la douleur et te focaliser sur la naissance de ton enfant. 

La préparation en piscine

Douceur, légèreté et relaxation : c’est la définition de la préparation à l’accouchement en piscine ! 

Pour toutes les femmes, même celles qui ne savent pas nager, ces séances de préparation sont un vrai moment de bien-être.

Tu seras immergée dans une eau chauffée entre 28° et 34°C et délestée du poids et des inconforts corporels liés à leur grossesse. 

Tu pourras alors te reconnecter à ton corps ! 

Ces séances de préparation réalisées en petit groupe comprennent généralement :

  • De la relaxation
  • Des exercices de respiration pour optimiser ton souffle
  • Des étirements musculaires
  • Différentes astuces pour te préparer aux différentes phases de l’accouchement
  • Des exercices de tonification et d’assouplissement du corps 

Le yoga prénatal

Dans un premier temps, il est conseillé de pratiquer le yoga prénatal dès les premiers mois de grossesse.

Ensuite, il peut se pratiquer en collectif comme en individuel et tu peux même trouver des cours en ligne sur internet, et en faire de chez toi !

Cette pratique est accessible à toutes, même celles qui n’ont jamais pratiqué de yoga avant. 

accouchement naturel
Le yoga prénatal

Ces séances permettent de te préparer physiquement à l’accouchement et te relaxent mentalement. 

Grâce à des exercices simples et doux, tu permets à ton corps de se maintenir en forme. 

Tu apprends également à bien positionner ton bassin ce qui limite les douleurs au quotidien. 

Le yoga prénatal est très axé sur la respiration et les séances te permettent de maîtriser ton souffle pour atténuer les douleurs des contractions.

Tu prendras aussi conscience de ton périnée et tu pourras alors le préparer en vue du jour J.

L’hypnonatal

Beaucoup conseillent l’hypnonatal si tu souhaites réaliser un accoucher sans péridurale. 

C’est une méthode de préparation à l’accouchement sensorielle très douce, généralement pratiquée en séances individuelles. 

Une série d’exercices de respiration et de visualisation te permettront d’accéder à une perception très fine de ton corps et de ton subconscient. 

L’hypnotiseur peut alors “remplacer”  tes craintes et refus inconscients par des images positives et apaisantes. 

Une autre technique utilisée en hypnonatal est le transfert de la douleur. 

Cela consiste à déplacer la douleur des contractions vers une autre zone du corps et ainsi de mieux maîtriser ses sensations au moment de l’accouchement.

Les médecines douces

La médecine douce peut aussi être efficace pour se préparer à l’accouchement physiologique et limiter les douleurs tout au long de la grossesse.

La meilleure façon de se soigner pendant la grossesse est donc d’utiliser les médecines naturelles. 

Elles sont non-agressives et ne causent pas d’effets secondaires à condition qu’elles soient prescrites par un professionnel.

Voici quelques exemples de médecine douce qui peuvent soulager tes maux

  • L’homéopathie
  • La phytothérapie
  • L’aromathérapie
  • L’acupuncture
  • L’ostéopathie

Personnellement, je n’ai pas suivi une méthode particulière. J’ai pris des cours de préparation avec une sage-femme formée à la méthode Bonapace. J’ai aussi fait du yoga prénatal, quelques séances d’acupuncture en fin de grossesse et pris de l’homéopathie 🙂

Dans cette dernière partie, nous allons voir ou est-ce que c’est possible d’accoucher naturellement !

 

Où pratiquer un accouchement naturel ?

Qui dit préparation à un accouchement non médicalisé, dit trouver un cadre sain et respectueux.

En effet, l’endroit dans lequel tu vas décider de mener ton accouchement a une grande importance ! 

Il faut donc y accorder une bonne part de réflexion, et pour cela, je vais te présenter quelques idées. 

🌸 L’accouchement à domicile

Un de mes articles est dédié à ce sujet dans mon blog ! N’hésite pas à cliquer juste ici pour le lire.

Tu découvriras tous les éléments nécessaires pour savoir comment accoucher à domicile et de manière naturelle.

 

🌸 La maison de naissance

Une maison de naissance est un lieu qui, si tu as une grossesse dite à bas risque, te permettras de bénéficier de l’accompagnement personnalisé d’une sage-femme.

Celle-ci t’accompagnera pendant toute la grossesse et au cours de l’accouchement. 

L’accompagnement est global, car le suivi après l’accouchement se fera également par la même sage-femme. 

Dans cet endroit, la naissance se déroule dans le respect de la physiologie, dans l’intimité et la sécurité. 

Ce sont des structures juridiquement et administrativement autonomes, sous la responsabilité exclusive des sages-femmes.

 

🌸 La salle nature

Certaines maternités spécialisées disposent d’une salle nature ou d’accouchement physiologique. 

C’est une salle d’accouchement aménagée pour te permettre de mettre au monde ton enfant dans un maximum de confort.

On peut ajouter que, dans ce type de salle, le matériel médical est réduit au minimum et très discret.

De plus, les couleurs et décorations sont agréables, la lumière est tamisée et il peut y avoir de la musique si tu le demandes ! 

Cet aménagement permet de réduire le stress lié à un environnement hyper médicalisé. 

Une salle nature dispose généralement d’accessoires parmi les suivants

  • Une grande baignoire
  • Des ballons gonflables
  • Des tapis de sol
  • Un divan
  • Des coussins
  • Un grand lit
  • Des suspensions
  • Voire parfois un jacuzzi

Cela te permet d’adopter n’importe quelle position et d’accoucher dans les conditions que tu auras choisis. 

Le TOP, n’est-ce pas ?

 

🌸 Un accouchement naturel dans l’eau 

Certaines maternités spécialisées peuvent également te donner la possibilité d’accoucher dans l’eau ! 

Si tu choisis cette option, tu vivras ton accouchement dans l’eau en général du début à la fin du travail. 

Cela comprend donc l’expulsion du bébé et la délivrance. 

Selon les spécialistes qui défendent cette pratique, l’accouchement non médicalisé et dans l’eau à de nombreux bénéfices en plus de ceux cités plus haut. 

Mais les études sont contradictoires et quelques risques restent liés à cette pratique. 

En cas de complication, le fait d’accoucher dans l’eau ne perturbe pas la surveillance de bébé grâce à des moniteurs. 

 Si besoin, la péridurale est tout à fait praticable en milieu aquatique.

Je n’ai vu que très peu de structures qui le pratiquent en France donc voici la liste des maternités qui pratiquent l’accouchement aquatique

Comme tu peux le voir, un grand nombre de possibilités s’offrent à toi. Tu n’as plus qu’à choisir l’endroit dans lequel tu es susceptible d’être le plus à l’aise ! 

Petites précisions..!

Ce type d’accouchement peut se pratiquer lors de grossesses sans complications et si tu es en bonne santé.

Pour éviter les mauvaises surprises, parle de ton désir de réaliser un accouchement plus naturel aux professionnels autour de toi lors de ta grossesse. 

Ces personnes, qui t’accompagnent et suivent la grossesse, sont les mieux placés pour voir si le fait d’accoucher naturellement est une possibilité pour toi 🙂 

 

🌸 Quelques mots pour conclure…

Accoucher de manière naturelle nous donne un accès total sur le contrôle de notre corps et  personnellement je trouve que cela à un pouvoir incroyable !

Aussi, le fait de ressentir TOUTES les sensations permet de vivre pleinement son accouchement.

Rappelle-toi également que le fait d’être soutenue dans tes choix te permettra d’avoir plus de chances de te sentir en confiance par rapport à tes capacités physiques et mentales lors du jour J.

Et voilà ! C’est déjà terminé ! J’espère avoir répondu à toutes tes petites questions sur le sujet et que cet article t’a aiguillé sur ton projet d’accouchement. 

Pour finir, n’oublie pas que tu es déjà une warrior quelque soit la manière dont tu accoucheras 🙂

Je te souhaite le plus beau des accouchements qu’il soit naturel ou pas ❤️

Déjà maman ? As-tu fait l’expérience de l’accouchement physiologique ? 

Partage ton avis, tes questions ou tes expériences en commentaire !

Rappel : je ne suis ni pédiatre, ni médecin. Cet article est uniquement à titre informatif.

Sources

https://www.leslouves.com/methodes-douces-accouchement-naturel/  

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accouchement_naturel 

https://www.passeportsante.net/fr/grossesse/Fiche.aspx?doc=accouchement-eau 

https://www.passeportsante.net/famille/accouchement?doc=accouchement-naturel 

Suis-moi sur Facebook
J’en serai ravie 🙂 

à propos maman radieuse

Vous avez aimé cet article ? Alors vous êtes libre de le partager :)
Les lectrices de cet article ont aussi lu :  Les violences gynécologiques et obstétricales : savoir ce que c’est et comment réagir.